BFM Patrimoine

INDICES: Le CAC 40 pénalisé par la crise politique italienne

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--La Bourse de Paris recule lundi à la mi-séance, l'annonce de la démission prochaine du Premier ministre italien Mario Monti relançant les inquiétudes liées à la crise de la dette de la zone euro. Le CAC 40 se replie de 0,6%

PARIS (Dow Jones)--La Bourse de Paris recule lundi à la mi-séance, l'annonce de la démission prochaine du Premier ministre italien Mario Monti relançant les inquiétudes liées à la crise de la dette de la zone euro.

Le CAC 40 se replie de 0,6% à 3.583 points, alors que des statistiques mitigées en Chine et en France pèsent également sur les cours. Le SBF 120 perd 0,6% à 2.755 points.

"Les incertitudes politiques en Italie pénalisent le marché, les taux souverains de l'Italie sur le marché obligataire progressant fortement", commente Ishaq Siddiqi d'ETX Capital Market. Les taux espagnols sont également en hausse en raison des craintes entourant la situation italienne, ajoute l'opérateur.

En Chine, la production industrielle a fortement progressé en novembre mais le ralentissement des exportations, à un niveau inférieur aux attentes, alimente les craintes sur la croissance.

La Banque de France a par ailleurs confirmé lundi prévoir une contraction du produit intérieur brut de la France au quatrième trimestre. En octobre, la production industrielle française a fléchi de 0,7% sur un mois, contre une prévision de hausse de 0,2%, a indiqué l'Insee.

Les valeurs bancaires sont les premières victimes de la crise politique italienne et des inquiétudes liées à la zone euro. Société Générale perd 2,8% à 28,45 euros, Crédit Agricole est en baisse de 3% à 5,93 euros et BNP Paribas cède 2,8% à 42,82 euros.

EADS perd 1,4% à 29,39 euros, après la forte progression enregistrée par le titre ces dernières semaines à l'occasion de la recomposition de son capital. GDF Suez cède pour sa part 1,1% à 15,05 euros après des commentaires d'analyste négatifs.

A contre tendance, STMicroelectronics s'adjuge 2% à 5,10 euros après avoir annoncé sa sortie du capital de ST-Ericsson. En dehors du CAC 40, Gemalto poursuit sa progression après l'annonce de sa prochaine entrée dans le CAC 40. Le titre gagne 1,8% à 75,93 euros.

Une adjudication de bons du Trésor français doit avoir lieu dans l'après-midi. Aucune statistique de premier plan n'est attendue.

-Thomas Varela, Dow Jones Newswires; +331 40 17 17 72; thomas.varela@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

December 10, 2012 06:43 ET (11:43 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-