BFM Patrimoine

Europe: les marchés commencent 2013 en fanfare.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les marchés européens commencent l'année 2013 en fanfare, rassurés par l'éloignement - au moins temporaire - du spectre de la falaise budgétaire et par un indice ISM manufacturier encourageant. Milan bondit de 3,5%, devant

(CercleFinance.com) - Les marchés européens commencent l'année 2013 en fanfare, rassurés par l'éloignement - au moins temporaire - du spectre de la falaise budgétaire et par un indice ISM manufacturier encourageant.

Milan bondit de 3,5%, devant Lisbonne (+3%), Madrid (+2,9%), Londres (+2,3%), Amsterdam (+2,1%), Paris (+2%) et Francfort (+1,9%), tandis que Bruxelles gagne 1,4% et que Zurich reste fermée. De son côté, Wall Street progresse de 1,9%.

Le Sénat américain a adopté à une très large majorité un texte permettant d'éviter le choc du fiscal cliff, qui passera notamment par un relèvement des impôts sur les revenus supérieurs à 400.000 dollars par an (450.000 dollars pour un couple).

'Une épine a été retirée du pied des marchés - tout du moins pour le moment', juge David Jones, stratégiste marché chez IG, qui pointe une possibilité pour que le scénario pénible auquel on a assisté se répète dans deux mois.

En effet, d'âpres discussions attendent encore les responsables politiques dans les prochaines semaines pour décider des réductions de dépenses publiques indispensables à l'assainissement du budget fédéral.

'Cette question sera dans les prochaines semaines au centre des attentions des investisseurs, d'autant plus que le plafond maximal d'endettement des Etats-Unis (16.400 milliards de dollars) vient d'être atteint', signale Barclays Bourse.

L'accord budgétaire n'en demeure pas moins un facteur de soutien aux marchés, auquel s'ajoute un retour en zone d'expansion de l'indice ISM manufacturier : il est ressorti à 50,7 le mois dernier, après 49,5 en novembre.

Cette dynamique contraste avec celle du vieux continent, où l'indice PMI manufacturier de Markit s'est inscrit à 46,1 en décembre, en repli par rapport au mois dernier (46,2) et à son estimation flash (46,3).

'Les fabricants devraient rester confrontés à une conjoncture difficile en 2013 bien que les perspectives s'améliorent légèrement, la demande semblant se renforcer sur certains marchés à l'export clés tels que les Etats-Unis et la Chine', indique à ce sujet un économiste de Markit.

Du côté des valeurs, ArcelorMittal tient le haut du pavé à Paris et à Amsterdam, grimpant de 3,9% à plus de 13,4 euros, dopé par un accord de 1,1 milliard de dollars portant sur la cession de 15% du capital de sa filiale ArcelorMittal Mines Canada.

Sur le CAC40, Renault (-0,5% à 40,5 euros) reste à l'écart, pénalisé par la publication de ses chiffres commerciaux en France pour l'année écoulée, marquée par une baisse de près de 20% de ses ventes de voitures particulières et de véhicules utilitaires.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance