BFM Patrimoine

Europe: indices euphorisés par le QE3.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les indices européens s'envolent ce vendredi, euphorisés par les mesures audacieuses dévoilées la veille au soir par la Réserve fédérale américaine, en particulier le tour d'assouplissement quantitatif (QE3) que certains

(CercleFinance.com) - Les indices européens s'envolent ce vendredi, euphorisés par les mesures audacieuses dévoilées la veille au soir par la Réserve fédérale américaine, en particulier le tour d'assouplissement quantitatif (QE3) que certains opérateurs attendaient pour plus tard.

Madrid grimpe de 2,3% et Milan de 2,2%, devant Francfort, Londres (+1,5% chacune) et Zurich (+0,6%). Sur Euronext, Paris s'adjuge 2,1%, Bruxelles 1,8%, Lisbonne et Amsterdam 1,3%. Par comparaison, Wall Street a bondi de 1,6% la veille.

La Réserve fédérale s'est engagée à racheter, sur une durée illimitée, 40 milliards de dollars par mois de dette immobilière (MBS), tout en poursuivant son opération 'Twist' qui consiste à remplacer dans son bilan ses obligations à court terme par des titres à long terme.

Toujours pour soutenir la reprise de l'économie américaine, la Fed a aussi décidé de maintenir ses taux directeurs quasi-nuls jusqu'à mi-2015, contre un horizon de 'au moins jusqu'à fin 2014' affiché jusqu'à présent.

'Le message est clair : la banque centrale ne lutte plus seulement contre un risque de rechute de l'économie, de récession, mais contre la croissance molle des derniers mois', commente un analyste d'Aurel BGC.

'La Fed espère par ses mesures avoir une croissance pour 2013 comprise entre 2,5 et 3%', note Saxo Banque. 'Souvent assimilé à la planche à billets, ces opérations pourraient néanmoins conduire à une hausse de l'inflation', tempère-t-il.

Les valeurs bancaires figurent naturellement aux avant-postes en Europe ce matin: ainsi, Commerzbank s'adjuge 4,5% à 1,6 euro à Francfort, ING 3,7% à 6,9 euros à Amsterdam et BNP Paribas 4,1% à 39,9 euros à Paris.

Dans ce contexte, Deutsche Bank (+3,4% à 33,3 euros) ne souffre guère d'une note défavorable d'UBS, qui a dégradé sa recommandation de 'achat' à 'neutre' après la forte progression du titre au cours des dernières semaines.

Des valeurs comme Arcelor-Mittal (+6,2% à 13 euros) ou Rio Tinto (+5,5% à 3.250 pence à Londres) figurent aussi parmi les grands gagnants des mesures de la Fed, compte tenu de l'afflux de liquidités qu'elles augurent sur le marché des matières premières.

L'après-midi s'annonce chargé sur le front des indicateurs économiques américains, avec l'inflation et les ventes de détails, puis la production industrielle, l'indice 'UMich' de confiance des consommateurs et les stocks des entreprises.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance