BFM Patrimoine

Europe: assez peu enthousiasmée par l'événement du jour.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Bien plus que ses actes (inexistants cet après-midi), il s'agit surtout du discours de Mario Draghi qui rend un timide sourire aux opérateurs. Londres, Bruxelles et Amsterdam se replient de 0,1%, Francfort et Zurich avancent d

(CercleFinance.com) - Bien plus que ses actes (inexistants cet après-midi), il s'agit surtout du discours de Mario Draghi qui rend un timide sourire aux opérateurs.

Londres, Bruxelles et Amsterdam se replient de 0,1%, Francfort et Zurich avancent de 0,2%, Lisbonne de 0,4%, Paris de 0,5%, Milan de 1,3% et Madrid de 1,6%. Wall Street navigue dans le rouge.

C'était l'événement de la journée, sans finalement en être un. La Banque centrale européenne (BCE) a laissé jeudi ses taux directeurs inchangés, comme attendu par beaucoup d'économistes, à l'issue de la réunion mensuelle de son conseil des gouverneurs.

La BCE a décidé que le taux d'intérêt des opérations principales de refinancement resterait à 0,25%, les taux de facilité de prêt marginal et de la facilité de dépôt demeurant également inchangés à respectivement 0,75% et 0%.

Néanmoins, l'institution, qui s'est montrée une nouvelle fois très accommodante, laisse la porte ouverte à la mise en oeuvre de mesures non-conventionnelles.

D'autres données parues ce jeudi ont retenu l'attention des marchés. Tout d'abord, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage ont augmenté de 16.000 aux Etats-Unis lors de la semaine du 29 mars, à 326.000, selon le Département du Travail.

Le déficit de la balance commerciale des Etats-Unis s'est pour sa part creusé de façon inattendue en février en raison d'un recul des exportations et d'une remontée des importations, montrent des chiffres officiels parus jeudi.

En outre, l'expansion du secteur des services aux Etats-Unis a accéléré un peu moins que prévu au mois de mars, à en croire l'enquête mensuelle de l'Institute for Supply Management (ISM).L'indice ISM non manufacturier a augmenté à 53,1 le mois dernier, contre 51,6 en février, alors que les économistes et analystes anticipaient une remontée plus prononcée autour de 53,5.

Par ailleurs, les indices PMI de l'activité des services en zone euro et aux Etats-Unis, publiés ce jeudi, n'ont pas suscité l'inquiétude.

Sur le front des valeurs, ABB grimpe de 0,3%, après avoir confirmé, hier, qu'il faisait partie des membres du

Cercle Finance