BFM Patrimoine

INDICES: Le CAC 40 consolide après le rebond de vendredi

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--Les valeurs françaises consolident lundi, après le rebond observé en fin de semaine dernière et suivant la tendance observée vendredi dernier à Wall Street et cette nuit en Asie. Les investisseurs se montrent prudents alors q

PARIS (Dow Jones)--Les valeurs françaises consolident lundi, après le rebond observé en fin de semaine dernière et suivant la tendance observée vendredi dernier à Wall Street et cette nuit en Asie. Les investisseurs se montrent prudents alors qu'aucun indicateur macréconomique n'est attendu aujourd'hui et avant une série de publications statistiques plus tard dans le semaine, notammment les indices PMI du mois d'août en Chine et en Europe.

Vers 12h30, l'indice CAC 40, qui avait terminé sur un nouveau sommet annuel vendredi soir, se replie légèrement de 0,6% à 4.098,01 points. L'indice SBF 120 recule également de 0,6% à 3.164,35 points.

Concernant les valeurs, l'absence d'actualité marquante, conduit les écarts de performance à se resserrer. La plus forte baisse du jour parmi les valeurs qui composent l'indice CAC 40 est subie par Lafarge, avec un repli de 3,1% à 47,80 euros, alors que le groupe est implanté en Egypte. Le titre perd ainsi le terrain gagné depuis le début du mois.

Le titre du constructeur automobile Renault fait également partie des plus fortes baisses, avec un repli de 1,7% à 61,04 euros, alors que les analystes de Macquarie ont abaissé leur objectif de cours sur le titre, de 78 à 73 euros.

Total perd 1% à 41,15 euros. Le ministère yéménite du Pétrole a retenu 18 groupes internationaux, y compris le géant pétrolier français pour participer à un appel d'offres portant sur 20 blocs onshore et offshore.

EADS se replie à peine de 0,2% à 45,13 euros. Le groupe a affirmé dimanche qu'il restait en lice, aux côtés de ses partenaires du consortium Eurofighter, pour remporter un contrat de 7,3 milliards de dollars portant sur la fourniture à la Corée du Sud de 60 avions de chasse, démentant des informations de la presse sud-coréenne selon lesquelles la candidature de l'Eurofighter Typhoon a été écartée.

A l'opposé Gemalto, rebondit de 1,2% à 86,95 euros. Le titre continue de bénéficier d'une série de commentaires d'analystes favorables la semaine passée et poursuit le mouvement d'ascension entamé au début mai.

-Yann Morell y Alcover, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 60; yann.morellyalcover@wsj.com

(END) Dow Jones Newswires

August 19, 2013 06:56 ET (10:56 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-