BFM Patrimoine

Eurofins dépasse son objectif de chiffre d’affaires d’1 milliard d'euros avec un an d’avance

BFM Patrimoine

Regulatory News: Avec un chiffre d'affaires de 1044 M€ en 2012, Eurofins (Paris:ERF) a dépassé son objectif de ventes relevé deux fois précédemment. Le chiffre d'affaires consolidé a augmenté de 20% à 29

Regulatory News:

Avec un chiffre d'affaires de 1044 M€ en 2012, Eurofins (Paris:ERF) a dépassé son objectif de ventes relevé deux fois précédemment. Le chiffre d'affaires consolidé a augmenté de 20% à 293 M€ au cours du seul quatrième trimestre, portant le chiffre d'affaires annuel à 1044 M€, en hausse de 26%, incluant une croissance organique de plus de 8%. L'EBITDA ajusté a progressé de 16% à 177 M€ en dépit des solides performances opérationnelles déjà réalisées en 2011, et du fait que plusieurs acquisitions récentes n'ont pas contribué à l'EBITDA consolidé en 2012. Malgré une comparaison défavorable liée à des économies d'impôts non récurrentes constatées en 2011, le résultat net ajusté par action a tout de même progressé de 19% à 6,27 € grâce à une amélioration continue de la rentabilité des activités matures d'Eurofins. En outre, malgré les pertes d'exploitation des sociétés en cours de réorganisation significative et les coûts supplémentaires liés à l'expansion géographique rapide du Groupe, le flux de trésorerie d'exploitation après impôts a augmenté de 22% à 134 M€. L'accélération du programme de mise aux normes des sociétés en cours de réorganisation significative entraînant la constatation de coûts non récurrents plus importants à la fin de 2012 réduit significativement le risque de dilution des résultats du Groupe en 2013. Compte tenu par ailleurs de l'équilibre atteint par les start-ups sur l'exercice 2012 et de la réduction des pertes des sociétés en cours de réorganisation significative, la Direction d'Eurofins estime que les résultats devraient continuer d'augmenter significativement en 2013.

Les principaux faits marquants et résultats clefs d'Eurofins en 2012 sont les suivants :

  • Chiffre d'affaires consolidé de 1044 M€ en hausse de 25,9%, incluant une croissance organique de plus de 8%. Au T4 2012, les ventes ont progressé de 20,4% à 292,8 M€, incluant une croissance organique de 7%. La croissance reste soutenue dans les différentes activités d'Eurofins, notamment sur les principaux marchés où le Groupe est actif. La croissance organique en Amérique du Nord, en France et en Allemagne, lesquelles représentent respectivement 22,4%, 19,6% et 18,3% du chiffre d'affaires consolidé du Groupe, a dépassé sensiblement l'objectif de 5% fixé par le Groupe ;
  • Solides développements sur les nouveaux marchés d'Eurofins, où les start-ups du Groupe commencent à gagner des parts de marché suite à l'augmentation de leurs capacités analytiques et à de lourds investissements. Après avoir généré un EBITDA légèrement positif au T4 2012, les start-ups d'Eurofins ont atteint l'équilibre sur l'ensemble de l'exercice 2012 ;
  • Leadership sur de nouveaux marchés. Eurofins est devenu le leader mondial sur le marché de la pharmacologie prédictive en 2012. Le Groupe est également devenu le numéro un sur le marché japonais des services génomiques et sur le marché de l'analyse agroalimentaire au Brésil. Aux Etats-Unis, Eurofins est devenu le deuxième plus grand prestataire de services d'analyse de produits agroalimentaires.
  • Afin de renforcer davantage sa position de leader mondial, le Groupe a ajouté plus de 20 000 m2 de surface de laboratoires ultramodernes à son réseau en 2012 ;
  • EBITDA ajusté de 55,0 M€ au T4 2012, contribuant à une hausse de l'EBITDA ajusté de 16,4% à 176,5 M€ en 2012, malgré une contribution nulle à l'EBITDA ajusté des start-ups et des sociétés en cours de réorganisation significative représentant près de 15% du CA en 2012 (153,7 M€ pour un CA consolidé de 1044 M€). La marge des sociétés matures ayant contribué à l'EBITDA a atteint 19,8% en 2012 ;
  • La forte croissance du chiffre d'affaires en 2012 a conduit à une croissance du résultat brut d'exploitation ajusté de 19,8% et du résultat net ajusté par action (RNPA) de 19,1% à 131,1 M€ et 6,3 € respectivement. La forte rentabilité des activités matures a permis au Groupe d'absorber l'impact négatif des pertes d'exploitation des sociétés en cours de réorganisation significative et d'enregistrer une hausse du RNPA publié de 16,9% à 4,52 €. L'accélération du programme de mise aux normes des sociétés en cours de réorganisation significative, notamment IPL, au T4 2012 réduit sensiblement le risque de dilution des résultats à l'avenir ;
  • Compte tenu des perspectives positives du Groupe en 2013 et à moyen terme, le Conseil d'administration propose d'augmenter de 25% le montant du dividende versé à ses actionnaires au titre de l'exercice 2012 à hauteur de 1,00 € par action ;
  • Eurofins a conclu plus de 20 acquisitions en 2012, un chiffre record dans l'histoire de la Société. Toutefois, le chiffre d'affaires additionnel et l'effort d'intégration de ces sociétés sont limités au regard de la taille actuelle du Groupe ;
  • Hausse de 21,6% du flux de trésorerie d'exploitation après impôts à 134,2 M€ en 2012 stimulé par la progression des résultats ;
  • La dette nette consolidée s'élevait à 300,8 M€ à fin décembre 2012, représentant 1,7x l'EBITDA normalisé et 0,8x les fonds propres, pour des limites maximales autorisées de 3,5x et 1,5x respectivement. A noter que ces ratios de dette nette sont restés stables par rapport à fin 2011 malgré un investissement de plus de 160 M€ consacré par Eurofins au développement de ses activités opérationnelles en 2012, incluant les acquisitions (80 M€), les investissements d'équipement (65 M€), ainsi que les coûts associés aux start-ups et au programme de réorganisation (25 M€ correspondant aux « autres éléments »). Le récent refinancement de ses TSSDI permet au Groupe non seulement d'allonger la maturité moyenne de ses ressources financières sans impact sur ses ratios d'endettement, mais également de bénéficier à l'avenir de la réduction des coupons annuels relatifs aux nouveaux TSSDI.

Commentaires du Président Directeur-Général, M. Gilles Martin:

« J'ai le plaisir d'annoncer les solides performances d'Eurofins en 2012. En réalisant un an plus tôt que prévu son objectif d'atteindre un chiffre d'affaires d'1 milliard d'euros, le Groupe démontre une nouvelle fois sa capacité à mener avec succès sa stratégie visant à poursuivre une croissance durable. La progression de nos résultats malgré l'impact dilutif temporaire sur les marges des pertes d'exploitation des sociétés en cours de réorganisation significative et des nouvelles acquisitions n'ayant pas encore atteint le niveau de rentabilité du Groupe, souligne la forte rentabilité des activités d'Eurofins dans son ensemble. Elle traduit également l'effet de levier de notre modèle sur les performances opérationnelles de nos laboratoires que nous continuons à développer au sein de notre réseau, lequel a permis aux activités matures du Groupe de générer une marge d'EBITDA ajusté de 19,8%. Même s'il reste encore du travail à accomplir notamment pour finaliser le programme de réorganisation de certaines de nos acquisitions récentes pour qu'elles se rapprochent de la rentabilité cible du Groupe, nous sommes confiants dans la capacité d'Eurofins à renforcer son leadership et à élargir sa présence mondiale. Notre prochain objectif est de doubler notre chiffre d'affaires pour atteindre 2 milliards d'euros d'ici 2017, tout en atteignant et maintenant une marge d'EBITDA ajusté supérieure à 20% ».

Résultats clefs du Groupe en 2012

2012 2011

+/- %

Résultats

ajustés

Exercice 2012

(en millions d'euros)

Résultats

ajustés1

Autres

éléments2

Résultats

consolidés

(statutaires)

Résultats

ajustés

Autres

éléments

Résultats

consolidés

(statutaires)

Chiffre d'affaires 1044,0 1044,0 828,9 828,9 25,9% EBITDA 3 176,5 -15,3 161,2 151,6 -12,4 139,2 16,4% Résultat brut d'exploitation 4 131,1 -24,7 106,4 109,4 -16,2 93,3 19,8% Résultat net 5 91,8 -27,9 63,9 76,7 -20,0 56,6 19,7%

Résultat net par action

(en euros) 6

6,27 -1,75 4,52 5,26 -1,39 3,87 19,1% Investissements d'équipement (Capex) 64,5 53,6 20,4% Flux de trésorerie après impôts 7 134,2 110,3 21,6% Dette nette 8 300,8 255,2 17,9%

