BFM Patrimoine

Europe: consolidation avant les 'quatre sorcières'.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les marchés européens consolident après leurs gains vigoureux de la veille, dans l'attente d'une salve d'indicateurs américains cet après-midi et de l'expiration de contrats à termes en cette journée des 'quatre sorcière

(CercleFinance.com) - Les marchés européens consolident après leurs gains vigoureux de la veille, dans l'attente d'une salve d'indicateurs américains cet après-midi et de l'expiration de contrats à termes en cette journée des 'quatre sorcières'.

Milan grappille 0,2% et Zurich 0,1%, mais Francfort et Londres cèdent 0,1%, Amsterdam 0,2%, Bruxelles et Lisbonne 0,4%, Paris 0,6% et Madrid 0,7%. En hausse de 0,6% jeudi, le Dow Jones a inscrit son huitième record historique d'affilée.

'L'Europe est en récession, mais souvenons-nous qu'il y a un an, la crainte portait sur la dépression. Nous ne parlons plus de risque d'explosion de la zone euro, les mauvais chiffres sont déjà connus, et la liquidité reste abondante...', note un gérant de Barclays Bourse.

'Concernant, le sommet européen des chefs d'Etat qui a débuté hier, il est probable que nous assistions à un assouplissement du rythme d'ajustement des déficits budgétaires sous la barre des 3%. Le problème de Chypre sera évoqué aujourd'hui lors de l'Eurogroupe', ajoute-t-il.

L'après-midi promet d'être chargée aux Etats-Unis avec l'inflation, l'indice Empire State de la Fed de New York, puis la production industrielle et l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan.

'Sans impact marqué de la production des utilities, les données disponibles, et notamment l'enquête ISM dans le secteur manufacturier, laissent attendre un net rebond après la déception du mois de janvier', indique Aurel BGC au sujet de la production industrielle.

La séance sera aussi marquée par l'expiration de quatre types de futurs et de contrats d'options en cette fin de trimestre, une conjonction connue sous le nom de 'quatre sorcières' et qui se traduit généralement par un regain de volatilité.

En tête du CAC40 à Paris, Bouygues grimpe de 3,8% à 23,2 euros, alors que l'Arcep a autorisé l'opérateur à vendre des services d'Internet mobile à haut débit (4G) sur ses fréquences 1800 Mhz, actuellement dédiées à la voix et aux SMS.

Siemens reste stable à 84 euros à Francfort, alors qu'un recours judiciaire a été intenté contre la résolution visant à scinder la division éclairage Osram Licht du reste du conglomérat industriel allemand.

A Zurich, le bon de participation Lindt perd 2,1% à 3.530 francs suisses, le chocolatier helvétique ayant terminé son exercice 2012 sur un résultat net en hausse de 10%, mais tout de même inférieur aux attentes du consensus.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance