BFM Patrimoine

Europe: fin de semaine en fanfare sur les marchés.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La batterie d'indicateurs de cet après-midi n'a pas perturbé l'envolée des marchés, propulsés par les mesures audacieuses dévoilées la veille au soir par la Réserve fédérale américaine. Madrid grimpait de 2,7% et Mila

(CercleFinance.com) - La batterie d'indicateurs de cet après-midi n'a pas perturbé l'envolée des marchés, propulsés par les mesures audacieuses dévoilées la veille au soir par la Réserve fédérale américaine.

Madrid grimpait de 2,7% et Milan de 2,1%, devant Londres (+1,6%), Francfort (+1,3%) et Zurich (+0,6%). Sur Euronext, Paris s'adjugeait 2%, Bruxelles et Lisbonne 1,8%, et Amsterdam 1%. Par comparaison, Wall Street progressait encore de 0,4%.

La Réserve fédérale s'est engagée à racheter, sur une durée illimitée, 40 milliards de dollars par mois de dette immobilière (MBS), tout en poursuivant son opération 'Twist' jusqu'à la fin de l'année et en prolongeant ses taux d'intérêt quasi-nuls au moins jusqu'à mi-2015.

'Le message est clair : la banque centrale ne lutte plus seulement contre un risque de rechute de l'économie, de récession, mais contre la croissance molle des derniers mois', commentait un analyste d'Aurel BGC.

'La Fed espère par ses mesures avoir une croissance pour 2013 comprise entre 2,5 et 3%', notait Saxo Banque. 'Souvent assimilées à la planche à billets, ces opérations pourraient néanmoins conduire à une hausse de l'inflation', tempérait-il.

La nouvelle du jour faisait passer largement au second plan une série particulièrement dense de données cet après-midi, d'où ressortait une image contrastée de l'économie américaine.

Si les ventes de détail (+0,9%) et l'indice de confiance du consommateur 'UMich' (79,2) se sont révélés meilleurs que prévu, la production industrielle a connu une chute surprise de 1,2% le mois dernier.

Les valeurs bancaires figuraient naturellement dans le haut du classement en Europe: ainsi, Commerzbank s'adjugeait 3,3% à 1,6 euro à Francfort, ING 3,3% à 6,9 euros à Amsterdam et BNP Paribas 3,8% à 39,8 euros à Paris.

Dans ce contexte, Deutsche Bank (+4,7% à 33,7 euros) ne souffrait guère d'une note défavorable d'UBS, qui a dégradé sa recommandation sur le titre de 'achat' à 'neutre'.

Des valeurs comme Arcelor-Mittal (+8,5% à 13,3 euros) ou Rio Tinto (+6,8% à 3.290 pence à Londres) s'affichaient aussi parmi les grands gagnants des mesures de la Fed, compte tenu de l'afflux de liquidités qu'elles augurent sur le marché des matières premières.

Volkswagen grimpait de 5% à 152,6 euros sur le DAX, le premier constructeur automobile européen ayant fait part d'une accélération à +18,9% de ses ventes en août, à un nouveau record mensuel de 719.500 véhicules livrés.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance