BFM Patrimoine

INDICES: Bourses et marchés obligataires saluent les annonces de la BCE

BFM Patrimoine
(Dow Jones)--Les taux des emprunts d'Etat espagnols ont plongé et les marchés d'actions européens ont gagné du terrain jeudi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, ayant répondu aux attentes du marché en déclaran

(Dow Jones)--Les taux des emprunts d'Etat espagnols ont plongé et les marchés d'actions européens ont gagné du terrain jeudi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, ayant répondu aux attentes du marché en déclarant que la BCE lancerait un nouveau programme d'achat d'emprunts d'Etat, sans limite de montant, pour faire baisser les coûts d'emprunt des gouvernements.

L'indice Stoxx Europe 600 a fini en hausse de 2,3%, à 271,67 points, enregistrant ainsi sa meilleure performance en une séance depuis début août.

"Les marchés ont salué le discours de Mario Draghi et je pense qu'il a répondu aux attentes. Les marchés ne sont généralement pas de mauvais juges", note Mike Lenhoff, stratégiste en chef chez Brewin Dolphin.

"En indiquant clairement que [la BCE] est prête à s'impliquer, il a peut-être convaincu les marchés qu'il est temps de reconnaître qu'une institution aussi puissante que la BCE soutiendra le marché. Cela tient les investisseurs spéculatifs à distance", ajoute-t-il.

Les valeurs bancaires ont enregistré une hausse généralisée. Banca Popolare di Milano a bondi de 11%, Société Générale a gagné 7,8% et HSBC Holdings s'est adjugé 2,6%.

"Depuis longtemps, la crise menace la stabilité de la zone euro et suscite de nombreuses inquiétudes au niveau mondial", note Mike Lenhoff, en ajoutant que le nouveau programme de la BCE "réduit le risque d'instabilité et par conséquent le degré d'incertitude sur les marchés mondiaux, ce qui améliore les perspectives de l'économie mondiale".

"Il existe moins de raisons d'être défensifs dans les investissements en actions. Je ne dis pas qu'il ne faut plus du tout être défensif, mais on peut se permettre d'être plus aventureux", ajoute-t-il.

Les rendements des emprunts d'Etat espagnols et italiens ont plongé après l'annonce, ce qui montre que l'intervention de la BCE sur le marché obligataire est la bonne décision, observe le stratégiste.

Le rendement de l'emprunt d'Etat espagnol à dix ans à reculé de 40 points de base, à 5,97%, passant pour la première fois depuis juin sous la barre de 6%, selon les données de Tradeweb. Le taux de l'emprunt d'Etat italien à dix ans a diminué de 27 points de base, à 5,25%.

L'indice phare de la Bourse espagnole, l'IBEX 35, a gagné 4,9% pour s'établir à 7.862 points, son niveau de clôture le plus élevé depuis début avril. Banco Santander a pris 4,6% et BBVA, 5,3%.

En Italie, le FTSE MIB a bondi de 4,3% pour terminer à 15.780,32 points. La banque UniCredit a enregistré une hausse de 8,1%.

Des statistiques meilleures que prévu sur l'emploi aux Etats-Unis ont également soutenu les marchés. Le rapport ADP sur l'emploi dans le secteur privé a mis en évidence la création de 201.000 emplois nets en août, tandis que le nombre de premières demandes d'allocation chômage aux Etats-Unis a diminué de 12.000 lors de la semaine qui s'est terminée le 1er septembre. Ces chiffres sont de bon augure avant le rapport mensuel sur l'emploi salarié hors secteur agricole de vendredi.

Les valeurs américaines s'inscrivent en hausse à Wall Street.

En Europe, les valeurs pétrolières ont tiré les marchés vers le haut, soutenus par la montée des cours pétroliers. Le français Total a gagné 3,3%, permettant à l'indice CAC 40 de clôturer en hausse de 3,1% à 3.509,88 points.

Les valeurs bancaires ont également gagné du terrain, BNP Paribas ayant pris 5,5% et Crédit Agricole, 8,4%.

Au Royaume-Uni, Royal Dutch Shell a monté de 1,8% et BG Group s'est adjugé 3,2%. Dans le secteur minier, lui aussi soutenu par la progression des cours des métaux, Rio Tinto a gagné 4,7%, BHP Billiton, 3,6%, et Anglo American, 4,8%. La banque Lloyds Banking Group a gagné 6,7%.

L'indice FTSE 100 a fini en hausse de 2,1% à 5.777,34 points.

En Allemagne, Deutsche Bank a affiché la plus forte hausse du jour, en s'octroyant 7,1%, tandis que Commerzbank a pris 5,3%.

L'indice DAX 30 a progressé de 2,9% à 7.167,33 points.

-Sara Sjolin, Dow Jones Newswires

(Version française Maylis Jouaret)

(END) Dow Jones Newswires

September 06, 2012 13:17 ET (17:17 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-