N.B.: Les résultats du T4 2012 sont indiqués à la page 7 de ce communiqué

Revenus d'exploitation

Le chiffre d'affaires consolidé a augmenté de 20,4% à 292,8 M€ au T4 2012, contribuant à une croissance du chiffre d'affaires annuel de 25,9% à 1044,0 M€ en 2012. La poursuite de la dynamique de croissance sur le marché de la bio-analyse, notamment aux États-Unis, et les gains de parts de marché réalisés dans la plupart des marchés matures du Groupe, ont contribué à une solide croissance organique à travers le Groupe. Celle-ci a atteint 7% au T4 2012 et plus de 8% sur l'exercice, et est sensiblement supérieure à l'objectif de 5% que s'était fixé le Groupe.

Eurofins est actif sur des marchés dont la croissance est supérieure au PIB, et l'effet taille de son réseau de laboratoires combiné à sa position de leader permettent à la fois d'augmenter ses parts de marché et la part des dépenses d'analyse captée chez ses clients existants. Sur le chiffre d'affaires consolidé du Groupe de 1044 M€, la part des ventes réalisées par les activités excluant les sociétés en cours de réorganisation significative et les start-ups (c'est-à-dire les activités matures) a atteint 890,2 M€.

En 2012, Eurofins a continué à renforcer sa position de leader sur la plupart de ses marchés et a fait son entrée sur de nouveaux marchés qui présentent l'intérêt stratégique de compléter à la fois sa présence géographique et son portefeuille technologique. La croissance organique a été la plus forte sur les principaux marchés d'Eurofins, ce qui illustre la pertinence de sa stratégie visant à consolider et à occuper une position de leader sur les marchés où il est présent.

Les États-Unis, qui représentent désormais le premier marché d'Eurofins avec 22,4% du chiffre d'affaires consolidé du Groupe, ont enregistré une croissance organique à deux chiffres en 2012. Le marché américain de l'analyse agroalimentaire est stimulé par l'accroissement continu des volumes d'analyses suite aux multiples scandales alimentaires(i) et au mouvement d'anticipation des industriels et de la grande distribution en matière d'analyses alimentaires en prévision de l'entrée en vigueur de la loi américaine de modernisation de la sécurité sanitaire des aliments (« FSMA »)(ii). Eurofins renforce actuellement ses capacités d'analyses agroalimentaires aux États-Unis en augmentant la capacité de ses sites existants, en transférant les technologies et les méthodes d'analyse de ses Centres de Compétence dédiées à l'analyse des aliments en Europe et en procédant à des acquisitions ciblées, comme celle de DQCI au début de 2012, qui a fourni à Eurofins une entrée sur le marché de l'analyse des produits laitiers dans la région du Midwest américain. Dans le domaine des analyses environnementales, Eurofins continue de renforcer sa présence par des acquisitions stratégiques. La conclusion d'accords d'externalisation majeurs comme celui signé avec l'Agence américaine de protection de l'environnement (« EPA ») pour fournir des services d'analyse de qualité de l'eau illustre l'expertise et les économies d'échelle offertes par Eurofins sur des marchés très pointus. Sur le marché des analyses de produits pharmaceutiques, Eurofins continue de développer la position concurrentielle déjà solide de Lancaster pour renforcer sa position de leader.

La France, devenu le deuxième plus important marché d'Eurofins suite à l'acquisition d'IPL avec 19,6% du chiffre d'affaires consolidé du Groupe, continue d'observer une forte croissance sur le marché de l'analyse agroalimentaire, soutenue par l'augmentation des capacités analytiques suite à l'achèvement de la nouvelle extension du laboratoire historique d'Eurofins à Nantes fin 2011. Dans les activités d'analyses environnementales, le Groupe a consolidé IPL pour la première fois en année pleine, laquelle a permis à Eurofins d'acquérir la position de leader sur le marché de l'analyse de l'eau en France. L'Allemagne qui représente le troisième plus grand marché du Groupe avec 18,3% du chiffre d'affaires consolidé, a enregistré une croissance organique élevée en dépit des solides performances déjà réalisées en 2011.

L'effet taille du réseau et la solide réputation d'Eurofins continuent de stimuler la croissance et permettent au Groupe de renforcer ses parts de marché, comme l'illustrent l'accord d'externalisation conclu avec T

Business Wire