BFM Patrimoine

Europe: marchés scotchés à leurs équilibres.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La plupart des indices européens gravitaient autour de leurs équilibres en fin de séance, dans l'attente d'y voir peut être un peu plus clair après la réunion de l'Eurogroupe et alors que les discussions budgétaires s'ann

(CercleFinance.com) - La plupart des indices européens gravitaient autour de leurs équilibres en fin de séance, dans l'attente d'y voir peut être un peu plus clair après la réunion de l'Eurogroupe et alors que les discussions budgétaires s'annoncent difficiles aux Etats-Unis.

Amsterdam gagnait 0,2%, Londres et Francfort 0,1%, Bruxelles restait stable, mais Milan et Zurich cédaient 0,2%, Paris et Lisbonne 0,3% et Madrid lâchait 1,1%. Au même moment, le Dow Jones restait atone.

'La réunion des ministres des Finances de la zone euro ne devrait pas apporter grand-chose de nouveau ce soir', estimait Barclays Bourse, alors que les experts de la troïka UE-BCE-FMI remettront leur rapport final sur la Grèce.

'Le Parlement grec a adopté le budget 2013 proposé par le premier ministre Antonis Samaras, ce qui devrait alléger les inquiétudes au sujet du versement de la prochaine tranche d'aide au pays', soulignait cependant RTFX.

Le dossier américain du fiscal cliff incitait aussi certains à la prudence. 'Barack Obama et le leader républicain John Boehner ont adopté un ton assez conciliant, mais le marché doit se préparer à un processus long et fastidieux', soulignait IG.

La SG estimait qu'un échec des discussions d'ici au 1er janvier pourrait entraîner une récession de 0,5% en 2013, mais qu'en cas de solution trouvée, 'l'investissement des entreprises serait l'une des composantes à connaître le plus vigoureux rebond'.

Des raisons de rester prudent venaient aussi du Japon, où le PIB s'est contracté de 0,9% au troisième trimestre par rapport au précédent, après des hausses de 0,1% au deuxième trimestre et de 1,3% sur les trois premiers mois de l'année 2012.

Aucune autre donnée économique n'était attendue ce jour, mais la semaine s'annonce tout de même chargée de ce côté, avec en particulier les premières estimations de la croissance de l'Allemagne, de la France et de l'ensemble de la zone euro, jeudi.

Du côté des valeurs, Merck KGaA gagnait de 1,1% à 98,3 euros à Francfort, aidé par UBS qui a relevé son objectif de cours de 98 à 107 euros et restait à 'achat', avant les résultats du groupe allemand de chimie-pharmacie, le 15 novembre.

Publicis engrangeait 2,4% à 42,1 euros et se distinguait en tête du CAC40, le groupe de communication ayant enregistré un redressement 'spectaculaire' de son activité en octobre après la chute 'aussi brutale qu'inattendue' du mois de septembre.

AstraZeneca reculait de 0,3% à 2858 pence à Londres : le laboratoire pharmaceutique a fait état de résultats de phase III contrastés pour le naloxegol, un médicament oral agissant contre la constipation causée par les opioïdes.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance