BFM Patrimoine

INDICES: Le CAC 40 a rebondi de 1% avant les annonces de la Fed

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--Les valeurs françaises ont rebondi mercredi, à la faveur de statistiques jugées de bonne facture et alors que tous les regards sont tournés vers la Réserve fédérale américaine (Fed) et l'issue de sa réunion de politique mo

PARIS (Dow Jones)--Les valeurs françaises ont rebondi mercredi, à la faveur de statistiques jugées de bonne facture et alors que tous les regards sont tournés vers la Réserve fédérale américaine (Fed) et l'issue de sa réunion de politique monétaire.

L'indice CAC 40 a clôturé en progression de 1% à 4.109,51 points. L'indice SBF 120 a pris de son côté 0,9%, à 3.196,38 points.

La banque centrale américaine pourrait annoncer dans la soirée une première diminution ("tapering") de son programme d'assouplissement quantitatif (QE) et fournira par ailleurs ses prévisions économiques actualisées.

La décision, attendue à 20h00, sera alimentée par les indicateurs économiques plutôt encourageants parus dernièrement aux Etats-Unis. Mercredi, le département américain du Commerce a annoncé que le nombre de mises en chantier de logements dans le pays avait atteint en novembre son niveau le plus élevé depuis près de six ans, ce qui signale une accélération de la reprise du secteur.

Côté européen, l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne s'est amélioré au mois de décembre, pour s'inscrire à 109,5. Au Royaume-Uni, le taux de chômage est tombé en octobre à un point bas depuis 2009, à 7,4%.

Sur le front des valeurs à Paris, le titre Ingenico a grimpé de 4% à 57,81 euros pour signer la plus forte hausse du SBF 120. Le spécialiste des solutions de paiement a remporté un contrat en Allemagne pour la modernisation du système d'assurance santé.

En tête du CAC 40, GDF Suez (+3,3% à 16,70 euros) a profité du relèvement de la recommandation de JPMorgan, de "neutre" à "surpondérer".

A l'inverse, Technip a chuté de 6,3% à 62,80 euros, après avoir averti que le premier trimestre 2014 serait difficile. L'action du groupe avait déjà cédé 4,5% mardi, après l'avertissement sur résultats lancé par CGG, dont le titre a plongé de 16,8% mardi et a encore reculé de 4,3% mercredi.

L'action Seb a quant à elle abandonné 3,7% à 64,81 euros, pénalisée par l'abaissement du conseil d'UBS à "neutre".

Les investisseurs européens digéreront jeudi les annonces de la Fed et surveilleront également la publication de l'indice allemand GFK du moral des ménages et des ventes au détail au Royaume-Uni pour le mois de novembre. Sont aussi attendus dans l'après-midi plusieurs indicateurs économiques américains, dont les inscriptions hebdomadaires au chômage et l'indice "Philly Fed". (blandine.henault@wsj.com)

(END) Dow Jones Newswires

December 18, 2013 11:48 ET (16:48 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-