BFM Patrimoine

INDICES: Le CAC 40 reprend des couleurs sur fond d'avancées politiques en Europe

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--Les valeurs françaises ont clôturé en hausse mercredi, reprenant des couleurs à la faveur de nouvelles favorables sur le front politique en Europe et de statistiques économiques globalement positives aux Etats-Unis. L'indice C

PARIS (Dow Jones)--Les valeurs françaises ont clôturé en hausse mercredi, reprenant des couleurs à la faveur de nouvelles favorables sur le front politique en Europe et de statistiques économiques globalement positives aux Etats-Unis.

L'indice CAC 40 a gagné 0,4% à 4.293,06 points et l'indice SBF 120 a progressé de 0,3% à 3.324,12 points.

En Allemagne, un accord de coalition a été conclu mercredi entre la CDU, le parti d'Angela Merkel, et les sociaux-démocrates du SPD tandis qu'en Italie, le gouvernement d'Enrico Letta a obtenu dans la nuit de mardi à mercredi la majorité lors d'un vote de confiance au Sénat sur le budget 2014.

Par ailleurs, le moral des ménages aux Etats-Unis s'est amélioré en novembre, d'après une étude publiée par l'agence Reuters et l'université du Michigan à la veille de Thanksgiving. L'indice PMI de Chicago a reculé sur le mois, mais de façon moins marquée que prévu, et l'indicateur avancé du Conference Board pour le mois d'octobre est ressorti en légère hausse.

Sur le front des valeurs, Soitec a bondi de 9,3% à 1,52 euro, signant de loin la plus forte hausse du SBF 120, après l'annonce d'un accord de licence avec l'américain SunEdison.

PSA est resté sous le feu des projecteurs, avec la polémique entourant l'éventuel versement d'une retraite chapeau de 21 millions d'euros pour le président du directoire Philippe Varin après son départ. Le titre s'est inscrit en hausse de 4,5% à 11,41 euros, soutenu par plusieurs commentaires positifs d'analystes après la nomination de Carlos Tavares.

Vivendi s'est apprécié de 0,9% à 18,77 euros au lendemain de l'approbation par le conseil de surveillance du groupe du projet de scission de SFR.

A contre-courant, Accor a chuté de 7,5% à 31,05 euros, alors que le groupe a annoncé, à l'occasion d'une présentation investisseurs, qu'il voulait séparer la gestion de ses hôtels et celle de son patrimoine immobilier afin d'accélérer son développement.

Veolia a cédé 3% à 11,82 euros, après la vente des parts d'EDF (+0,1% à 27,12 euros) au prix de 11,90 euros par action, représentant une décote de 2,3% par rapport au cours de clôture du 26 novembre. L'électricien a cédé sa participation de 4,01% pour 262,1 millions d'euros et n'est désormais plus présent au capital du groupe de services aux collectivités.

De son côté, Solvay a abandonné 2,5% à 110,95 euros. Les investisseurs ont sanctionné la réduction des objectifs 2016 du groupe franco-belge de chimie.

Le volume d'activité devrait être limité sur les marchés pour la fin de semaine, les places boursières étant fermées jeudi aux Etats-Unis pour la fête de Thanksgiving. Wall Street n'ouvrira que pour une demi-séance vendredi. Les investisseurs surveilleront néanmoins la publication du PIB espagnol pour le troisième trimestre ainsi que les indices du climat des affaires et du sentiment économique dans la zone euro pour le mois de novembre.

-Blandine Hénault et Marie Testard, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 53 (blandine.henault@dowjones.com)

(END) Dow Jones Newswires

November 27, 2013 11:44 ET (16:44 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-