BFM Patrimoine

Europe: Bourses à l'équilibre avant l'immobilier américain.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes se maintiennent pour la plupart à proximité de leurs équilibres, dans l'attente de chiffres cet après-midi qui permettront de jauger la santé du secteur immobilier outre-Atlantique. Amsterdam recule

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes se maintiennent pour la plupart à proximité de leurs équilibres, dans l'attente de chiffres cet après-midi qui permettront de jauger la santé du secteur immobilier outre-Atlantique.

Amsterdam recule de 0,3%, Paris et Milan de 0,2%, et Madrid de 0,1%, tandis que Lisbonne stagne, que Francfort et Bruxelles gagnent 0,3%, Londres 0,4% et Zurich 0,6%. Wall Street a progressé de 0,4% la veille.

'Les chiffres de la construction immobilière en janvier aux Etats-Unis, qui seront publiées en début d'après-midi, pourraient faire office de catalyseur à la hausse', prévient Chris Weston, stratège chez IG.

'Les mises en chantier de logements (anticipées par le consensus en repli à 922.000 un rythme annualisé) devraient avoir nettement reculé au mois de janvier', selon Aurel BGC qui pointe des conditions météorologiques moins favorables.

Le bureau d'études considère cependant que le profil des permis de construire (attendus en hausse vers 920.000 par le marché) sera nettement plus pertinent pour juger de l'état de santé du secteur immobilier.

Au chapitre économique toujours, les investisseurs prendront connaissance des prix à la production industrielle, puis dans la soirée du compte-rendu de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Fed.

L'action BHP Billiton se tasse de 2% à 2.190 pence à Londres, la compagnie minière anglo-australienne ayant vu son bénéfice net semestriel chuter de 58% et se montrant prudente quant aux perspectives du reste de son exercice clos fin juin.

AkzoNobel décroche de 1,7% à 51,2 euros et figure en queue de peloton sur l'AEX d'Amsterdam, sanctionné pour la publication de résultats annuels grevés par de lourdes provisions pour dépréciation dans sa division de peintures décoratives.

A Paris, Crédit Agricole prend 5,7% au-delà de 7,7 euros après un 'très mauvais quatrième trimestre' d'après les analystes, mais compensé selon eux par quelques 'éléments intéressants' comme la réduction des actifs pondérés au risque.

Toujours parmi les composantes du CAC40, les investisseurs saluent aussi les performances de Lafarge (+6,3% à 49,7 euros), mais laissent de côté les publications de France Télécom (-1,4% à 7,6 euros) et surtout d'Accor (-4,7% à 27,7 euros).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance