BFM Patrimoine

INDICES: Le CAC 40 plie sous le poids de la conjoncture

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--Avec la plupart des grandes places européennes, le marché parisien accuse un net recul à l'approche de la mi-séance, la fragilité de la conjoncture reléguant progressivement au second plan les mesures récemment annoncées pa

PARIS (Dow Jones)--Avec la plupart des grandes places européennes, le marché parisien accuse un net recul à l'approche de la mi-séance, la fragilité de la conjoncture reléguant progressivement au second plan les mesures récemment annoncées par la Fed et la BCE pour soutenir le système financier.

A 12h15, le CAC recule de 2% à 3.442,18 points, tandis que le SBF lâche 2% à 2.643,89 points. La totalité des valeurs du CAC 40 sont en baisse, et moins d'une dizaine des composantes du SBF parviennent à évoluer dans le vert.

Le président de la Fed de Philadelphie, Charles Plosser, a estimé hier soir que le nouveau programme de rachats de titres obligataires décidé par la banque centrale ne contribuerait probablement pas à relancer la croissance aux Etats-Unis et risquait même d'affecter sa crédibilité.

Dans un entretien accordé au Wall Street Journal, le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, a déclaré que son gouvernement annoncerait des réformes jeudi, dont la mise en place d'une nouvelle autorité fiscale et des programmes de formation professionnelle. Il a en outre indiqué que l'Espagne pourrait demander une aide si ses conditions d'emprunt se dégradent rapidement.

Les banques pèsent en particulier sur la tendance. Credit Agricole chute de 4,9% à 5,44 euros, Société Générale de 3,5% à 23,11 euros et BNP Paribas de 3,5% à 38,13 euros. Total et Sanofi, les deux plus grandes capitalisations de l'indice, cèdent respectivement 1,8% à 40,01 euros et 1,9% à 67,95 euros.

En dehors du CAC 40, CGGVeritas abandonne 3,6% à 24,49 euros après avoir dévoilé les modalités de l'augmentation de capital qui doit en partie financer le rachat de Géoscience à Fugro. Le groupe a annoncé une décote de 33% supérieure aux attentes de certains analystes.

Parmi les valeurs tirant leur épingle du jeu. Neopost progresse de 2,5% à 40,44 euros au lendemain de la publication par le fournisseur d'équipements pour les salles de courrier de résultats semestriels jugés sans surprise.

(END) Dow Jones Newswires

September 26, 2012 06:23 ET (10:23 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-