BFM Patrimoine
Placements

Europe: en ordre dispersé après S&P sur l'Espagne.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Après trois séances consécutives dans le rouge pour la plupart d'entre-elles, les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé et encaissent une dégradation par S&P de sa note sur l'Espagne. Francfort prend 0,7%, Lo

(CercleFinance.com) - Après trois séances consécutives dans le rouge pour la plupart d'entre-elles, les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé et encaissent une dégradation par S&P de sa note sur l'Espagne.

Francfort prend 0,7%, Londres 0,4% et Zurich 0,1%, mais Madrid et Milan cèdent 0,4%. Sur Euronext, Paris prend 0,5%, Lisbonne 0,3% et Amsterdam 0,2%, alors que Bruxelles stagne. Wall Street a perdu près de 1% mercredi.

S&P a dégradé la note de l'Espagne de deux crans, passant de 'BBB+' à 'BBB-', avec une perspective négative maintenue. 'En cas de dégradation supplémentaire, la dette espagnole passerait donc en catégorie spéculative...', souligne Barclays Bourse.

Le bureau d'études précise que l'agence justifie sa décision par les risques qui s'accumulent sur les finances publiques espagnoles, compte tenu de l'accroissement de la pression économique et politique.

Cette dégradation ne reçoit toutefois pas un trop mauvais accueil des investisseurs, dans la mesure où il ajoute une pression supplémentaire sur Madrid pour qu'elle se décide à faire appel à l'aide de ses partenaires.

Outre la perspective d'un appel de l'Espagne, NFinance note que celle d'un plan de relance chinois ressurgit aussi. 'En effet, dans les pays émergents, la priorité n'est plus de maintenir l'inflation, mais de favoriser la croissance', indique-t-il.

L'après-midi s'annonce chargé du côté des statistiques américaines, avec les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, la balance commerciale d'août et les prix à l'importation de septembre, puis les stocks de pétrole.

Côté valeurs, Burberry grimpe de 8,3% à 1085 pence à Londres, à la suite d'un point d'activité semestriel marqué par des chiffres rassurants pour ses ventes au détail, qui éclipsent des ventes de gros plus ternes.

BAE Systems reprend 1,6% à 326 pence, au lendemain de l'échec de ses discussions avec EADS. Le groupe de défense britannique estime que la marche des affaires s'est avérée conforme à ses estimations de début août.

A Paris, Carrefour gagne 4,4% à 16,7 euros, le géant de la distribution ayant fait état de ventes en hausse de 2,1% pour le troisième trimestre, portées notamment par l'Amérique latine. Sa performance dépasse légèrement les prévisions des analystes.

ING prend la tête de l'AEX à Amsterdam avec un gain de 2,2% à 6,5 euros, salué pour son accord avec l'assureur asiatique AIA en vue de lui vendre ses filiales d'assurance de Malaisie pour un montant total de l'ordre de 1,3 milliard d'euros.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance