BFM Patrimoine

GTT: confirme des prévisions de ventes prudentes.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Au 1er trimestre 2014, Gaztransport & Technigaz (GTT) a enregistré une croissance de ses ventes à données comparables de 31,1% à 59,1 millions d'euros. Les projections antérieures, qui prévoient un CA annuel minimal de

(CercleFinance.com) - Au 1er trimestre 2014, Gaztransport & Technigaz (GTT) a enregistré une croissance de ses ventes à données comparables de 31,1% à 59,1 millions d'euros. Les projections antérieures, qui prévoient un CA annuel minimal de 223 millions, soit une progression inférieure à 3%, ont cependant été confirmées par le bureau d'études spécialisé dans les systèmes de stockage gazier.

En Bourse de Paris ce matin, l'action GTT prend 0,5% à 45,7 euros.

Durant le premier quart de l'année, les ventes liées aux redevances ont décollé de 28,6% à 56,4 millions d'euros, tout spécialement les membranes pour méthaniers (+ 34,9% à 46 millions d'euros). La nouvelle division Services a vu ses ventes plus que doubler à 2,7 millions d'euros grâce aux 'prestations de maintenance destinées aux navires en service équipés des systèmes GTT'.

'GTT a réalisé une bonne performance au premier trimestre 2014, portée par le dynamisme des segments méthaniers et FPSO et marquée par les premières commandes dans le domaine du 'bunkering'', a commenté le PDG du groupe, Philippe Berterottière.

Les FPSO, pour 'floating production, storage and offloading unit', sont des 'unités flottantes qui reçoivent le gaz produit sur des sites dispersés, suppriment les impuretés du gaz naturel provenant des champs offshore, assurent le traitement du gaz, le liquéfient et le stockent jusqu'à ce qu'il soit chargé sur un méthanier', explique GTT dans son document de référence. Au sein des redevances, les ventes liées aux FPSO ont augmenté de 23,6% sur le trimestre à deux millions d'euros.

Le 'bunkering' désigne l'utilisation de GNL comme combustible pour la propulsion des navires. Encore marginal pour GTT, ce marché pourrait prendre de l'ampleur dans les années qui viennent. De premières commandes ont été enregistrées en la matière, notamment de la part des chantiers navals STX France 'pour convertir les réservoirs de trois autres navires Brittany Ferries à la propulsion au GNL'.

Le groupe indique enfin que son carnet de commandes comptait 101 entrées à fin mars 2014, dont 86 méthaniers, contre 99 entrées à fin décembre 2013.

En guise de perspectives, GTT vise toujours 'un chiffre d'affaires (2014) d'un montant au minimum de 223 millions d'euros correspondant aux revenus associés aux commandes et aux prestations de services enregistrés par la société

Cercle Finance