BFM Patrimoine

Faurecia: le résultat net chute de 38% en 2013 en raison de coûts de restructuration

BFM Patrimoine

- Résultat net 2013 en recul de 38%, à 88 millions d'euros - Chiffre d'affaires 2013 en hausse de 5%, à 18,05 milliards d'euros - Marge opérationnelle 2013 stable à 3% - Cash flow net 2013 à 144 millions d'euros - Endettement financier net de 1

- Résultat net 2013 en recul de 38%, à 88 millions d'euros

- Chiffre d'affaires 2013 en hausse de 5%, à 18,05 milliards d'euros

- Marge opérationnelle 2013 stable à 3%

- Cash flow net 2013 à 144 millions d'euros

- Endettement financier net de 1,52 milliard d'euros à fin 2013, en baisse de 290 millions d'euros

- Faurecia prévoit une hausse de 2% à 4% du chiffre d'affaires en 2014

- Faurecia prévoit une amélioration de 20 à 50 points de base de sa marge opérationnelle en 2014

- Faurecia prévoit un cash flow positif en 2014

- Faurecia versera un dividende de 0,30 euro par action

Résultats de Faurecia - Quatrième trimestre et exercice 2013:

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--L'équipementier automobile Faurecia (EO.FR) a annoncé mercredi viser une hausse de 2% à 4% de son chiffre d'affaires à taux de change constants et une amélioration de 20 à 50 points de base de sa marge opérationnelle cette année.

En 2013, le groupe a vu son résultat net diminuer de 38%, à 88 millions d'euros, plombé par 91 million d'euros de charges de restructuration et une hausse des charges financières. Le chiffre d'affaires annuel est ressorti à 18,03 milliards d'euros.

Selon les données collectées par FactSet, les analystes attendaient en moyenne un chiffre d'affaires de 17,99 milliards d'euros et un résultat net de 146 millions d'euros.

Le groupe a également indiqué qu'il visait un flux de trésorerie net positif cette année et qu'il comptait verser à ses actionnaires un dividende de 0,30 euro par action au titre de l'exercice 2013.

L'an dernier, les ventes de Faurecia ont progressé dans toutes les zones géographiques d'implantation du groupe. L'évolution du chiffre d'affaires a été particulièrement dynamique en Asie, avec une hausse des facturations de 24,3% à 1,7 milliard d'euros. En Europe, le principal marché du groupe, les ventes ont progressé de 1,3% à 3,7 milliards d'euros.

Le taux de marge opérationnelle est resté stable d'un an sur l'autre, avec une marge opérationnelle de 538 millions d'euros en 2013, équivalente à 3% du chiffre d'affaires. La rentabilité opérationnelle a été tirée par l'Asie, tandis qu'elle a été pénalisée par l'inflation et des effets de change négatifs en Amérique du Sud.

Au cours de l'exercice 2013, l'endettement financier net du groupe a été réduit de 290 millions d'euros, passant de 1,81 milliard à 1,52 milliard d'euros, notamment grâce à la conversion anticipée d'une obligation convertible émise en 2009. Selon Faurecia, après avoir atteint un pic en 2013, les charges financières devraient baisser de 15 millions d'euros cette année.

LE COMMENTAIRE DE L'ENTREPRISE:

"En 2013, Faurecia enregistre une solide progression de son chiffre d'affaires, marquée notamment par une croissance remarquable en Asie, où la hausse est supérieure à 20% pour la septième année consécutive. Faurecia a accéléré son leadership technologique dans l'ensemble des ses activités. Les plans d'actions mis en oeuvre donnant la priorité à la génération de cash ont porté leurs fruits : un cash flow net de 144 millions d'euros, au-dessus de nos objectifs, et une dette en baisse de 290 millions d'euros. Faurecia a ainsi fortement renforcé ses équilibres financiers."

LE CONTEXTE:

En novembre dernier, Faurecia avait indiqué qu'il comptait réaliser un chiffre d'affaires de plus de 21 milliards d'euros en 2016, contre des revenus attendus entre 17,8 milliards et 18 milliards cette année, grâce à la forte croissance de son activité en Chine. Il avait aussi confirmé son objectif de marge opérationnelle, attendue à 3% en 2013, soit inchangée par rapport à 2012.

A l'occasion d'une journée consacrée aux investisseurs, Faurecia avait précisé tabler pour 2016 sur une marge opérationnelle située entre 4,5% et 5% du chiffre d'affaires, en fonction du niveau de la production en Europe, et sur un cash flow net de 300 millions d'euros.

Après avoir réalisé d'importantes acquisitions ces dernières années (Emcon Technologies, Plastal et Saline), le groupe souhaite désormais s'appuyer sur "une stratégie d'allocation sélective des ressources pour poursuivre sa croissance maîtrisée".

Fin décembre 2013, Faurecia avait annoncé que la quasi-totalité des porteurs d'obligations à option de conversion ou d'échange en actions nouvelles ou existantes (Océanes) venant à échéance le 1er janvier 2015 avaient opté pour la conversion de leurs titres en actions nouvelles. A cette occasion, la participation de PSA Peugeot Citroën (UG.FR) avait mécaniquement été ramenée de 57,2% à 51,7%.

-Yann Morell y Alcover, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 60; yann.morellyalcover@wsj.com

COMMUNIQUES FINANCIERS DE FAURECIA:

http://www.faurecia.com/fr/publications?field_publication_type_tid=92

(END) Dow Jones Newswires

February 12, 2014 02:08 ET (07:08 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-