BFM Patrimoine

Europe: consolidation avant la consommation américaine.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - L'heure est à la consolidation dans les Bourses européennes, au lendemain d'une clôture quasiment à l'équilibre de Wall Street et dans l'attente d'une salve de données économiques outre Atlantique. Milan dévisse de 1%,

(CercleFinance.com) - L'heure est à la consolidation dans les Bourses européennes, au lendemain d'une clôture quasiment à l'équilibre de Wall Street et dans l'attente d'une salve de données économiques outre Atlantique.

Milan dévisse de 1%, Londres de 0,8% et Madrid de 0,6%, Zurich perd 0,5%, Paris et Lisbonne 0,4%, Amsterdam cède 0,3%, Francfort et Bruxelles 0,2%. Wall Street a terminé sur un gain symbolique de 0,02% la veille au soir.

'Depuis quelques jours, c'est comme si un sentiment d'épuisement a assailli les marchés mondiaux', estime Chris Beauchamp, analyste marchés chez IG, qui note un manque d'enthousiasme malgré les derniers chiffres de l'emploi américain.

'Les marchés restent attentistes avant le sommet européen des 14 et 15 mars à Bruxelles. Les leaders européens seront amenés à discuter des termes du plan de sauvetage de Chypre', souligne-t-on chez Saxo Banque.

Les ventes de détail aux Etats-Unis, considérées comme la statistique la plus importante de la semaine, seront publiées vers la mi-séance. Le consensus attend une hausse de 0,5% pour le mois de février, notamment sous l'impulsion des ventes de voitures.

Toujours du côté américain, les investisseurs prendront connaissance au même moment des prix à l'importation de février, avant les stocks des entreprises pour le mois de janvier et les stocks hebdomadaires de pétrole cet après-midi.

Lanterne rouge du SMI à Zurich, Adecco dévisse de 3,8% à 52,6 francs suisses, sanctionné pour des résultats inférieurs aux attentes du marché sur l'exercice écoulé, et ce malgré un maintien du niveau de son dividende.

De même, Inditex (maison-mère de Zara) essuie l'une des plus lourdes baisses de l'Ibex de Madrid, de 2,8% à 105,4 euros, sanctionné pour la publication de résultats et d'un dividende en dessous des consensus sur son exercice clos fin janvier.

L'action Thomas Cook décolle de 12% à 97 pence à Londres, saluée pour la mise à jour des perspectives du voyagiste. Celui-ci a notamment relevé le montant de son objectif d'économies et envisage de nouvelles cessions.

En queue du SBF120 à Paris, bioMérieux chute de 4,8% à 72,8 euros après la publication par le spécialiste du diagnostic in vitro de résultats annuels et de perspectives jugés décevants, entraînant une révision à la baisse des prévisions des analystes.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance