BFM Patrimoine

Eurazeo: 1er semestre 2013

BFM Patrimoine

De bons résultats, fruit du travail d'Eurazeo RESULTAT NET PART DU GROUPE : 329 M€ AU 1ER SEMESTRE 2013 Chiffre d'affaires économique1 stable à 3 368 M€ Contr

De bons résultats, fruit du travail d'Eurazeo

RESULTAT NET PART DU GROUPE : 329 M€ AU 1ER SEMESTRE 2013

Chiffre d'affaires économique1 stable à 3 368 M€

Contribution des sociétés du portefeuille nette du coût de financement stable, peu significative du fait de la saisonnalité des principales participations du portefeuille

ACCELERATION DE LA ROTATION D'ACTIFS: 853 M€ DE PRODUIT DE TRESORERIE ET QUATRE ACQUISITIONS

  • 23 % du portefeuille cédé dans des conditions favorables depuis le 1er janvier 2013 (34 % au cours des 12 derniers mois) : Edenred, titres Rexel, The Flexitallic Group

Montant des produits de cession : 853 M€ depuis le début de l'année 2013 ; multiple moyen de 2,1 fois

Quatre acquisitions dans des secteurs bénéficiant de tendances structurellement porteuses pour un investissement total d'environ 100 M€ : IES chez Eurazeo Croissance ; Idéal Résidences, Péters Surgical et Cap Vert Finance chez Eurazeo PME

PROGRESSION DE L'ANR PAR ACTION : 59,0 € AU 20 AOUT 2013

ANR par action : 58,0 € au 30 juin 2013, en hausse de +7,2 % par rapport au 31 décembre 2012 et de +24,5 % depuis le 31 décembre 2011

ANR par action : 59,0 € au 20 août 2013, en hausse de +9,1 % par rapport au 31 décembre 2012, sur la base de la seule mise à jour des titres cotés et de la trésorerie

RENFORCEMENT DE LA STRUCTURE FINANCIERE AU NIVEAU D'EURAZEO ET DE SES PARTICIPATIONS

Progression de près de 500 M€ de la trésorerie depuis le 1er janvier 2013, à 794 M€ au 20 août 2013

Refinancement de l'intégralité de la dette d'Elis avec une nouvelle maturité 2017-2018

  • Une réduction de 2,1 milliards d'euros de la dette nette consolidée proforma2 à 3,2 milliards d'euros au 1er semestre 2013 par rapport au 1er semestre 2012
  • Plus aucune dette financière au niveau d'Eurazeo SA
  • PROGRAMME ACTIF DE RACHAT D'ACTIONS

865 700 titres achetés dans le cadre du programme de rachat d'actions au prix moyen de 41 € et 902 747 actions annulées au total depuis le début de l'année, soit 1,3 % du capital

1 Chiffre d'affaires consolidé + part proportionnelle du chiffre d'affaires des sociétés mises en équivalence. Ce chiffre exclut la contribution d'Edenred, cédé en mars 2013 et celle de Fraikin, sorti du périmètre de consolidation
2 Proforma des cessions de The Flexitallic et des titres Rexel vendus en août 2013 et de l'investissement dans Péters Surgical

Regulatory News:

Eurazeo (Paris:RF) :

Patrick Sayer, Président du Directoire, a déclaré :

« Depuis le début de l'année 2013, Eurazeo a poursuivi l'accélération de la rotation de ses actifs, selon les objectifs qu'elle s'était fixés. Nous avons su saisir des conditions favorables pour céder 23 % de notre portefeuille, renforçant ainsi notre structure financière et nous permettant d'afficher un très bon résultat net part du groupe de 329 M€. Nous avons également réalisé quatre acquisitions parmi deux de nos secteurs stratégiques cibles - la santé et l'environnement – et comptons poursuivre cette dynamique dans les mois à venir. Nous avons par ailleurs poursuivi activement l'accompagnement de nos entreprises. A +40 % depuis le début de l'année, notre cours signe une belle progression qui ne reflète que partiellement notre travail de transformation, la décote implicite sur nos actifs non cotés demeurant très élevée, à 35%. Les tendances d'activité à fin août nous rendent confiants sur les perspectives du groupe au second semestre 2013. »

  • I- CHIFFRE D'AFFAIRES DU 1er SEMESTRE 2013
  • % intégration 2ème trimestre 1er semestre En M€ 2013
  • 2012
    Publié
  • 2012
    Retraité***

Variation
2013/2012
Publié

Variation
2013/2012
Retraité***

2013

2012
Publié

2012
Retraité***

Variation
2013/2012
Publié

  • Variation
    2013/2012
    Retraité***
  • Eurazeo Capital 963,9 962,0 962,0 +0,2% +0,2% 1 798,0 1 808,9 1 808,9 -0,6% -0,6% APCOA
  • 172,5 167,4 167,4 +3,1% +3,1% 334,0 340,1 340,1 -1,8% -1,8% ELIS

309,3 300,2 300,2 +3,1% +3,1% 600,0 580,7 580,7 +3,3% +3,3% Europcar

482,0 494,5 494,5 -2,5% -2,5% 863,9 888,1 888,1 -2,7% -2,7% Eurazeo Patrimoine 8,6 19,1 7,0 -55,1% +22,5% 17,1 38,5 14,5 -55,5% +18,0% Eurazeo PME

117,5 113,1 111,6 +3,9% +5,3% 220,3 218,4 206,4 0,9% +6,8% Eurazeo Croissance*

11,7 12,5 12,5 -6,3% -6,3% 21,6 22,2 22,2 -3,0% -3,0% Autres

19,3 34,4 34,4 -44,0% -44,0% 26,3 41,3 41,3 -36,5% -36,5% Chiffre d'affaires consolidé 1121,0 1141,2 1127,6 -1,8% -0,6% 2083,3 2129,3 2093,4 -2,2% -0,5% Eurazeo Capital Accor 10,13% 148,7 149,5 149,5 -0,5% -0,5% 273,0 275,4 275,4 -0,9% -0,9% Edenred 10,21% 25,8 52,2 Rexel 11,08% 367,4 370,3 370,3 -0,8% -0,8% 716,9 727,9 727,9 -1,5% -1,5% Moncler 45,00% 33,8 27,2 27,2 +23,9% +23,9% 111,0 101,3 101,3 +9,6% +9,6% Foncia 40,06% 62,6 59,8 59,8 +4,7% +4,7% 115,2 114,8 114,8 +0,3% +0,3% Intercos 39,63% 32,1 26,9 26,9 +19,3% +19,3% 60,7 54,8 54,8 +10,8% +10,8% Fraikin 15,65% 26,3 52,5 Eurazeo Croissance** 39,26% 4,5 6,1 6,1 -27,2% -27,2% 7,7 11,4 11,4 -32,6% -32,6% Chiffre d'affaires proportionnel (MEE) 649,0 692,0 639,9 -6,2% +1,4% 1284,5 1390,2 1285,5 -7,6% -0,1% TOTAL CHIFFRE D'AFFAIRES ECONOMIQUE 1770,0 1833,2 1767,4 -3,4% +0,1% 3367,8 3519,6 3378,9 -4,3% -0,3% Total Eurazeo Capital 1 608 1 648 1 596 -2,4% +0,8% 3 075 3 188 3 083 -3,5% -0,3% Total Eurazeo PME 118 113 112 +3,9% +5,3% 220 218 206 +0,9% +6,8% Total Eurazeo Croissance 16 19 19 -13,2% -13,2% 29 34 34 -13,0% -13,0% Total Eurazeo Patrimoine 9 19 7 -55,1% +22,5% 17 38 15 -55,5% +18,0% * 3SP, ** Fonroche ***Retraité des cessions d'Edenred, de Mors Smitt par Eurazeo PME, d'une partie des actifs d'ANF Immobilier, de la déconsolidation de Fraikin et de l'aquisition d'Idéal Résidences par Eurazeo PME Les chiffres d'affaires communiqués (publiés et retraités) sont proportionnels aux pourcentages de détention des participations au 30 juin 2013

N.B. : Le périmètre consolidé tient compte de l'acquisition d'Idéal Résidences depuis le 1er avril 2013. Les autres acquisitions seront consolidées à compter du 2nd semestre 2013

  • Stabilité du chiffre d'affaires économique à données retraitées au 1er semestre 2013
  • Retraité de la déconsolidation de Fraikin, de l'acquisition d'Idéal Résidences par Eurazeo PME et des cessions d'Edenred, de Mors Smitt par Eurazeo PME et d'une partie de ses actifs par ANF Immobilier, le chiffre d'affaires économique s'est établi à 3 368 millions d'euros sur l'ensemble du semestre, stable à -0,3 % comparé au 1er semestre 2012. A données publiées, il est en baisse de -4,3 %, essentiellement du fait des cessions.
  • Eurazeo enregistre une inflexion positive de son chiffre d'affaires économique entre le 1er et 2ème trimestre 2013 : +0,1 % à données retraitées (+1,2 % après retraitement du dividende Danone) contre -0,9 %.
  • S'agissant des sociétés consolidées par intégration globale, le chiffre d'affaires à données retraitées au cours du semestre affiche un léger recul de -0,5 %, reflétant une bonne performance d'Eurazeo PME et d'Elis et une baisse limitée des revenus chez APCOA et Europcar.
  • Le chiffre d'affaires des sociétés consolidées par mise en équivalence est stable sur le semestre, tiré par la poursuite de la forte dynamique de Moncler et d'Intercos.

II- RESULTATS ET BILAN DU 1er SEMESTRE 2013

En m€ H1 2013 H1 2012 PF H1 2012 Publié Eurazeo Capital 184,6 181,0 181,0 Europcar 68,0 58,4 58,4 Elis 100,5 105,8 105,8 Apcoa 16,1 16,8 16,8 Eurazeo Patrimoine 11,2 8,5 30,4 Eurazeo PME 25,5 24,8 27,2 Eurazeo Croissance (3SP Group) -5,9 0,6 0,6 EBIT Ajusté 215,5 214,8 239,1 Coût de l'endettement financier net -228,0 -238,7 -240,9 EBIT Ajusté net du coût de financement -12,5 -23,9 -1,8 Résultat des sociétés mises en équivalence (*) 27,4 40,2 60,4 Coût de l'endettement financier net Accor (LH19) -10,9 -11,6 -17,8 Résultat des équivalences net du coût de financement 16,5 28,6 42,6 Contribution des sociétés nette du coût de financement 4,0 4,6 40,8 Variation de valeur des immeubles de placement 3,4 -4,8 -3,6 Plus ou moins-values réalisées 580,5 9,6 9,6 Chiffre d'affaires du secteur holding 26,3 40,7 40,7 Coût de l'endettement financier net du secteur holding -5,1 -27,3 -27,3 Charges consolidées relatives au secteur holding -23,5 -24,4 -24,4 Amort. des contrats et autres actifs liés à l'affectation des GW -27,9 -24,0 -24,3 Charge d'impôt -29,9 -14,4 -14,9 Résultat récurrent 527,7 -39,9 3,2 Résultat récurrent part du Groupe 474,8 -30,2 -6,0 Résultat consolidé 362,3 -177,9 -147,4 Résultat consolidé part du Groupe 328,8 -146,7 -126,6 Part des Minoritaires 33,5 -31,2 -20,8

Proforma: impact des cessions de Mors Smitt, Edenred, des cessions partielles de Rexel et ANF immobilier et de la
déconsolidation de Fraikin

(*) Hors plus-value sur cession de titres et éléments non récurrents

Le résultat net – part du Groupe ressort en forte progression à 328,8 millions d'euros au 30 juin 2013 contre -146,7 millions d'euros pro forma au 30 juin 2012 et -126,6 millions d'euros publié au 30 juin 2012.

Stabilité de la contribution des sociétés, nette du coût de financement

  • A données publiées, la contribution des sociétés, nette du coût de l'endettement, ressort ainsi à 4,0 millions d'euros au 1er semestre 2013, contre 4,6 millions d'euros proforma au 1er semestre 2012.

Retraité de l'effet lié au rallongement de la durée d'amortissement du linge chez Elis qui génère un écart de 15 millions d'euros, l'EBIT ajusté avant coût de financement des sociétés en intégration globale s'établirait à 207 millions d'euros au cours du 1er semestre 2013 (215,5 millions d'euros à données publiées), contre 192 millions d'euros au 1er semestre 2012 (214,8 millions d'euros à données publiées), soit une progression de +8,0 %.

L'activité d'importantes sociétés du portefeuille du groupe (Moncler et Europcar en particulier) étant traditionnellement saisonnière, la contribution des sociétés nette du coût de financement au 1er semestre est peu représentative des résultats réalisés sur l'ensemble de l'année.

Plus-values de cession

Grâce à une gestion active de son portefeuille et à une maîtrise du timing des cessions, Eurazeo enregistre un montant total de plus-values de cession de 580,5 millions d'euros. Elles s'expliquent par la cession de la participation dans Edenred, celle des titres Danone dans le cadre du remboursement anticipé des obligations échangeables et la cession partielle de titres Rexel.

Charge d'impôt

Eurazeo enregistre une charge d'impôt récurrent de 30 millions d'euros (contre 14 millions d'euros au 1er semestre 2012) dont 22,5 millions d'euros sont imputables au remboursement des obligations échangeables Danone.

Eléments non récurrents

Les éléments non récurrents s'établissent à -165 millions d'euros au 1er semestre 2013 contre -138 millions d'euros au 1er semestre 2012, et incluent notamment des dépréciations d'écarts d'acquisition et de titres pour un montant global de 100 millions d'euros, portant sur APCOA, Fraikin, Banca Leonardo et Colyzeo.

Résultat net part du Groupe

Le résultat net part du Groupe du 1er semestre 2013 ressort largement positif à 329 millions d'euros contre une perte de 147 millions d'euros au 1er semestre 2012.

III- ACCELERATION DE LA ROTATION DU PORTEFEUILLE AU NIVEAU D'EURAZEO ET DE SES PARTICIPATIONS

Au cours du 1er semestre 2013, Eurazeo a poursuivi la rotation de son portefeuille par les cessions partielles de titres Rexel en février 2013 et juin 2013, la vente de l'intégralité de la participation dans Edenred en mars 2013.

Cessions partielles de titres Rexel par Ray Investment, générant pour Eurazeo un produit de trésorerie de 310 M€ au 1er semestre 2013

Au cours du 1er semestre 2013, Eurazeo a annoncé deux cessions partielles par Ray Investment de titres Rexel dans le cadre de placements accélérés auprès d'investisseurs institutionnels. Ainsi Eurazeo a réduit de près de 40 % sa détention indirecte au capital de Rexel détenue au 31 décembre 2012 :

> Le 14 février : cession de 14,2 millions de titres, pour un produit de cession de 225 millions d'euros et un multiple de 2 fois son investissement.

> Le 4 juin 2013 : cession de 5,0 millions de titres pour un produit de cession de 85 millions d'euros et un multiple de 2,1 fois son investissement.

Le 7 août 2013, Ray Investment a cédé 28,8 millions de titres, dont 5,7 millions de quote-part pour Eurazeo (cf. VIII).

Cession de l'intégralité de la participation dans Edenred

Le 6 mars 2013, Eurazeo a cédé l'intégralité de sa participation dans Edenred détenue par l'intermédiaire de Legendre Holding 19, au prix de 26,13 € par action, soit un montant total de 603 millions d'euros, dans le cadre d'un placement accéléré auprès d'investisseurs institutionnels.

Sur la période de détention, Eurazeo a réalisé un multiple de 2 fois son investissement initial et une plus-value part du groupe de 360 millions d'euros après impôt, signant une performance solide. Le produit net de la cession revenant à Eurazeo s'élève à environ 295 millions d'euros, après fiscalité, frais liés à l'opération, et remboursement de la dette affectée à Edenred.

Au niveau des sociétés du portefeuille

Elis a procédé à cinq acquisitions au cours du premier semestre, dont la plus notable est Inotex en Suisse alémanique (27 millions d'euros de chiffres d'affaires annuel 2012) et a par ailleurs cédé Molinel, activité non stratégique dans le secteur des vêtements professionnels (30 millions d'euros de chiffres d'affaires annuel 2012). Pour sa part, Foncia a réalisé sept acquisitions en France, Suisse et Belgique au cours du 1er semestre 2013 pour un montant total de chiffre d'affaires annuel de 12 millions d'euros.

Acquisition d'IES

Eurazeo Croissance a annoncé le 19 juin 2013 l'acquisition de 93 % d'IES, une entreprise internationale qui conçoit et fabrique des chargeurs pour véhicules électriques et bornes de charge. L'opération valorise la société à 22 millions d'euros. Son chiffre d'affaires est passé de 5 millions d'euros en 2006 à 14 millions d'euros en 2012.

IES présente une opportunité d'investissement attractive dans un marché à fort potentiel de croissance qui répond à plusieurs tendances sociétales actuelles (réduction des émissions de CO2, diminution de la dépendance aux énergies fossiles...). Grâce à son savoir-faire technologique et sa gamme de produits diversifiée, IES est idéalement positionné pour profiter de l'émergence du marché des véhicules électriques. Le soutien d'Eurazeo Croissance doit permettre à IES de développer ses activités à l'international et d'intensifier ses efforts de R&D.

Eurazeo PME a réalisé trois acquisitions positionnées dans des secteurs aux dynamiques de croissance fortes : Idéal Résidences dans le secteur de la dépendance, Péters Surgical dans le secteur de la santé et Cap Vert Finance dans le domaine de l'environnement, plus précisément du recyclage. Eurazeo PME a également cédé deux participations : The Flexitallic Group et sa participation minoritaire dans le capital de BFR Groupe.

Acquisition d'Idéal Résidences

Eurazeo PME a acquis le 28 mars 2013, 54 % de la société Idéal Résidences, groupe d'établissements médico-sociaux et sanitaires comptant cinq Etablissements d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) et une clinique de soins de suite en Ile-de-France et représentant un total de 515 lits. Idéal Résidences est consolidée à compter du 1er avril 2013.

Acquisition de Cap Vert Finance

Le 2 juillet 2013, Eurazeo PME a acquis 57 % du capital du groupe Cap Vert Finance, leader européen de la gestion du cycle de vie des infrastructures informatiques, pour une valeur d'entreprise d'environ 70 millions d'euros.

Acquisition de Péters Surgical

Le 17 juillet 2013, Eurazeo PME a acquis 90 % de Péters Surgical, groupe français qui conçoit, produit et distribue une gamme de dispositifs médicaux à usage unique pour les blocs opératoires, sur la base d'une valeur d'entreprise d'environ 42 millions d'euros.

Cession de The Flexitallic Group (ex-FDS)

La cession, le 11 juillet 2013, de The Flexitallic Group, leader mondial des fabricants de solutions et de produits d'étanchéité pour le secteur de la production d'énergie, illustre parfaitement la stratégie de création de valeur d'Eurazeo PME. Un produit de cession de 145 millions d'euros (supérieur de 26 % à l'ANR publié au 31 décembre 2012), un TRI de 26 % (70 % pour Eurazeo sur 2 ans) et un multiple de 2,9x (2,4 fois pour Eurazeo) ont été réalisés sur une période de 6 ans. La plus-value consolidée pour Eurazeo au second semestre sera d'environ 70 millions d'euros.

Eurazeo PME a, par ailleurs, réinvesti 10 millions d'euros dans le capital de la société.

Cession de BFR Groupe, détenu depuis février 2007

Eurazeo PME a cédé sa participation minoritaire dans le capital de BFR Groupe, société détenue depuis février 2007, pour un produit de cession de 2,9 millions d'euros.

Au niveau des sociétés du portefeuille

> Acquisition par The Flexitallic Group de Custom Rubber Products (société américaine spécialisée dans la fabrication de produits d'étanchéité à base d'élastomère) en janvier 2013

> Renforcement de la présence à l'international d'IMV Technologies avec l'acquisition, en juin 2013, de Leja, un de ses fournisseurs, spécialisé dans la fabrication de lames de haute qualité.

IV- RESULTATS DES PRINCIPALES SOCIETES DU PORTEFEUILLE

Eurazeo Capital (10 sociétés, 64 % de l'ANR au 1er semestre 2013)

ACCOR (mise en équivalence)

Un 1er semestre 2013 de mutation au service de la transformation et de la performance du groupe

Accor a engagé depuis le 2nd semestre 2012 des mesures de transformation dans quatre domaines distincts afin de consolider la performance du groupe et d'accélérer sa croissance : des initiatives stratégiques dans le domaine de la distribution avec 120 millions d'euros sur 4 ans ; un plan d'économies de 100 millions d'euros sur 2013-2014, dont l'essentiel des effets pour 2013 portera sur le 2nd semestre ; la création de la Direction Générale Asset & Investissements ; et enfin la mise en place d'une organisation par marques en Europe.

Durant l'été, l'activité est restée soutenue et la tendance devrait se poursuivre sur le second semestre de l'année.

Compte tenu de ces éléments, l'objectif de résultat d'exploitation s'établit entre 510 et 530 millions d'euros en 2013, à comparer avec un résultat d'exploitation de 526 millions d'euros en 2012.

Accor enregistre au 1er semestre 2013 une bonne performance de son chiffre d'affaires sur l'ensemble des segments et dans les marchés clés du groupe, marqué par la forte progression du chiffre d'affaires lié aux redevances de management et franchise (+15,9 %). Le chiffre d'affaires total s'établit à 2 694 millions d'euros, en hausse de +1,8% à périmètre et change constants, et en baisse de -0,9 % en données publiées par rapport au premier semestre 2012. A données comparables, le chiffre d'affaires de l'Hôtellerie Haut et Milieu de gamme s'inscrit en hausse de +2,3 % et celui de l'Hôtellerie Economique affiche une progression de +0,5 %.

Le résultat d'exploitation s'établit à 198 millions d'euros au 1er semestre 2013, contre 212 millions d'euros au 30 juin 2012.

Le groupe a poursuivi au 1er semestre son développement avec l'ouverture de 9 940 nouvelles chambres, à 80 % en asset light. Le plan de développement 2013-2016 est bien engagé, avec 117 700 chambres dans le pipeline à fin juin, dont 84% en contrats de management et de franchise et 50 % en Asie-Pacifique. Programme d'asset management: au 28 août 2013, l'ensemble des opérations sécurisées pour 2013 implique une réduction de 248 millions d'euros de la dette nette retraitée sur la période 2013.

APCOA (intégration globale)

Des résultats en demi-teinte au 1er semestre sous l'effet de conditions climatiques et d'une moindre performance en Scandinavie

APCOA a réalisé un chiffre d'affaires de 334,0 millions d'euros au 1er semestre 2013, en légère hausse de +1,6 % à taux de change constants et retraité de l'impact des renégociations de deux importants aéroports qui a eu lieu au cours du 1er semestre 2012. Cette progression se répartit en un léger recul de -0,4% au 1er trimestre, pénalisé par les mauvaises conditions météorologiques du début d'année en Allemagne, Royaume-Uni et Scandinavie, et par une progression de +3,7 % au 2ème trimestre. Le segment des aéroports est en croissance au 1er semestre malgré l'effet climatique tandis que les parkings de centre-ville affichent un chiffre d'affaires stable.

A données publiées, le chiffre d'affaires est en baisse de -1,8% au 1er semestre 2013.

L'EBITDA est en recul de -4,8 % à données publiées à 25,5 millions d'euros et -4,6 % à données comparables, pénalisé par les conditions climatiques et une performance dégradée sur l'activité voirie en Scandinavie.

La dette nette d'APCOA ressort à 642 millions d'euros contre 659 millions d'euros au 1er semestre 2012, en baisse de -2,7 % à données publiées et -1,2 % à taux de change constants.

ELIS (intégration globale)

Des résultats en croissance sous l'effet d'une bonne performance en France et des acquisitions
à l'international

Elis réalise une bonne performance en France. L'international, qui continue d'enregistrer une situation différenciée selon les pays, bénéficie de la bonne intégration des sociétés récemment acquises.

Le chiffre d'affaires du groupe est en progression de +3,3 % à données publiées au 1er semestre 2013 à 600 millions d'euros sous l'effet d'une progression en France de +2,3 % et d'une hausse de +16,4 % de l'activité internationale qui est tirée par les acquisitions, en particulier Inotex en Suisse (27 millions de chiffre d'affaires annuel en 2012) et Cleantex en Allemagne. La production est en recul de 34 % sous l'effet de la déconsolidation de Molinel, spécialiste des vêtements professionnels, cédé en avril 2013.

A données comparables, les ventes progressent de +1,0 % au cours du 1er semestre 2013 avec une performance solide en France, grâce notamment au linge plat, tandis que l'international enregistre une évolution positive de son activité en Allemagne et Suisse et continue de pâtir du contexte macro-économique en Europe du Sud.

