BFM Patrimoine

Europe: début de trimestre sur les chapeaux de roues.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes commencent le deuxième trimestre sur les chapeaux de roues, portées par des espoirs de politique monétaire toujours accommodante vis-à-vis des marchés après les piètres chiffres économiques de la

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes commencent le deuxième trimestre sur les chapeaux de roues, portées par des espoirs de politique monétaire toujours accommodante vis-à-vis des marchés après les piètres chiffres économiques de la matinée.

Lisbonne perd encore 0,5%, mais Amsterdam en Zurich gagnent 1%, Milan et Bruxelles 1,1%, Madrid 1,2%, Londres et Francfort 1,3%, et Paris 1,4%. Wall Street grimpe quant à elle de 0,6%.

'De faibles données manufacturières en Italie et en Espagne donnent de nouvelles raisons à la BCE pour maintenir son programme de rachats obligataires', explique un analyste d'IG, ajoutant qu'une analyse similaire peut être faite dans le cas du Royaume Uni.

Le continent a en effet donné de sérieux signes de dégradation économique. A 46,8 contre 47,9 en février, l'indice PMI final de Markit traduit un renforcement de la contraction du secteur manufacturier de la zone euro en mars.

L'Allemagne et l'Irlande renouent avec la contraction, tandis que les taux de contraction se redressent dans tous les autres pays couverts, à l'exception de la France où il reste néanmoins élevé. La Grèce est le seul pays à signaler une détérioration plus soutenue qu'en France.

'S'il est rassurant, à certains égards, de constater que la situation chypriote n'a pas eu d'effet immédiat sur l'activité manufacturière, les derniers développements de la crise de la zone euro font toutefois craindre un nouveau recul de la demande en avril', commente Markit.

Dans l'attente de la saison des résultats qui doit démarrer la semaine prochaine, les investisseurs seront attentifs ces jours-ci à de nombreux indicateurs économiques, avec en point d'orgue les chiffres de l'emploi américains vendredi.

La semaine sera aussi dominée par les réunions de politique monétaire de la Banque d'Angleterre et de la BCE jeudi, la conférence de presse de Mario Draghi devant particulièrement retenir l'attention après l'affaire chypriote.

Vodafone grimpe de 5,7% à 197 pence à Londres, profitant d'une information diffusée dans Alphaville, un blog du Financial Times, faisant état d'une offre en préparation par les Américains Verizon Communications et AT&T.

Glencore avance de 0,9% à 359 pence, peu perturbé par un énième report de la fusion du négociant en matières premières avec Xstrata, toujours à cause du retard du feu vert des autorités de régulation chinoises.

E.On s'adjuge 3,4% à 14,1 euros à Francfort, soutenu par HSBC qui relève sa recommandation de 'sous-pondérer' à 'neutre' et son objectif de cours de 12 à 14 euros, saluant la cession récente d'actifs gaziers en Hongrie par le groupe énergétique.

En queue de peloton à Paris, Alstom lâche 1,6% à 31,2 euros alors que Goldman Sachs a décidé de ramener sa recommandation sur le titre de 'neutre' à 'vendre' avec un objectif de cours de 32 euros.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance