BFM Patrimoine

EURONEXT PUBLIE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE 2015

BFM Patrimoine
Regulatory News: Euronext (Paris:ENX) (Amsterdam:ENX) (Brussels:ENX) a annoncé aujourd’hui ses résultats du premier trimestre 2015. Le chiffre d’affaires trimestriel (hors opérations avec parties

Regulatory News:

Euronext (Paris:ENX) (Amsterdam:ENX) (Brussels:ENX) a annoncé aujourd’hui ses résultats du premier trimestre 2015.

Le chiffre d’affaires trimestriel (hors opérations avec parties liées) augmente de +9,6% sur une base ajustée1 à 130 M€ (T1 2014 ajusté : 118,7 M€) ou de +22,4% sur la base des résultats publiés (T1 2014 publié : 106,2 M€)

Forte diminution des charges opérationnelles hors amortissements : -8,3% par rapport aux chiffres ajustés du T1 20141 (hausse de +1,4% par rapport au T1 2014 publié)

  • Marge d’EBITDA de 52,2%

43,6 M€ d’économies opérationnelles réalisées – 38,3 M€ de charges de restructuration associées

« Les résultats que nous publions aujourd’hui reflètent les efforts que nous avons consacrés à l’exécution de notre stratégie et montrent que nous sommes sur la bonne voie. Nous avons pu tenir nos engagements grâce à une stricte maîtrise des coûts, de solides volumes sur les marchés au comptant, une conjoncture favorable et un marché des introductions en bourse vigoureux. Je suis ravi d’assurer la fonction de Directeur général et Président du directoire par intérim. Toute l’équipe a travaillé dur pour repositionner Euronext comme un centre majeur de levée de fonds en Europe. Notre mission demeure inchangée et je suis engagé à défendre les intérêts du groupe, à créer de la valeur pour nos actionnaires et nos clients et à accomplir mon rôle en tant que Directeur général et Président du directoire de cette remarquable entreprise. » a déclaré Jos Dijsselhof, Directeur général et Président du directoire par intérim et Directeur des opérations d’Euronext N.V.

Performances financières

  • Le chiffre d’affaires trimestriel (hors opérations avec des parties liées) augmente de +9,6% sur une base ajustée1 à 130,0 M€ (T1 2014 ajusté : 118,7 M€) ou de +22,4% sur la base des résultats publiés (T1 2014 publié : 106,2 M€) sous l’effet conjugué du dynamisme des marchés au comptant lié à des conditions économiques favorables et à la politique d’assouplissement quantitatif de la BCE, et des bonnes performances des activités de données de marché et de cotation. Ce chiffre d’affaires comprend 11,7 M€ de produits liés au contrat de compensation de produits dérivés avec LCH.Clearnet, qui a pris effet le 1er avril 2014 (T1 2014 ajusté1 : 12,5 M€).

Le chiffre d’affaires consolidé du 1er trimestre 2014 comprenait 7,3 M€ de revenus temporaires générés par ICE et d’autres produits qui ont pris fin le 1er janvier 2015. Ces produits enregistrés en 2014 résultaient essentiellement des services de support informatique fournis au Liffe pour ses marchés dérivés au Royaume-Uni et aux États-Unis et de la sous-location des surfaces de bureau à Cannon Bridge House à Londres.

Les charges opérationnelles hors amortissements diminuent de -8,8% sur une base ajustée1 à 62,2 M€ (T1 2014 ajusté : 68,3 M€) et augmentent de +1,4% sur la base des résultats publiés (T1 2014 publié : 61,4 M€) grâce au maintien de la politique de stricte maîtrise des coûts.

Ces charges comprennent 6,7 M€ de coûts liés au contrat avec LCH.Clearnet mentionné ci-dessus (T1 2014 : 6,9 M€ si ce contrat avait été effectif).

  • Grâce à cette forte activité et à la diminution de la base de coûts, la marge d’EBITDA enregistre une forte augmentation et s’établit à 52,2% au 1er trimestre 2015 contre 42,5% sur une base ajustée1 et 45,9% sur une base publiée au 1er trimestre 2014.

Les amortissements restent globalement stables par rapport au 1er trimestre 2014 (4,7 M€), à 4,6 M€.

Le résultat opérationnel avant éléments exceptionnels s’établit à 63,3 M€ au 1er trimestre 2015, en progression de 38,4% par rapport aux chiffres ajustés1 (45,7 M€) et de 33,4% par rapport aux chiffres publiés (47,4 M€) du 1er trimestre 2014.

  • Des produits exceptionnels de 6,3 M€ ont été comptabilisés au 1er trimestre 2015 ; ils se composent principalement de charges de restructuration de 7,4 M€ compensées par une reprise sur provision de 14,7 M€ due à l’issue positive des négociations avec le bailleur de Cannon Bridge House.

L’impôt sur le résultat du 1er trimestre 2015 s’élève à 19,4 M€, soit un taux d’imposition de 28,7%. Le taux d’imposition a bénéficié, entre autres, d’une reprise sur provision constituée en 2014 au titre du bail de Cannon Bridge House.

Le résultat net du 1er trimestre 2015 s’élève à 48,0 M€, contre 7,6 M€ au 1er trimestre 2014, ce qui représente un BPA de 0,69 € (de base et de 0,68 € (dilué), contre 0,11 € au 1er trimestre 2014, tant de base que dilué.

Au 31 mars 2015, la Société disposait de 162 M€ de trésorerie et équivalents hors placements financiers tandis que sa dette totale s’établissait à 107,5 M€ suite à un remboursement de dette de 140 M€ intervenu le 23 mars 2015.

Principaux développements relatifs aux activités

Cotation

Les activités de cotation ont généré 15,3 M€ de chiffre d’affaires au 1er trimestre 2015, en progression de 12,6% par rapport au 1er trimestre 2014 (13,6 M€). Cette performance tient à la fois à une activité toujours soutenue sur le marché des introductions en bourse et au dynamisme du marché secondaire. Au total, 40 Md€ de fonds propres et de dette ont été levés sur nos marchés ce trimestre, contre 24,2 Md€ au 1er trimestre 2014. 14 nouvelles cotations ont été réalisées, recueillant 2,6 Md€ au total contre 6 cotations et 2,1 Md€ au 1er trimestre 2014. Parmi les opérations les plus importantes, GrandVision et Refresco Gerber ont respectivement levé 1 Md€ et 580 M€ à Amsterdam, tandis qu’Elis recueillait 750 M€ à Paris. Enfin, la cotation secondaire de Cnova sur Euronext Paris a ajouté 3 Md€ de capitalisation boursière.

Le 1er trimestre 2015 a été particulièrement satisfaisant pour EnterNext, avec 2,4 Md€ levés sur les marchés primaire et secondaire, soit plus du double du niveau du 1er trimestre 2014. La reprise des introductions se confirmant, 10 PME-ETI ont fait leur entrée en bourse, contre 4 au 1er trimestre 2014.

Négociation

Marchés au comptant

Les performances des marchés au comptant ont été remarquablement vigoureuses au 1er trimestre 2015, le chiffre d’affaires s’établissant à 52,1 M€, en progression de 19,6% par rapport aux 43,6 M€ du 1er trimestre 2014.

Ce trimestre a été le meilleur trimestre enregistré en termes de volumes depuis le 2e trimestre 2010, les volumes quotidiens moyens atteignant 8,6 Md€, soit +28,8% par rapport au 1er trimestre 2014. Le 20 mars a été marquée par un record du volume négocié depuis mai 2010, avec 17,2 Md€ sur actions. Nos indices nationaux ont progressé en moyenne de 18%, ce qui représente le meilleur gain trimestriel en pourcentage depuis 2000.

Grâce à la poursuite de nos efforts, notre part de marché domestique est revenue à 64% au mois de mars dans un environnement très concurrentiel ; elle s’établit à 62,2% sur les trois premiers mois. Sur le segment des ETF, les volumes ont progressé de +79% par rapport au 1er trimestre 2014. Le 23 mars a été la dixième journée la plus active depuis 2010 en termes de volumes dans les ETF, avec 1 Md€ négociés.

Marchés dérivés

Le chiffre d’affaires des marchés dérivés diminue de -11.3% au 1er trimestre 2015 par rapport au 1er trimestre 2014, à 11,2 M€. Cette activité a subi le contrecoup d’une volatilité faible en février et en mars et de la concurrence sur le segment néerlandais des options sur actions individuelles.

L’activité de dérivés de matières premières reste globalement stable par rapport au 1er trimestre 2014, qui avait été exceptionnel en raison de la situation en Ukraine.

Données de marché et indices

Le chiffre d’affaires des données de marché et indices s’établit à 24,6 M€ au 1er trimestre 2015 en progression de 12,3% par rapport au 1er trimestre 2014 (21,9 M€) sous l’effet positif de l’augmentation de prix des données de niveau 2 à compter du 1er janvier 2015.

Post-négociation

Compensation

Le contrat de compensation de dérivés avec LCH.Clearnet a pris effet le 1er avril 2014. Afin de faciliter les comparaisons, Euronext a décidé de présenter les chiffres ajustés du 1er trimestre 2014 en estimant l’impact qu’aurait eu ce contrat s’il avait été en vigueur à compter du 1er janvier 2014.

Au 1er trimestre 2015, le chiffre d’affaires des activités de compensation s’élève à 11,7 M€ (T1 2014 ajusté1 : 12,5 M€ ou T1 2014 publié : 0,0 M€).

Règlement-livraison et conservation

Le chiffre d’affaires d’Interbolsa au Portugal diminue de 9,3% au 1er trimestre 2015, à 5,0 M€ contre 5,6 M€ au 1er trimestre 2014 sous l’effet d’un recul de 6% de la valeur moyenne des actifs en conservation, résultat de la baisse de valeur globale du marché des titres.

Solutions de marché et autres activités

Le chiffre d’affaires des solutions de marché augmente de 4,3% au 1er trimestre 2015 par rapport au 1er trimestre 2014 (de 8,9 M€ à 9,3 M€) grâce aux services récurrents facturés, conformément à notre volonté de réduire la dépendance aux revenus des projets, par nature ponctuels.

  • Principaux développements relatifs à la Société

Achèvement du programme de scission d’Euronext (ESP)

Dans le cadre de la création d’une société indépendante, Euronext a lancé un programme de scission pour séparer l’infrastructure de notre activité Dérivés de l’infrastructure du LIFFE et optimiser ses systèmes informatiques. Ce programme a entrainé la création de huit outils opérationnels stratégiques entre le mois de juillet 2014 et son achèvement en mars 2015. Cette initiative a permis de fortes réductions de coûts, tant du point de vue des systèmes que des ressources nécessaires à leur fonctionnement et leur surveillance.

Négociations fructueuses avec le bailleur de Cannon Bridge House

Lors de la scission avec ICE, Euronext a hérité du bail de l’immeuble Cannon Bridge House, dont l’échéance était fixée en 2017. En 2014, Euronext a pris la décision de libérer les espaces de bureau en décembre 2014 et de transférer le site de secours informatique à la fin de l’année 2015. À la suite de la libération des espaces de bureau en 2014, une provision pour contrat déficitaire a été constituée afin de couvrir les coûts de l’espace inutilisé (25,5 M£). En parallèle, la direction d’Euronext s’est rapprochée du bailleur de Cannon Bridge House afin de convenir d’une date anticipée de résiliation du bail. Le 15 avril, un acte de résiliation anticipé a été signé avec le bailleur. Le site de secours informatique restera hébergé dans cet immeuble jusqu’à la fin de l’année.

Recours concernant les exigences de fonds propres

  • Comme l’indique son document de référence, Euronext a étudié toutes les mesures possibles contre la décision administrative prise par le ministère des Finances néerlandais de ne pas modifier les exigences de fonds propres. Estimant que cette décision pourrait compromettre son plan stratégique et créer des conditions de concurrence inéquitables, Euronext a conclu à la nécessité d’introduire un recours administratif afin d’obtenir un jugement indépendant. Le 31 mars 2015, la société a donc introduit un recours contre la décision du ministère des Finances néerlandais devant le tribunal de district de Rotterdam. Un dialogue constructif se poursuit en parallèle avec le ministère des Finances néerlandais.

Remboursement de prêts

Le 6 mai 2014, le Groupe a conclu avec un syndicat composé de 12 établissements bancaires (« les prêts bancaires ») dont BNP Paribas et ING Bank N.V. étaient les chefs de file, un contrat comprenant : (i) un prêt à terme de 250 M€ et (ii) une ligne de crédit renouvelable de 250 M€. Le 20 février 2015, Euronext NV a conclu un avenant au contrat par lequel la ligne de crédit renouvelable a été augmentée de 140 M€ à 390 M€ et 140 M€ ont été remboursés par anticipation sur le prêt à terme de 250 M€.

Nomination de Jos Dijsselhof en tant que Directeur général et Président du Directoire d’Euronext N.V.

A la suite de l’annonce de la démission de Dominique Cerutti le 22 avril, Euronext N.V. a annoncé le 5 mai la décision d’accélérer son plan de transition et de nommer Jos Dijsselhof à la fonction de Directeur général et Président du directoire par intérim d’Euronext N.V. Sa nomination prend effet immédiatement, sous réserve de l’accord des régulateurs. Par conséquent, Dominique Cerutti a pris conjointement la décision avec le Conseil d’administration de quitter l’entreprise.

Point sur les objectifs à moyen terme

L’équipe de direction est déterminée à réaliser l’objectif de 5% de croissance annuelle moyenne du chiffre d’affaires (sur la période 2013 – 2016) et les économies opérationnelles2 annoncées (60 M€ à la fin du 1er semestre 2015 en rythme annualisé - 80 M€ à la fin de 2016 en rythme annualisé), produisant une marge d’EBITDA proche de 53% à la fin de 2016. Au cours du trimestre, nous avons poursuivi nos efforts de réduction de notre structure de coûts, en procédant à un certain nombre de mesures, comprenant le démarrage de négociations pour une restructuration de notre organisation en France.

Mesures financières non IFRS

Afin de faciliter les comparaisons, la Société présente des mesures non IFRS et non auditées :

Charges opérationnelles hors amortissements,

EBITDA, marge d’EBITDA.

Ces mesures sont définies comme suit :

les charges opérationnelles hors amortissements sont égales à la somme des salaires et avantages au personnel et des autres charges opérationnelles ;

l’EBITDA est le résultat opérationnel avant éléments exceptionnels et amortissements ;

la marge d’EBITDA est le résultat opérationnel avant éléments exceptionnels et amortissements divisé par le chiffre d’affaires.

Les mesures non IFRS ne doivent pas être considérées séparément ni comme un substitut aux mesures IFRS comparables ; elles ne doivent être lues que conjointement avec les états financiers consolidés.

Chiffre d’affaires et charges de la compensation et revenus provisoires générés par ICE du premier trimestre 2014 ajustés

  • Afin de faciliter les comparaisons, le tableau suivant indique, pour le trimestre clos le 31 mars 2014, le chiffre d’affaires et les charges opérationnelles hors amortissements après ajustement au titre (i) du nouveau contrat de compensation des produits dérivés avec LCH.Clearnet et (ii) de la fin des services provisoires fournis à ICE à compter du 1er janvier 2015. Le chiffre d’affaires et les charges des activités de compensation indiqués reposent sur nos estimations du montant de chiffre d’affaires que nous aurions perçu et des charges que nous aurions acquittées en vertu du contrat de compensation de produits dérivés, sur la base du volume de négociation effectif enregistré sur les périodes présentées et en supposant que le contrat de compensation de produits dérivés était en vigueur à compter du 1er janvier 2014.

Rapprochement avec le compte de résultat aux normes IFRS Le rapprochement des mesures non IFRS et des mesures ajustées avec le compte de résultat IFRS est présenté ci-dessous : M€ Q1 2015

Q1 2014
publié

Ajustement

Q1 2014
ajusté

  • Var vs
    publié

Var vs
ajusté

Chiffre d’affaires hors opérations avec des parties liées 130,0 106,2 12,5 118,7 22,4% 9,6% Dont compensation 11,7 12,5 12,5 Revenus temporaires générés par ICE et aux produits 0,0 7,3 -7,3 0,0 Total des produits 130,0 113,5 5,2 118,7 14,5% 9,6% Charges opérationnelles hors amortissements 62,2 61,4 6,9 68,3 1,4% -8,8% Dont compensation 6,7 6,9 6,9 EBITDA 67,8 52,1 -1,7 50,4 30,1% 34,4% Marge d’EBITDA 52,2% 45,9% 42,5% Amortissements 4,6 4,7 4,7 Résultat opérationnel avant éléments exceptionnels 63,3 47,4 -1,7 45,7 33,4% 38,4%

[Tableaux financiers non inclus]

Ce communiqué de presse est disponible en anglais, français, néerlandais et portugais ; toutefois la version anglaise prévaut.

Calendrier financier

Résultats du T2 2015

30 juillet 2015

Résultats du T3 2015

5 novembre 2015

Résultats de l’exercice 2015

17 février 2016

À propos d’Euronext

Euronext est le principal opérateur de la zone euro avec plus de 1 300 émetteurs représentant une capitalisation boursière totale de 2 600 milliards d’euros, dont plus de 20 valeurs phares composant l’indice de référence EURO STOXX 50® et une clientèle nationale et internationale solide et diversifiée.

Euronext gère des marchés au comptant et dérivés réglementés et transparents. Son offre recouvre des produits variés tels que les actions, les ETF (Exchange Traded Funds), les warrants et certificats, les obligations, les dérivés sur actions, les dérivés sur matières premières et les indices. Euronext met également à profit son expertise en fournissant des solutions technologiques et des services administrés à des tiers. Euronext comprend ses marchés réglementés, Alternext, son Marché libre ; et dispose d’EnterNext, sa filiale dédiée au financement des PME-ETI par les marchés de capitaux.

  • Avertissement

Ce communiqué de presse est fourni à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement. Bien que tout le soin nécessaire ait été apporté à sa rédaction, il est fourni « en l’état », sans aucune garantie de sorte qu’Euronext ne peut être tenue responsable de l’utilisation directe ou indirecte des informations y contenues. Aucune information contenue ou à laquelle il est fait référence dans ce communiqué de presse ne peut être considérée comme créatrice de droits ou d’obligations à la charge d’Euronext. La création de droits et d’obligations afférents à des instruments financiers qui sont négociés sur les marchés organisés par les filiales d’Euronext ne peut résulter que des seules règles de l’opérateur de marché concerné. Tous les droits de propriété et intérêts dans ou liés au présent communiqué sont la propriété entière et exclusive d’Euronext.

Les informations contenues dans le présent communiqué de presse ne valent qu’au jour de sa publication. Euronext désigne Euronext N.V. et ses affiliés. Pour toute information concernant les marques et droits de propriété intellectuelle d’Euronext, merci de vous référer au site Internet suivant https://www.euronext.com/terms-use

© 2015, Euronext N.V. – Tous droits réservés.

1

Pour les trois mois clos le 31 mars 2014, la variation du chiffre d’affaires réalisé avec des parties non liées et des charges opérationnelles a également été indiquée après ajustement au titre (i) du contrat de compensation des dérivés avec LCH.Clearnet (le montant de ces éléments repose sur nos estimations du chiffre d’affaires que nous aurions perçu et des charges que nous aurions acquittées en vertu du contrat de compensation, sur la base du volume de transaction effectif pour la période présentée et en supposant que le contrat de compensation de dérivés ait été en vigueur à compter du 1er janvier 2014), et (ii) de la venue à terme, au 1er janvier 2015, des services provisoires fournis à ICE. Voir aussi le paragraphe sur ce sujet et le rapprochement établi pages 5 et 6.

2

Optimisation et économies opérationnelles avant impôts. Montant net, en rythme annualisé, c.-à-d. en tenant compte de l’impact en année pleine de toute mesure d’économie prise avant la fin de la période indiquée.

Media
Caroline Nico, +33 1 49 27 10 74
cnico@euronext.com
ou
Analystes & investisseurs
Stéphanie Bia, +33 1 49 27 12 68
sbia@euronext.com

Business Wire