BFM Patrimoine

Europe: Mario Draghi soutient à nouveau les indices.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens reconquièrent le terrain perdu la veille, à la faveur de nouveaux propos de Mario Draghi laissant présager des injections de liquidités par la BCE pour ranimer une économie déprimée. Madrid

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens reconquièrent le terrain perdu la veille, à la faveur de nouveaux propos de Mario Draghi laissant présager des injections de liquidités par la BCE pour ranimer une économie déprimée.

Madrid grimpe de 1,7%, devant Francfort (+1,3%), Milan (+1,2%), Paris et Lisbonne (+1,1%), Amsterdam (+0,7%), Zurich (+0,6%), Londres (+0,5%) et Bruxelles (+0,4%). A New York jeudi, le Dow Jones a pris 0,2% et le Nasdaq près de 0,6%.

Lors d'un discours à Francfort, le président de la BCE vient de mettre en avant que l'institution se tenait prête à 'élargir ses moyens d'intervention' si nécessaire, en ajustant la taille, le rythme et la nature de ses rachats d'actifs.

Ces propos interviennent au lendemain d'un indice PMI 'flash' de Markit qui est tombé à 51,4 dans la zone euro, un plus bas depuis juillet 2013, illustrant donc un affaiblissement en cours de la conjoncture économique.

'C'est assez selon nous pour inquiéter la Banque centrale européenne (BCE) sur la stabilité des prix lors de sa réunion du 4 décembre et la possibilité de nouvelles mesures non-conventionnelles à venir dans les prochains mois', commentait alors Citi.

Aucun indicateur majeur n'est prévu à l'agenda ce vendredi, mais une certaine volatilité est à attendre en cette séance des 'trois sorcières', marquée par l'expiration d'une série d'options sur indices et de contrats à terme sur actions.

A Francfort, E.On (+2,3% à 13,3 euros) et RWE (+1,8% à 27 euros) se montrent en forme, soutenus par un relèvement chez UBS de 'vente' à 'neutre' sur les titres énergétiques, avec des objectifs de cours fixés respectivement à 13,5 et à 26 euros.

L'action Richemont prend 1,2% à 86 francs suisses à Zurich, réagissant favorablement à des rumeurs de presse sur une éventuelle introduction en Bourse ou une revente de sa filiale de vente en ligne de vêtements haut de gamme, Net-a-Porter.

Bouygues signe l'une des plus fortes hausses du SBF120 parisien, avec des gains de 3,7% à 29,9 euros, alors qu'Altice a manifesté son intérêt pour la division télécoms du conglomérat, jugeant le potentiel de synergies 'très significatif'.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance