BFM Patrimoine

Europe: banques et entreprises continuent à solliciter le marché obligataire

BFM Patrimoine
LONDRES (Dow Jones)--Les banques et les entreprises ont continué mardi à émettre de nouvelles obligations sur le marché européen, alors que la séance de lundi a été la plus chargée depuis le début 2009 en termes d'émissions. Les banques it

LONDRES (Dow Jones)--Les banques et les entreprises ont continué mardi à émettre de nouvelles obligations sur le marché européen, alors que la séance de lundi a été la plus chargée depuis le début 2009 en termes d'émissions.

Les banques italiennes et espagnoles, globalement absentes des marchés de la dette publique pendant la crise de la zone euro, sont revenues sur le devant de la scène.

"Il semblerait qu'il y ait un certain empressement à réaliser ces émissions avant que quelque chose vienne à nouveau tout chambouler, or on discerne des ondes de choc potentielles à l'horizon, sous la forme de la décision de la Cour constitutionnelle allemande et de l'évolution de la crise européenne; il y a également la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) jeudi", expliquent Elisabeth Afseth et Brian Barry, analystes de produits de taux chez Investec.

La banque italienne Banca Monte dei Paschi di Siena (BMPS.MI) a placé des obligations senior non garanties à deux ans, libellées en euro.

Sa concurrente Intesa Sanpaolo (ISP.MI) et l'espagnole Banco Bilbao Vizcaya Argentaria (BBVA.MC) ont levé chacune plus de 1 milliard d'euros en émettant lundi des obligations senior non garanties, encouragées par le bon accueil réservé aux adjudications de ce type de titres réalisées la semaine dernière par UniCredit (UCG.MI) et Banco Santander (SAN.MC).

En Espagne, Banco de Sabadell (SAB.MC) a placé lundi pour 500 millions d'euros d'obligations sécurisées à deux ans, adossées à des prêts hypothécaires ou commerciaux, et donc perçues comme plus sûres que les obligations senior non garanties.

Sur le segment des obligations sécurisées, la française Société Foncière Lyonnaise a placé pour 500 millions d'euros de titres à cinq ans, l'autrichienne Bawag PSK a émis pour 500 millions d'euros de titres à sept ans, de même qu'AXA Bank Europe SCF.

Cette série d'émissions intervient avant la décision, mercredi, de la Cour constitutionnelle allemande sur la légalité du Mécanisme européen de stabilité (MES) et celle, jeudi, de la Fed sur d'éventuelles mesures de relance. Ces verdicts seront suivis, vendredi, par une réunion des ministres des Finances de la zone euro, qui pourrait changer la donne sur les marchés.

-Art Patnaude, Dow Jones Newswires

(Sarka Halas et Serena Ruffoni ont contribué à cet article)

(Version française Emilie Palvadeau)

(END) Dow Jones Newswires

September 11, 2012 08:31 ET (12:31 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-