BFM Patrimoine

Figeac Aero: perspectives réhaussées.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Figeac Aéro a dévoilé un résultat net part du groupe de 5,3 millions d'euros au titre de son premier semestre 2014/2015. Ce chiffre, inférieur de 3,9 millions d'euros à celui des six premiers mois de l'exercice précédent

(CercleFinance.com) - Figeac Aéro a dévoilé un résultat net part du groupe de 5,3 millions d'euros au titre de son premier semestre 2014/2015.

Ce chiffre, inférieur de 3,9 millions d'euros à celui des six premiers mois de l'exercice précédent, prend en compte le résultat financier (- 800.000 euros), les pertes de change latentes (-8,7 millions d'euros) et l'impôt (-1,8 million d'euros). Le résultat net est par ailleurs impacté par la variation de la juste valeur des instruments financiers mis en oeuvre pour sécuriser l'exposition du groupe aux risques de change.

Retraité de la perte latente sur instruments de couverture, le bénéfice net au 30 septembre dernier s'établit cependant à 11,1 millions d'euros, en hausse de 45,3% par rapport au bénéfice net retraité un an plus tôt.

Autre bonnes nouvelles: le chiffre d'affaires est passé de 74,2 millions d'euros au premier semestre 2013/2014 à 102,8 millions, l'Ebitda de 16,5 à 24,4 millions et le résultat opérationnel courant (ROC) de 10 à 16,1 millions d'euros.

Et Figeac Aéro de poursuivre: 'depuis le début de l'exercice en cours, le groupe a connu une très forte dynamique en matière de business développement, en gagnant de nouveaux marchés correspondant à ses compétences coeur de métier. À horizon court terme, le groupe a notamment remporté le marché relatif à la production de planchers pour le programme A350 au travers d'un contrat de 60 millions de dollars conclu avec Spirit AeroSystems. À moyen terme, nous avons été sélectionnés par Snecma (Safran) pour la production de pièces moteurs dans le cadre du programme 'LEAP'. Ce contrat, d'une valeur estimée de près de 500 millions de dollars sur dix ans, conforte notre place de leader européen sur les pièces usinées de précision en se positionnant sur tous les grands programmes aéronautiques.'

Surtout, la conquête de ses nouveaux marchés, conjuguée à des carnets de commandes historiquement élevés dans l'industrie aéronautique et l'évolution favorable de la parité euro/dollar, amènent le groupe à revoir à la hausse ses perspectives de croissance qui seront annoncées mi-mars.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance