BFM Patrimoine

Europe: Bourses minées par le 'fiscal cliff' et la Grèce.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les incertitudes sur les dossiers du 'fiscal cliff' américain et de l'aide à la Grèce continuent de faire sentir leurs effets sur les places européennes, dans l'attente des données économiques de l'après-midi. Madrid chut

(CercleFinance.com) - Les incertitudes sur les dossiers du 'fiscal cliff' américain et de l'aide à la Grèce continuent de faire sentir leurs effets sur les places européennes, dans l'attente des données économiques de l'après-midi.

Madrid chute de 1%, devant Francfort et Lisbonne (-0,7%), Milan (-0,5%), Amsterdam (-0,4%), Bruxelles et Londres (-0,3%), Zurich (-0,2%) et Paris (-0,1%). Wall Street a perdu 0,9% la veille.

'Comme on pouvait s'y attendre, l'attention des marchés s'est très vite portée sur les négociations cruciales sur le 'mur budgétaire', une fois la séquence électorale américaine passée', explique Cameron Peacock, analyste marchés chez IG.

'Si les négociations échouent, le risque de voir le 'fiscal cliff' s'appliquer est important et pourrait impacter la reprise économique américaine', prévient Saxo Banque, qui pointe un risque de 600 milliards de dollars de hausse d'impôts et de réduction des dépenses.

Le professionnel d'IG met aussi en avant l'incertitude autour de la Grèce alors que Wolfgang Schäuble, le ministre allemand des finances, a suggéré que la date de lundi prochain pourrait être trop tôt pour décider d'une assistance supplémentaire à Athènes.

Aux Etats-Unis, outre les prix à l'importation et les stocks des grossistes, les investisseurs attendent l'indice préliminaire de l'Université du Michigan, qui devrait être resté relativement stable autour de 82,5 en novembre.

Allianz recule de 1,2% à 93 euros à Francfort, en dépit de la publication par le géant allemand de l'assurance de bénéfices en forte hausse au titre du troisième trimestre 2012 et d'une confirmation de ses objectifs annuels.

Infineon prend par contre la tête du DAX avec un gain de 2% à 5,4 euros, porté par une recommandation favorable de Sanford Bernstein, qui a entamé le suivi du titre avec une opinion 'surperformance' et un objectif de cours de 7,7 euros.

A Paris, Crédit Agricole chute de 6,1% à 5,6 euros, sanctionné pour une perte nette de 2,8 milliards d'euros sur le trimestre écoulé (en raison d'éléments exceptionnels comme la cession d'Emporiki) contre un consensus de -1,8 milliard.

Parmi les plus fortes baisses du SMI de Zurich, Richemont recule de 1,5% à 63,3 francs suisses, à la suite de résultats du premier semestre supérieurs aux attentes du marché, mais accompagnés d'un ralentissement de la croissance en octobre.

A Londres, IAG progresse de 1,5% à 170,6 pence, alors que le transporteur aérien issu du rapprochement de British Airways et d'Iberia a annoncé des suppressions de postes concernant sa bannière espagnole.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance