BFM Patrimoine

Havas confiant dans ses perspectives après une nouvelle hausse de ses résultats

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--Le groupe de communication Havas (HAV.FR) a annoncé jeudi une progression de 5% de son résultat net en 2012, à la faveur d'une hausse de son activité et d'une légère amélioration de ses marges. "Malgré une économie eu

PARIS (Dow Jones)--Le groupe de communication Havas (HAV.FR) a annoncé jeudi une progression de 5% de son résultat net en 2012, à la faveur d'une hausse de son activité et d'une légère amélioration de ses marges.

"Malgré une économie européenne qui reste incertaine, nous sommes confiants sur notre capacité à assurer des résultats solides et à créer de la valeur pour nos actionnaires sur le long terme", a déclaré David Jones, son directeur général.

En 2012, le montant net des nouveaux budgets engrangés par le groupe a été de 1,7 milliard d'euros, contre 1,4 milliard en 2011.

Havas présente notamment "un bon potentiel de progression" de sa marge opérationnelle "dans les années à venir", a souligné David Jones dans un communiqué.

Le résultat opérationnel courant d'Havas est ressorti en hausse de 9% l'année dernière, à 240 millions d'euros, ce qui traduit une progression de la marge opérationnelle courante d'Havas à 13,5%, contre 13,4% un an plus tôt.

Le groupe de communication s'était donné pour objectif une marge opérationnelle courante au moins stable à 13,4% en 2012.

Havas avait publié son revenu annuel dès la fin février. Le groupe avait alors fait état d'un revenu de 1,78 milliard d'euros, en hausse de 8% à données publiées et de 2,1% à données comparables. La croissance a notamment été tirée par les activités numériques, qui ont généré 26% du revenu d'Havas en 2012.

Le résultat net a atteint 126 millions d'euros, contre 120 millions d'euros en 2011.

Mais le bénéfice net par action a grimpé de 16% à 0,33 euro, grâce au plan de rachat d'actions en vue de leur annulation qui a été lancé par le groupe l'année dernière sur 12% de son capital.

Cette opération a notamment permis à Vincent Bolloré de porter sa participation dans Havas à 37,05% du capital, contre 32,84% auparavant.

En contrepartie d'une dérogation à l'obligation de lancer une offre publique d'achat sur l'ensemble du capital de Havas, après le franchissement du tiers du capital du groupe, l'homme d'affaires s'est engagé auprès de l'autorité boursière à ne pas dépasser la part du capital atteinte à l'issue du programme de rachat d'actions.

L'opération a cependant contribué à sensiblement accroître la dette nette du groupe, qui a atteint 168 millions d'euros à la fin 2012, alors qu'Havas affichait une trésorerie nette de 44 millions d'euros un an plus tôt.

Havas veut dès lors verser à ses actionnaires un dividende inchangé, de 0,11 euro par action.

L'action Havas a clôturé jeudi à 4,84 euros. Elle progresse d'environ 16% depuis le début de l'année, et de près de 40% depuis son point bas de la fin juin.

- Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

March 21, 2013 13:01 ET (17:01 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-