BFM Patrimoine

INDICES: Le CAC 40 perd 1,6% pour sa première séance de 2014

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)-- Les valeurs françaises ont entamé l'année 2014 sur une note négative, pénalisées par les publications jugées décevantes des indices PMI manufacturiers pour la France et la Chine. A la clôture, l'indice CAC 40 a cédé 1,6

PARIS (Dow Jones)-- Les valeurs françaises ont entamé l'année 2014 sur une note négative, pénalisées par les publications jugées décevantes des indices PMI manufacturiers pour la France et la Chine.

A la clôture, l'indice CAC 40 a cédé 1,6%, à 4.227,28 points. L'indice SBF 120 a perdu 1,4%, à 3.290,50 points.

En Chine, l'indice PMI manufacturier HSBC s'est replié à 50,5 en décembre, contre 50,8 enregistré en novembre, juste au dessus du seuil de 50 qui marque la limite entre contraction et croissance de l'activité. En France, l'indicateur PMI s'est inscrit à 47 en décembre, en repli par rapport à novembre et en dessous des attentes des économistes.

En revanche, les signaux sont plus positifs en Europe et outre-Atlantique. La zone euro a connu le mois dernier la plus forte croissance de son activité manufacturière depuis plus de deux ans et demi tandis qu'aux Etats-Unis, l'activité manufacturière a continué à croître en décembre, pour le septième mois consécutif.

Du côté des valeurs, les opérateurs télécoms Orange (-3% à 8,73 euros), Vivendi (maison-mère de SFR)(-2,4% à 18,70 euros) et dans une moindre mesure Bouygues (-1,3% à 27,07 euros) ont été pénalisés par des arbitrages en faveur d'Iliad (+2,4% à 152,55 euros). La maison-mère de Free a connu une fin d'année 2013 difficile en Bourse sur fond de concurrence acharnée sur le développement des offres 4G, mais les analystes restent globalement positifs sur la valeur.

En tête du CAC 40, le géant européen de l'aéronautique et de défense, EADS, désormais rebaptisé Airbus Group, a été très entouré. Le titre a gagné 1,3% à 56,55 euros.

Publicis a progressé de 0,9%, à 67,12 euros. Le groupe publicitaire attend toujours le feu vert de l'autorité européenne de la concurrence à son projet de fusion avec le géant américain Omnicom. La Commission européenne doit rendre d'ici au 9 janvier son avis sur ce projet.

De son côté, Peugeot a signé la plus forte hausse du SBF 120 sur un gain de 2,5% à 9,68 euros, le constructeur automobile ayant vu ses ventes progresser de 10,6% en décembre en France.

A l'inverse, les valeurs immobilières ont souffert de prises de bénéfices après avoir affiché de fortes progressions en début de semaine. Icade a notamment lâché 3,6% à 65,21 euros et Foncière des Régions 3% à 60,85 euros.

CGG a fléchi de 3% à 12,20 euros, sous le poids de la dégradation de la recommandation d'UBS "d'achat" à "neutre".

Après la salve de statistiques jeudi, la journée s'annonce plus calme vendredi. Les investisseurs suivront la publication des ventes d'automobiles en décembre aux Etats-Unis. (blandine.henault@wsj.com).

(END) Dow Jones Newswires

January 02, 2014 11:56 ET (16:56 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-