BFM Patrimoine

Europe: rebond partiel après le décrochage des Bourses.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - En dépit des signaux favorables des PMI ce matin, toutes les Bourses européennes ne rebondissent pas ce mardi, au lendemain de leur lourd décrochage face au retour de tensions obligataires dans les pays périphériques. Amste

(CercleFinance.com) - En dépit des signaux favorables des PMI ce matin, toutes les Bourses européennes ne rebondissent pas ce mardi, au lendemain de leur lourd décrochage face au retour de tensions obligataires dans les pays périphériques.

Amsterdam cède 0,3% et Francfort 0,1%, tandis que Bruxelles reste atone, Londres et Lisbonne gagnent 0,3%, Milan, Paris et Zurich 0,4%, et Madrid rebondit de 0,8%. Pour mémoire, Wall Street a reculé de 0,9% la veille.

Les marchés actions européens évoluent donc en ordre dispersé, alors que les taux obligataires à 10 ans de l'Espagne et de l'Italie se stabilisent après avoir grimpé sur un regain d'incertitude sur la stabilité du gouvernement de Madrid et sur les législatives italiennes.

'Les investisseurs vont surveiller de près les rendements des pays périphériques tant que ces inquiétudes ne se seront pas décantées', prévenait ce matin Stan Shamu, analyste de marché chez IG.

Les indices PMI de la matinée aident cependant les opérateurs à retrouver le moral, notamment celui de la zone euro qui s'est redressé à 48,6 points au mois de janvier, contre 48,2 en estimation flash et 47,2 en décembre.

Selon Chris Williamson, la région s'oriente vers une 'stabilisation' de l'activité au premier trimestre 2013, même si l'économiste en chef de Markit fait néanmoins remarquer que la reprise repose principalement sur l'Allemagne.

Côté valeurs, BP grimpe de 1,4% à 468 pence à Londres, malgré une chute des bénéfices de la compagnie pétrolière, chute qui reflète toutefois principalement les cessions d'actifs consécutives à la marée noire de 2010 dans le Golfe du Mexique.

Toujours à Londres, l'action ARM Holdings prend 4,2% à 929 pence : le spécialiste des microprocesseurs pour appareils mobiles, comme l'iPhone d'Apple, a dégagé des profits en croissance sur l'exercice écoulé.

Munich Re avance de 2,3% à 136,8 euros et prend la tête du DAX à Francfort, à la suite de la publication par le réassureur de bénéfices nettement supérieurs aux attentes au titre de son exercice 2012 et d'un relèvement de dividende.

UBS végète autour de son équilibre à Zurich, à 15,6 francs suisses, à la suite de l'annonce d'une perte au titre de son quatrième trimestre 2012, sous le coup d'une amende liée à son implication dans l'affaire du Libor.

Aperam progresse de 1% à 10,5 euros à Amsterdam, l'ancienne division inox d'ArcelorMittal ayant enregistré des expéditions et un EBITDA globalement stables au quatrième trimestre 2012 par rapport au troisième.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance