BFM Patrimoine

Europe: fin de séance sans direction claire.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les investisseurs se montrent fébriles avant l'annonce des chiffres de plusieurs géants américains et suite aux propos inquiétants du Président de la Fed. Londres et Amsterdam terminent en hausse de 0,1%, Bruxelles de 0,3%,

(CercleFinance.com) - Les investisseurs se montrent fébriles avant l'annonce des chiffres de plusieurs géants américains et suite aux propos inquiétants du Président de la Fed.

Londres et Amsterdam terminent en hausse de 0,1%, Bruxelles de 0,3%, Milan de 0,4%, Zurich de 1%, tandis que Paris finit en baisse de 0,3%, Madrid de 0,4% et Francfort de 0,7%.

'S'exprimant hier soir à l'Université du Michigan, le président de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke, a clairement fait savoir que l'accord de dernière minute conclu sur la falaise fiscale n'était qu'une solution provisoire et que les États-Unis n'étaient pas encore tirés d'affaire', souligne Rudolf Muscat, trader chez RTFX. 'Bernanke a mentionné le plafond de la dette ainsi que les coupes dans les dépenses publiques qui devraient réapparaître dans les semaines à venir', ajoute-t-il.

'Les marchés craignent que la Fed puisse envisager de mettre un terme à certaines de ses mesures exceptionnelles de soutien à l'économie avant fin 2013', renchérit Barclays Bourse.

Par ailleurs, les gérants indiquent que 'les investisseurs restent dans l'attente des publications de plusieurs grands noms de la cote aux Etats-Unis'. Les plus grandes banques américaines comme JPMorgan Chase, Goldman Sachs, Bank of America ou Citigroup ainsi que des grands noms du secteur technologique vont notamment dévoiler cette semaine leurs résultats pour 2012.

Au chapitre bien fourni des données économiques du jour, les ventes au détail ont augmenté plus que prévu en décembre aux Etats-Unis et ont progressé hors secteur automobile.

L'indice 'Empire State' mesurant l'évolution de l'activité manufacturière dans l'Etat de New York a encore reculé en janvier, a annoncé mardi la Réserve fédérale.

Les prix à la production ont reculé plus que prévu au mois de décembre aux Etats-Unis, un repli qui s'explique surtout par la baisse du prix des denrées alimentaires.

Les stocks des entreprises américaines ont augmenté au mois de novembre, avec une augmentation encore plus rapide de leurs ventes, a déclaré mardi le Département du Commerce.

De ce côté-ci de l'Atlantique, d'après les premières estimations pour le mois de novembre 2012, la zone euro (ZE17) a enregistré un excédent du commerce international de biens de 13,7 mrds d'euros avec le reste du monde, comparé à +4,9 mrds en novembre 2011, selon Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne.

Les prix à la production industrielle (PPI) du Royaume Uni ont diminué de 0,1% en rythme mensuel en décembre, selon les données de l'office national de statistiques.

En outre, l'inflation s'est maintenue à un rythme de 2,7% au Royaume Uni en décembre 2012, depuis trois mois, d'après l'office national de statistiques.

Enfin, le PIB allemand a augmenté de 0,7% en 2012, d'après le bureau des statistiques baptisé Destatis.

'Ce chiffre est plus faible que la moyenne historique de 1,3% constaté depuis 1992', précise Philippe Waechter, directeur de la recherche économique chez Natixis Asset Management. 'En 2012, la dynamique des exportations a été moins vive car la progression du commerce mondial a été moins rapide et la contribution un peu plus forte du commerce extérieur vient du ralentissement des importations.'

Selon lui, l'économie allemande ne bénéficiera pas d'une reprise rapide du commerce extérieur en 2013, au moins au début. 'Dès lors, le rebond de l'activité passera par une amélioration de la demande interne', estime-t-il, ajoutant qu''il faudrait pour cela que les entreprises deviennent plus optimistes en retrouvant l'envie d'investir'.

Sur le front des valeurs, Burberry s'affiche en hausse de 4,6% à 1386 pence, après avoir enregistré un chiffre d'affaires de 613 millions de livres sterling pour le troisième trimestre clos au 31 décembre 2012, en hausse de 9% en sous-jacent (à taux de changes constants).

H&M finit en progression de 3,6% à 228,2 couronnes suédoises, suite à l'annonce de ventes supérieures aux attentes au mois de décembre.

Allianz termine en baisse de 0,2% à 105,8 euros, malgré la confirmation de ses objectifs pour 2012, en dépit de l'impact de l'ouragan Sandy.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance