BFM Patrimoine

Eutelsat: Satmex renforcera la croissance mais pèsera d'abord sur sa rentabilité

BFM Patrimoine

Résultats d'Eutelsat - Premier semestre 2013-2014 : L'ESSENTIEL: PARIS (Dow Jones)--L'opérateur de satellites de communication Eutelsat (ETL.FR) a relevé vendredi ses objectifs de croissance afin de prendre en compte l'intégration depuis le débu

Résultats d'Eutelsat - Premier semestre 2013-2014 :

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--L'opérateur de satellites de communication Eutelsat (ETL.FR) a relevé vendredi ses objectifs de croissance afin de prendre en compte l'intégration depuis le début de l'année 2014 de l'opérateur mexicain Satmex, mais a confirmé que l'opération pèserait dans un premier temps sur sa rentabilité.

"La croissance attendue de Satmex, ainsi que les effets positifs de son intégration au sein d'Eutelsat, devraient conduire à faire progresser la marge de Satmex dans l'avenir", a souligné le groupe dans un communiqué.

En 2013-2014, exercice qui s'achèvera à la fin juin prochain, la marge brute d'exploitation d'Eutelsat devrait ressortir "autour de 76,5%" en incluant Satmex, a précisé Eutelsat. Hors Satmex, Eutelsat anticipait une marge brute d'exploitation de 77% pour l'exercice en cours.

En 2013-2014, l'intégration de Satmex devrait apporter à Eutelsat 70 millions de dollars de chiffre d'affaires, ce qui représente 51 millions d'euros aux taux de change actuels, a également indiqué l'opérateur français.

"A moyen terme, Satmex continuera de connaître un taux de croissance dans la partie haute de la fourchette à un chiffre", a expliqué le groupe, ce qui correspond à un taux de croissance proche de mais inférieur à 10%.

Eutelsat a par ailleurs confirmé ses objectifs financiers hors Satmex pour l'exercice en cours et les deux suivants, malgré l'impact sur ses revenus de l'accord passé avec son concurrent SES (008808732.LU) et malgré le report du lancement des satellites Express-AT1 et Express-AT2.

Hors Satmex, à changes constants et "hors revenus non récurrents", le groupe continue d'anticiper une croissance de son chiffre d'affaires de 2,5% pour l'exercice 2013-2014, puis de 5% en 2014-2015 et en 2015-2016. La marge brute d'exploitation du périmètre historique reste estimée à 77% pour chacun de ces trois exercices.

Eutelsat indique par ailleurs qu'en raison de la reprise de Satmex, le montant annuel moyen de ses investissements en 2013-2014, 2014-2015 et 2015-2016 atteindra environ 600 millions d'euros, contre 550 millions d'euros prévus auparavant.

Pour le premier semestre 2013-2014, clos à la fin décembre, Eutelsat a fait part d'un repli de 17,5% de son résultat net, à 147,3 millions d'euros, en raison notamment d'une hausse de 26,7 millions d'euros des dotations aux amortissements.

L'excédent brut d'exploitation a baissé de 0,1% à 501,3 millions d'euros au premier semestre, ce qui trahit une contraction à 77,4% de la marge correspondante, comparée à un niveau historiquement élevé de 79,2% un an plus tôt.

Cette baisse s'explique non seulement par une base de comparaison élevée, mais également par une intensification des efforts commerciaux, a indiqué Eutelsat.

Le chiffre d'affaires du premier semestre est ressorti à 647,4 millions d'euros, en hausse de 2,2% à données publiées et de 3,1% à changes constants. Il ne prend pas en compte l'intégration de Satmex, qui est consolidé dans les comptes du groupe depuis le 1er janvier.

LE COMMENTAIRE DE L'ENTREPRISE:

"Le groupe entend maintenir une solide structure financière pour étayer une note de crédit de qualité Investissement. Sur le long terme, le groupe vise un ratio d'endettement net sur excédent brut d'exploitation inférieur à 3,3", a indiqué Eutelsat dans son communiqué.

Après le rachat de Satmex, "le groupe confirme sa volonté d'associer ses actionnaires aux fruits de la croissance avec un ratio de distribution annuel compris entre 65% et 75% de son résultat net attribuable au groupe sur les trois exercices courant jusqu'au 30 juin 2016".

LE CONTEXTE:

Eutelsat a annoncé en juillet 2013 le rachat de Satélites Mexicanos, ou Satmex, pour un montant de 831 millions de dollars. Destinée à accroître son exposition au marché plus dynamique d'Amérique latine, cette acquisition est la plus importante jamais réalisée par le groupe. En juillet, Eutelsat avait toutefois prévenu que l'opération ne renforcerait son bénéfice par action qu'à partir de 2015-2016.

Satmex opère trois satellites qui couvrent 90% de la population du continent américain, et prévoit d'en lancer deux autres en 2015 qui permettront de plus que doubler ses ressources en orbite dans la région. Ces ressources seront renforcées par le lancement du satellite Eutelsat 65 West A, normalement avant les Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, au Brésil.

A la fin janvier, Eutelsat a par ailleurs annoncé une résolution à l'amiable du litige qui l'opposait à SES au sujet de l'utilisation de 500 mégaherz de bande passante jusqu'alors exploités par Eutelsat sur la position orbitale 28,5 degrés Est. Cet accord a permis d'amortir l'impact qu'aurait eu la perte sèche de ces fréquences sur son activité.

Fin janvier, Eutelsat a ainsi indiqué que son accord avec SES le priverait de 5 millions d'euros de chiffre d'affaires sur le seul exercice 2013-2014. Auparavant, le groupe avait évalué les revenus relatifs aux fréquences contestées à 20 millions d'euros pour 2013-2014, et 25 millions d'euros pour les deux exercices suivants.

L'action Eutelsat a clôturé jeudi soir à 23 euros.

COMMUNIQUES FINANCIERS D'EUTELSAT:

http://www.eutelsat.com/fr/investisseurs/informations-financieres/communiques/2012-2013.html

-Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@wsj.com

(END) Dow Jones Newswires

February 14, 2014 02:58 ET (07:58 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-