BFM Patrimoine

INDICES: Le CAC 40 poursuit sa hausse avant les demandes d'allocation chômage américaines

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--La Bourse de Paris reste bien orientée jeudi à la mi-séance après sa forte progression de la veille, dans l'attente de nouvelles statistiques américaines sur l'emploi. Le CAC 40 gagne 0,5% à 3.761 points, bénéficiant de la

PARIS (Dow Jones)--La Bourse de Paris reste bien orientée jeudi à la mi-séance après sa forte progression de la veille, dans l'attente de nouvelles statistiques américaines sur l'emploi.

Le CAC 40 gagne 0,5% à 3.761 points, bénéficiant de la hausse des marchés asiatiques et américains pendant la nuit à la suite de la publication des minutes de la dernière réunion de la Réserve fédérale. Le SBF 120 s'inscrit également en hausse de 0,5% à 2.906 points.

Les demandes hebdomadaires d'allocation chômage aux Etats-Unis, attendues à 14h30, seront suivies de près à la suite de la déception causée la semaine dernière par les statistiques sur les créations d'emploi, indique un opérateur.

Parmi les valeurs en hausse, Michelin rebondit de 1,3% à 63,58 euros, après la baisse provoquée la veille par l'abaissement de la recommandation de JPMorgan.

Renault avance de 1,6% à 49,95 euros. Selon des informations de presse, le groupe va produire sur son site de Sandouville un véhicule de son partenaire Nissan actuellement assemblé en Espagne.

L'assureur Axa s'adjuge de son côté 1,2% à 13,87 euros, après le rachat de son portefeuille Mony Life Insurance par par Protective Life pour plus de 1 milliard de dollars.

GDF Suez bénéficie par ailleurs du relèvement de la recommandation de JPMorgan de "sous-pondérer" à "neutre", mais le titre n'avance que de 0,4% à 16,03 euros.

Parmi les rares valeurs en baisse de l'indice phare parisien, ArcelorMittal cède 1,6% à 9,45 euros. Le titre subit des prises de bénéfice après une forte hausse mercredi consécutive à des indicateurs rassurants en Chine.

En dehors du SBF 120, Artprice bondit de 6,3% à 26,45 euros. Selon des informations de presse, le titre est notamment soutenu par l'intérêt que lui portent les investisseurs asiatiques. A l'inverse, Imerys perd 1,2% à 49,88 euros après l'annonce de l'acquisition d'une usine aux Etats-Unis.

-Thomas Varela, Dow Jones; +331 40 17 17 72; thomas.varela@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

April 11, 2013 06:45 ET (10:45 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-