BFM Patrimoine

Europe: démoralisée par la conjoncture.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les investisseurs digèrent mal le constat d'un ralentissement de l'économie mondiale et de la dégradation de la conjoncture européenne. Madrid recule ainsi de 0,9% et Milan de 1,1%, tandis que Francfort perd 0,5%, Londres 0,

(CercleFinance.com) - Les investisseurs digèrent mal le constat d'un ralentissement de l'économie mondiale et de la dégradation de la conjoncture européenne.

Madrid recule ainsi de 0,9% et Milan de 1,1%, tandis que Francfort perd 0,5%, Londres 0,6% et Zurich 0,4%. Sur Euronext, Paris se replie de 1%, Amsterdam de 0,6%, tandis que Bruxelles et Lisbonne accusent une baisse de 0,1%.

Une vague de mauvaises nouvelles déferle sur les marchés depuis le début de la journée. Les investisseurs ont appris que l'indice PMI flash composite Markit de l'activité globale dans l'Eurozone se replie de 46,3 en août à 45,9 en septembre, signalant ainsi une contraction mensuelle du secteur privé pour la douzième fois au cours des 13 derniers mois. Le taux de repli atteint son plus haut niveau depuis juin 2009.

D'autre part, la conjoncture se détériore brutalement dans le secteur privé français en septembre, d'après les dernières données PMI Flash de Markit qui signalent le plus fort repli de l'activité depuis 41 mois.

En outre, le PMI flash manufacturier chinois d'HSBC a été publié à 47,8 au mois de septembre, contre 47,6 au mois d'août. Il est en dessous de 50 pour le onzième mois consécutif.

Par ailleurs, l'adjudication espagnole réalisée ce matin reçoit un accueil mitigé de la part des opérateurs.

Ces derniers placent désormais beaucoup d'espoirs dans les statistiques américaines de l'après-midi. Ils prendront tout d'abord connaissance des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, à 14h30.

L'indicateur avancé du Conference Board pour août sera pour sa part dévoilé à 16h00, de même que l'indice de la Fed de Philadelphie pour septembre. Le consensus vise respectivement un repli de 0,1% et une remontée à -3,3.

Sur le front des valeurs, Deutsche Bank recule de 0,8% à 32,6 euros, après avoir indiqué qu'il est parvenu à un accord pour la cession de BHF-Bank, activité de banque privée en Allemagne, à Kleinwort Benson Group (KBG), une filiale de la société holding belge RHJ International.

Nestlé perd 0,1% à 59,3 francs suisses, suite à l'arrivée d'un 'sérieux concurrent' dans les dosettes, à savoir Starbucks.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance