BFM Patrimoine

Europe: moral plombé par les ventes de détail américaines.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La baisse des ventes de détail aux Etats-Unis, de mauvais augure pour la consommation des ménages sur la période des fêtes, plombait le moral des opérateurs sur les marchés européens cet après-midi. En fin de journée, L

(CercleFinance.com) - La baisse des ventes de détail aux Etats-Unis, de mauvais augure pour la consommation des ménages sur la période des fêtes, plombait le moral des opérateurs sur les marchés européens cet après-midi.

En fin de journée, Londres, Amsterdam et Bruxelles chutaient de 0,9%, Paris et Francfort de 0,8%, Milan et Zurich de 0,6%, tandis que Lisbonne et Madrid cédaient 0,3% et 0,1% respectivement. Au même moment, Wall Street reculait de 0,5%.

Les ventes au détail ont reculé de 0,3% le mois dernier aux Etats-Unis, alors que le consensus donnait une baisse de 0,1%. Hors secteur automobile, elles ont aussi manqué les attentes du marché, en restant stables alors que le marché visait une hausse de 0,3%.

'La consommation devrait encore faiblir davantage vers la fin de l'année, car la menace que fait peser le 'fiscal cliff' sur les finances des ménages peut inciter ses derniers à la prudence, et l'effet de l'ouragan Sandy se fera pleinement sentir dans les chiffres', prévenait Natixis.

Toujours au chapitre des données américaines, on notera que les prix à l'entrée des usines ont baissé de manière inattendue en octobre (-0,2%) et que les stocks des entreprises ont augmenté plus fortement que prévu en septembre (+0,7%).

'La Grèce continue à faire pendre son épée de Damoclès au-dessus des marchés', rappelle en outre un analyste marché d'IG, même si 'ce dossier apparait de second ordre en comparaison à celui du mur budgétaire américain'.

Les craintes suscitées par ce dossier se faisaient encore sentir, malgré les propos du secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner qui s'est montré confiant mardi soir dans une issue favorable aux négociations avec les Républicains.

Du côté des valeurs, Infineon prenait la tête du DAX à Francfort, progressant de 6,8% à 5,6 euros, salué pour un bénéfice meilleur que prévu au titre du dernier trimestre comptable du fabricant de semi-conducteurs.

RWE cédait de son côté 0,1% à 32,9 euros, bien que le groupe énergétique se montrait 'légèrement plus confiant qu'en août dernier'. Il a d'ailleurs relevé marginalement ses prévisions d'EBITDA et de résultat opérationnel au titre de 2012.

Sur le CAC40 parisien, Vivendi s'adjugeait 4,7% à 15,7 euros, le groupe de télécommunications et de divertissement ayant dépassé le consensus sur les neuf premiers mois de 2012 et relevé son objectif de résultat net ajusté pour l'année.

A l'opposé, EDF faisait figure de lanterne rouge avec un repli de 4,3% à 14,6 euros : l'électricien tricolore a certes vu son chiffre d'affaires progresser de 10% au 30 septembre, mais il se montre plus prudent pour ses objectifs à horizon 2015.

A Londres, Darty dérapait de 4,4% à 43,7 pence. Le distributeur d'électronique grand public a insisté sur 'des conditions de marché très difficiles, avec une confiance des consommateurs affaiblie et des changements structurels du marché'.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance