BFM Patrimoine

Europe: l'appréhension domine avant Karlsruhe et le FOMC.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - L'appréhension continue de dominer sur les places européennes avant les rendez-vous majeurs que sont le verdict de la Cour constitutionnelle allemande sur le MES et la réunion du FOMC. Francfort cède 0,1%, Londres 0,3%, Zuri

(CercleFinance.com) - L'appréhension continue de dominer sur les places européennes avant les rendez-vous majeurs que sont le verdict de la Cour constitutionnelle allemande sur le MES et la réunion du FOMC.

Francfort cède 0,1%, Londres 0,3%, Zurich 0,5%, Milan 1% et Madrid 1,2%. Sur Euronext, Paris et Bruxelles reculent de 0,4%, Amsterdam de 0,5% et Lisbonne de 0,6%. Pour mémoire, Wall Street a perdu 0,4% lundi.

Les opérateurs s'interrogent sur ce que pourrait annoncer la Réserve Fédérale américaine, dont le comité de politique monétaire (FOMC) doit se réunir mercredi et jeudi.

'A l'issue de la réunion, Ben Bernanke, dont ce sera l'avant-dernière intervention avant les élections présidentielles américaines, clarifiera la position de l'institution. Et beaucoup d'investisseurs se demandent si la Fed sera aussi conciliante que la BCE alors que le calendrier électoral américain est très serré', indique Barclays Bourse.

Autre évènement attendu par les marchés, la Cour allemande de Karlsruhe doit donner demain son avis sur la constitutionalité du Mécanisme Européen de Stabilité (MES).

'Avec les élections législatives qui se tiendront le même jour aux Pays-Bas, cet évènement pourrait avoir des conséquences majeures sur les plans de secours présentés la semaine dernière', commente un analyste marché d'IG Index.

Par ailleurs, Saxo Banque souligne que l'Espagne est toujours en train de peser le pour et le contre en vue d'une demande de sauvetage. 'L'Espagne serait peu encline aux conditions qui accompagnent le plan de soutien de la BCE. Mariano Rajoy refuserait catégoriquement que lui soit dicté les coupes budgétaires à réaliser', précise-t-il.

Seule donnée économique attendue cet après-midi, la balance commerciale des Etats-Unis pourrait faire ressortir un déficit d'environ 44 milliards de dollars en juillet selon les économistes, contre près de 43 milliards le mois précédent.

Le Royaume Uni a pour sa part vu son déficit commercial presque divisé par trois, à 1,5 milliard de livres au mois de juillet contre 4,3 milliards en juin, grâce à une nette contraction du déficit des biens.

Sur le plan des valeurs, Burberry plonge de 19,1% à 1.110 pence à Londres, sanctionné pour anticiper un profit imposable ajusté 'autour de la borne basse des attentes du marché' pour son exercice 2012-2013, compte tenu d'un ralentissement brutal de ses ventes au détail sur le trimestre en cours.

L'ensemble des valeurs européennes du luxe pâtit de cet avertissement du groupe britannique de vêtements haut de gamme : Richemont dévisse ainsi de 5,2% à 60,8 francs suisses à Zurich et LVMH abandonne 4,3% à 126,6 euros à Paris.

En repli de 0,2% à 19 euros, Philips surperforme un peu la tendance à Amsterdam, sa direction ayant annoncé des économies supplémentaires en prévision de la dégradation conjoncturelle, économies qui entraîneront environ 2.200 suppressions de postes.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance