BFM Patrimoine

Europe: marchés tirés à la hausse par New York.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Malgré les incertitudes liées aux rendez-vous prévus demain et après-demain, les Bourses européennes repassaient dans le vert en cours d'après-midi, dans le sillage des indices américains. Londres et Zurich cédaient 0,1%

(CercleFinance.com) - Malgré les incertitudes liées aux rendez-vous prévus demain et après-demain, les Bourses européennes repassaient dans le vert en cours d'après-midi, dans le sillage des indices américains.

Londres et Zurich cédaient 0,1%, mais Madrid prenait 0,4%, Milan 0,9% et Francfort 1,1%. Sur Euronext, Paris avançait de 0,6% et Lisbonne de 0,4%, alors qu'Amsterdam et Bruxelles stagnaient. Par comparaison, Wall Street gagnait 0,6%.

Les opérateurs s'interrogeaient sur ce que pourrait annoncer la Fed jeudi. 'Beaucoup d'investisseurs se demandent si elle sera aussi conciliante que la BCE alors que le calendrier électoral américain est très serré', indiquait Barclays Bourse.

En outre, la Cour allemande de Karlsruhe doit donner demain son avis sur le MES, un évènement qui 'pourrait avoir des conséquences majeures sur les plans de secours présentés la semaine dernière', commentait un analyste marché d'IG Index.

Par ailleurs, Saxo Banque soulignait que l'Espagne est toujours en train de peser le pour et le contre en vue d'une demande de sauvetage. 'Mariano Rajoy refuserait catégoriquement que lui soit dicté les coupes budgétaires à réaliser', précisait-il.

Sur le plan des données économiques, on notera que le déficit commercial américain est resté à peu près stable à 42 milliards de dollars en juillet, et que celui du Royaume Uni a été presque divisé par trois, à 1,5 milliard de livres.

Sur le plan des valeurs, Burberry plongeait de 20% à moins de 1.100 pence à Londres, sanctionné pour anticiper un profit imposable ajusté 'autour de la borne basse des attentes du marché' pour son exercice 2012-2013.

L'ensemble des valeurs européennes du luxe pâtissait de cet avertissement du groupe britannique de vêtements haut de gamme : Richemont dévissait ainsi de 5% à 60,9 francs suisses à Zurich et LVMH abandonnait 3,5% à 127,6 euros à Paris.

Deutsche Bank prenait la tête du DAX à Francfort avec un gain de 3,4% à 32,9 euros, salué pour la présentation de son plan 'Strategy 2015+', qui vise à adapter le groupe bancaire à un environnement devenu plus difficile.

Philips restait stable à 19 euros à Amsterdam, alors que sa direction a annoncé des économies supplémentaires en prévision de la dégradation conjoncturelle, économies qui entraîneront environ 2.200 suppressions de postes.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance