BFM Patrimoine

Europe: temporisation avant la BCE, Zürich à la relance.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les marchés actions européens entament à l'équilibre une semaine dense à tous égards. Vers 11h00, le CAC 40 est en effet stable, tandis que le Footsie 100 'grignote' 0,2% et que le Dax, l'Ibex 35 (Madrid) et l'AEX (Amsterd

(CercleFinance.com) - Les marchés actions européens entament à l'équilibre une semaine dense à tous égards.

Vers 11h00, le CAC 40 est en effet stable, tandis que le Footsie 100 'grignote' 0,2% et que le Dax, l'Ibex 35 (Madrid) et l'AEX (Amsterdam) s'adjugent tous les trois 0,3%. A Amsterdam, l'AEX cède de son côté 0,1% et à Milan le Footsie MIB prend 0,7%. Cas à part, le SMI (Zürich) 'surfe' sur des rachats à bons comptes et reprend 3,4% après avoir perdu 14,6% jeudi et vendredi, dans le sillage de la décision inattendue de la Banque nationale suisse (BNS) d'abandonner le cours plancher de 1,2 franc suisse l'euro.

'Les marchés devraient être toujours très volatiles avant cette réunion alors que le bal de la saison des résultats trimestriels d'entreprises a débuté aux Etats-Unis et en Europe, et va s'accélérer dans les prochains jours', commente-t-on chez Saxo Banque.

Et de poursuivre: 'les premiers effets de la baisse de l'euro pourraient commencer à se voir sur les comptes de résultats des entreprises européennes.'

Parmi les poids lourds de la cote européenne, SAP, Unilever (mardi) et Sabmiller (mercredi) publieront leurs comptes cette semaine. Aux Etats-Unis, les résultats de IBM, Morgan Stanley (mardi), eBay (mercredi), Verizon (jeudi), General Electric, Kimberly-Clark ou encore McDonald's (vendredi) seront particulièrement suivis par les investisseurs.

En l'absence de donnée macroéconomique aujourd'hui, ces derniers continuent de parier massivement sur le déploiement par la BCE d'un programme de rachats d'actifs, un 'quantitative easing à l'européenne' qui aurait vocation à relancer la croissance et à réduire le risque de déflation dans l'eurozone. Les dernières déclarations de Mario Draghi plaident pour la mise en oeuvre dudit programme dès jeudi et la prochaine réunion de l'institution.

Sur le front des valeurs, Salvatore Ferragamo (+3,8% à 22,5 euros) s'illustre à Milan après des propos rassurants de son directeur exécutif quant aux résultats annuels et aux perspectives du groupe.

A Paris, Société Générale (+1,9% à 34,7 euros) figure pour sa part en tête du CAC 40. La banque française a annoncé la dissociation des fonctions de président et de directeur général à l'issue de l'assemblée générale du 19 mai prochain. Lorenzo Bini Smaghi sera nommé président du conseil d'administration et Frédéric Oudéa directeur général. Cette évolution de la gouvernance répond aux exigences applicables aux banques européennes.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance