BFM Patrimoine

Europe: début d'année sur les chapeaux de roues.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les marchés européens entament cette nouvelle année sur les chapeaux de roues, rassurés par l'accord aux Etats-Unis sur des mesures visant à éloigner - au moins temporairement - le spectre de la falaise budgétaire. Milan

(CercleFinance.com) - Les marchés européens entament cette nouvelle année sur les chapeaux de roues, rassurés par l'accord aux Etats-Unis sur des mesures visant à éloigner - au moins temporairement - le spectre de la falaise budgétaire.

Milan bondit de 3%, devant Madrid (+2,4%), Paris (+2,1%) et Francfort (+2%), tandis qu'Amsterdam s'adjuge 1,9%, Londres 1,8%, Lisbonne 1,7%, Bruxelles 1,4%, et que Zurich reste fermée. Wall Street a progressé de 1,3% lundi.

Le Sénat américain a adopté à une très large majorité un texte permettant d'éviter le choc du fiscal cliff, qui passera notamment par un relèvement des impôts sur les revenus supérieurs à 400.000 dollars par an (450.000 dollars pour un couple).

Si les républicains à la Chambre des représentants se montraient encore réticents face à l'absence de réduction des dépenses, Aurel BGC souligne qu'un nombre suffisant d'entre eux s'est joint aux représentants démocrates pour faire passer le texte.

'L'accord à l'arrachée obtenu concernant le fiscal cliff devrait soulager les marchés et leur permettre de poursuivre à court terme leur tendance des dernières semaines', réagit un gérant de Barclays Bourse.

Cependant, ce dernier souligne que cet accord obtenu n'est que partiel, et remet à plus tard, avec un délai maximum de deux mois, les décisions de réduction des dépenses publiques.

'Cette question sera dans les prochaines semaines au centre des attentions des investisseurs, d'autant plus que le plafond maximal d'endettement des Etats-Unis (16.400 milliards de dollars) vient d'être atteint', signale-t-il.

Revigorées par l'accord aux Etats-Unis, les Bourses européennes résistent fort bien à de nouveaux signes de détérioration de la conjoncture économique sur le vieux continent.

Ainsi, l'année 2012 se termine sur une forte récession dans le secteur manufacturier de l'Eurozone, d'après l'indice PMI de Markit qui s'inscrit à 46,1 en décembre, en repli par rapport au mois dernier (46,2) et à son estimation flash (46,3).

'Les fabricants devraient rester confrontés à une conjoncture difficile en 2013 bien que les perspectives s'améliorent légèrement, la demande semblant se renforcer sur certains marchés à l'export clés tels que les Etats-Unis et la Chine', prévient un économiste de Markit.

En revanche, le secteur manufacturier du Royaume Uni renoue avec l'expansion en fin d'année, à en croire l'indice PMI qui est passé de 49,5 en novembre à 51,4 le mois dernier.

L'indice des directeurs d'achat ISM aux Etats-Unis doit aussi être dévoilé en milieu d'après-midi, ainsi que les dépenses de construction immobilière pour le mois de novembre.

Du côté des valeurs, ArcelorMittal tient le haut du pavé à Paris et à Amsterdam, grimpant de 3,9% à 13,4 euros, dopé par un accord de 1,1 milliard de dollars portant sur la cession de 15% du capital de sa filiale ArcelorMittal Mines Canada.

Sur le CAC40, Renault (+0,5% à 40,9 euros) reste à la traine, pénalisé par la publication de ses chiffres commerciaux en France pour l'année écoulée, marquée par une baisse de près de 20% de ses ventes de voitures particulières et de véhicules utilitaires.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance