BFM Patrimoine

Europe: accueil chaleureux aux créations d'emplois.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes ont réservé un accueil chaleureux au rapport américain sur l'emploi publié en début d'après-midi, privilégiant dans leur lecture les créations de postes nettement supérieures aux attentes. Madri

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes ont réservé un accueil chaleureux au rapport américain sur l'emploi publié en début d'après-midi, privilégiant dans leur lecture les créations de postes nettement supérieures aux attentes.

Madrid grimpe de 2,5% et Milan de 1,2%, devant Amsterdam (+1%), Paris (+0,9%), Bruxelles (+0,7%), Lisbonne (+0,6%), Zurich (+0,5%), Londres (+0,4%) et Francfort (+0,3%). Wall Street avance de 0,1% après une heure d'échanges.

L'économie américaine a généré 236.000 emplois non-agricoles le mois dernier, contre quelque 150.000 attendu par les économistes, 'suggérant que le marché du travail gagne de l'allure', se félicite un économiste de Natixis.

Ces créations de postes se sont accompagnées d'une brusque baisse du taux de chômage de 0,2 point à 7,7%, alors que 'idéalement, le taux de chômage doit monter pour s'assurer que le Fed poursuivra ses injections de liquidité', indiquait ce matin Aurel BGC.

Les marchés ne tiennent toutefois pas compte de cette baisse du taux de chômage: comme elle reflète pour moitié une baisse de la population active (sortie de 130.000 personnes du marché de l'emploi), elle ne devrait guère inciter la Fed à modifier sa politique.

Dans la matinée, les marchés ont pris connaissance d'une stabilisation du PIB du Japon au quatrième trimestre 2012, contre une baisse de 0,1% annoncée en estimation préliminaire, ce qui permet techniquement à l'archipel de sortir de la récession.

En Europe enfin, la production industrielle allemande a marqué le pas en janvier 2013 après une hausse de 0,6% le mois précédent, alors que le consensus prévoyait une hausse du même ordre sur le premier mois de 2013.

Crédit Suisse tient le haut du pavé à Zurich avec un gain de 3,5% à 25,9 euros, dopé par un relèvement de recommandation de la part d'UBS de 'neutre' à 'achat', avec un objectif de cours relevé de 27,5 à 34 francs suisses.

Marks & Spencer recule de 1% à 362 pence à Londres, pénalisé par Crédit Suisse qui entame un suivi à 'sous-performance' avec un objectif de cours fixé à 370 pence, estimant que 'nombre d'éléments du plan de redressement de novembre 2010 risquent d'être manqués'.

Barclays gagne 2,6% à 317 pence, alors que son directeur général aurait confié à des actionnaires que l'établissement bancaire britannique pourrait supprimer 28% de ses effectifs sur la prochaine décennie, selon une information de la chaine Sky News.

A Paris, Lagardère grimpe de 3,9% à 28,5 euros après l'annonce d'une cession de ses 7,5% dans EADS d'ici fin juillet, avec une affection de la somme (2,5 milliards d'euros) à la rémunération des actionnaires et au désendettement.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance