BFM Patrimoine

Hermès prévoit un nouveau record de rentabilité après une bonne fin d'année 2013

BFM Patrimoine

Chiffre d'affaires de Hermès - Quatrième trimestre et exercice 2013 : - Chiffre d'affaires de 1,09 milliard d'euros au quatrième trimestre, en hausse de 4,6% à données publiées et de 11% en organique - Chiffre d'affaires 2013 de 3,75 milliards

Chiffre d'affaires de Hermès - Quatrième trimestre et exercice 2013 :

- Chiffre d'affaires de 1,09 milliard d'euros au quatrième trimestre, en hausse de 4,6% à données publiées et de 11% en organique

- Chiffre d'affaires 2013 de 3,75 milliards d'euros, en hausse de 7,8% à données publiées et en croissance organique de 13%

- La marge opérationnelle courante 2013 sera supérieure à celle de 32,1% dégagée en 2012

- Hermès versera un acompte sur dividende de 1,5 euro par action

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--Le groupe de luxe Hermès (RMS.FR) a relevé jeudi son objectif de marge opérationnelle courante pour 2013 après avoir enregistré une croissance de 7,8% de son chiffre d'affaires l'an dernier malgré des effets de change défavorable.

"Grâce au dynamisme (de ses) ventes de fin d'année", la société s'attend désormais à ce que sa marge opérationnelle courante soit "très légèrement supérieure" au plus haut niveau historique atteint en 2012, qui avait été de 32,1%.

Début novembre, le groupe familial avait indiqué s'attendre à ce que sa marge opérationnelle courante ressorte proche de ce plus haut historique, sous condition de l'évolution des parités monétaires.

En 2013, le chiffre d'affaires s'est établi à plus de 3,75 milliards d'euros, en hausse de 7,8% à taux de change courants et en progression de 13% à taux de change constants.

Hermès tablait sur une croissance de ses revenus à changes constants supérieure à 11% en 2013. Cet objectif avait été relevé lors de la publication du chiffre d'affaires du troisième trimestre. Le groupe espérait précédemment une progression de plus de 10%.

Le groupe de luxe estime que l'évolution défavorable des changes, principalement du yen japonais, l'a privé de 183 millions d'euros de chiffre d'affaires l'an dernier.

Sur le seul quatrième trimestre, le chiffre d'affaires d'Hermès a atteint 1,09 milliard d'euros, en hausse de 4,6% à données publiées et de 11% hors effets de change.

L'Asie hors Japon a continué de tirer les ventes, avec une hausse de 15,7% du chiffre d'affaires hors effets de change au quatrième trimestre. Mais la croissance organique a également atteint 9,7% en Europe, 8,5% dans les Amériques et 4,7% au Japon.

Hermès a par ailleurs annoncé le versement d'un acompte sur dividende de 1,5 euro par action. Il sera détaché le 25 février et versé le 28 février.

L'action Hermès a clôturé mercredi à 240,65 euros.

LE COMMENTAIRE DE L'ENTREPRISE:

Evoquant ses perspectives pour l'exercice 2014, la société a déclaré dans un communiqué: "Hermès poursuivra sa stratégie à long terme fondée sur la créativité, la fantaisie, la maîtrise des savoir-faire, le développement de son réseau de distribution, le renforcement de ses capacités de production et la sécurisation de ses approvisionnements".

LE CONTEXTE:

Les performances d'Hermès sont publiées après celles de LVMH (MC.FR), qui a rassuré le marché lors de l'annonce de ses résultats annuels fin janvier. L'autre géant du luxe Kering, qui a lancé récemment un avertissement sur ses résultats, publiera ses comptes pour 2013 le 21 février.

Avec un fonctionnement qui se veut encore "artisanal", Hermès est moins touché que Kering et LVMH par les changements dans les habitudes de consommation, notamment des clients asiatiques qui tendent à délaisser les marques aux logos très connus pour des créations moins grand public et beaucoup plus chères.

Dans ce contexte, le groupe, encore contrôlé par la famille Hermès, attise les convoitises de ses concurrents, notamment de LVMH. Début septembre, le groupe présidé par Bernard Arnault a renoncé à faire appel de la décision de l'Autorité des marchés financiers (AMF) qui lui a infligé une amende de 8 millions d'euros pour ne pas avoir informé le marché suffisamment tôt de la préparation de sa montée au capital d'Hermès entre 2008 et 2010.

LVMH est parvenu à prendre 17% puis 22% du capital d'Hermès, qui a depuis mis en place une holding familiale bloquant 50,1% du capital.

- Ambroise Ecorcheville et Blandine Hénault, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@wsj.com

COMMUNIQUES FINANCIERS DE HERMES :

http://finance.hermes.com/

(END) Dow Jones Newswires

February 13, 2014 01:59 ET (06:59 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-