BFM Patrimoine

INDICES: Le CAC 40 se replie de 0,7%, après un indice ISM décevant aux Etat-Unis

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--Dans le rouge dès l'ouverture, les valeurs françaises ne sont pas parvenues à inverser la tendance, en raison de la publication aux Etats-Unis d'un indice d'activité manufacturière de l'ISM décevant. Celui-ci a atteint 49 poi

PARIS (Dow Jones)--Dans le rouge dès l'ouverture, les valeurs françaises ne sont pas parvenues à inverser la tendance, en raison de la publication aux Etats-Unis d'un indice d'activité manufacturière de l'ISM décevant. Celui-ci a atteint 49 points au mois de mai, alors que les économistes interrogés par Dow Jones Newswires l'attendaient à 51 points.

L'indice CAC 40 a terminé la séance en repli de 0,7%, à 3.920,67 points, tandis que l'indice SBF 120 a également reculé de 0,7%, à 3.020,65 points.

Les indicateurs macroéconomiques publiés le matin en Europe étaient pourtant plutôt encourageants, puisque la dégradation de l'activité manufacturière en zone euro a ralenti au mois de mai, avec un indice PMI à 48,3 points, plus près qu'en avril de la barre des 50 points qui sépare les zones d'expansion et de contraction de l'activité.

En ce qui concerne les valeurs, les titres des constructeurs automobiles été plombés par le recul des immatriculations de véhicules neufs en France au mois de mai. Le cours de Renault s'est replié de 2,1% à 58,51 euros, tandis que Peugeot a perdu 0,4%, à 6,80 euros.

Le cours de Sanofi a lui terminé en repli de 1,5% à 81,25 euros, alors que le groupe pharmaceutique a annoncé qu'il passerait une charge de 219 millions d'euros sur son résultat net du premier semestre pour refléter les dépréciations d'actifs liées à l'abandon des recherches sur son traitement du cancer iniparib.

Toujours parmis les baisses, celle du cours de Vivendi, avec un repli de 0,3% à 15,12 euros. Le groupe avait accepté vendredi le principe d'une médiation dans le différend qui l'oppose au groupe de médias Lagardère au sujet de leur filiale commune Canal+ .

A l'inverse, parmi les plus fortes hausses du jour, on notera le bond du cours de Michelin, avec une progression de 0,5% à 68,11 euros. Le fabricant de pneumatiques a déclaré lundi qu'il continuerait d'investir 2 milliards d'euros par an jusqu'en 2015, dans le cadre de ses efforts pour renforcer sa présence industrielle hors d'Europe afin de prendre des parts de marché à ses concurrents émergents.

En dehors de l'indice vedette, Ingenico a cédé 3,4% à 50,92 euros. Le titre a été pénalisé par l'abaissement de la recommandation des analystes de la société de Bourse Berenberg, qui évoquent une situation concurrentielle difficile pour le groupe et conseillent désormais de vendre l'action, avec un objectif de cours de 40 euros.

-Yann Morell y Alcover, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 60; yann.morellyalcover@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

June 03, 2013 11:54 ET (15:54 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-