La progression de l'activité conjuguée à la maîtrise des frais fixes en France, à l'effet positif du CICE et à la bonne intégration des acquisitions ont permis :

> Une progression de l'EBITDA de +8,2 % à 190,3 millions d'euros. La marge d'EBITDA s'améliore ainsi de 140 points de base à 31,7 % au cours de la période, contre 30,3 % au 1er semestre 2012 ;

> Une progression de l'EBIT de +11,4 %, une fois retraité l'impact exceptionnel du rallongement de la durée d'amortissement du linge, soit un EBIT retraité de 92,2 millions d'euros (contre 82,8 millions d'euros retraité au 1er semestre 2012) versus 100,5 millions d'euros publiés. Cet effet temporaire devrait passer de 40 millions d'euros en 2012 à 12 millions d'euros en 2013 pour enfin disparaître et revenir à la normale en 2014.

Refinancement réalisé dans des conditions favorables - Rallongement des maturités jusqu'en 2017-2018

Le groupe Elis a finalisé avec succès son plan global de refinancement au printemps 2013 portant sur un montant total de 2 milliards d'euros, profitant de conditions de marché particulièrement favorables. Cette opération permet ainsi à Elis de repousser à 2017 ses prochaines échéances, pour se concentrer sur les différents projets de création de valeur en cours.

> Extension jusqu'en octobre 2017 (plus trois ans) de 895 millions d'euros de dette bancaire et des lignes de crédit revolving,

> Emission d'obligations haut-rendement sécurisées pour un montant de 450 millions d'euros à maturité 2018, portant un taux d'intérêt de 6 % ;

> Placement privé d'obligations seniors subordonnées pour un montant total de 380 millions d'euros, et d'obligations PIK pour un montant total de 173 millions d'euros remboursables en décembre 2018 ;

> Renégociation des swaps permettant de revenir, au-delà de 2013, sur un niveau normatif de frais financiers cash de l'ordre de 115 millions d'euros par an ;

> La dette nette ressort à 2 003 millions d'euros, en progression de +1,7 % par rapport au 30 juin 2012, liée pour l'essentiel à ce refinancement.

EUROPCAR (Intégration globale)

Forte progression du Corporate EBITDA au 1er semestre 2013

Les résultats d'Europcar progressent fortement au 1er semestre 2013 sous l'effet de la poursuite du programme de transformation Fast Lane, initié en 2012. Dans ce cadre, le groupe continue de déployer des initiatives d'amélioration de la qualité de son chiffre d'affaires, notamment l'optimisation stricte de la gestion des prix en fonction de la capacité disponible, et des initiatives de réduction de ses coûts, tant opérationnels (en particulier la gestion de la flotte), que structurels au niveau des sièges et du réseau. Par ailleurs, Europcar mène également une gestion active de sa trésorerie.

Le groupe a vu ses coûts de flotte unitaires baisser sensiblement (-6.4 %) tandis que le taux d'utilisation continuait à progresser de 1,1 point sur le semestre (et de +1,3 point à 76,7 % au 2ème trimestre 2013).

Ainsi, le corporate EBITDA s'établit à 18 millions d'euros au 1er semestre 2013, contre 7,8 millions d'euros au 1er semestre 2012, malgré la baisse de 24 millions d'euros de son chiffre d'affaires.

En effet, dans un contexte de marché resté difficile pour le segment Corporate et pénalisé par des conditions météorologiques défavorables sur l'ensemble du semestre, Europcar enregistre une baisse de son chiffre d'affaires limitée de -2,7 % à données publiées à 864 millions d'euros et de -1,9 % à taux de change constant. Au global, les volumes se maintiennent au cours de ce 1er semestre 2013 (-0,3 % en nombre de jours de location) tandis que l'évolution du RPD enregistre une inflexion positive au second trimestre 2013 (-1,6 % du RPD à taux de change constant au 1er semestre 2013 dont -0,6 % au 2ème trimestre).

La dette nette corporate s'établit à 567 millions d'euros au 1er semestre 2013, stable comparé au 1er semestre 2012. De plus, Europcar améliore sensiblement la gestion de son BFR flotte et non flotte.

Il est à noter que les résultats d'Europcar connaissent une forte saisonnalité puisque près d'un tiers du chiffre d'affaires est traditionnellement réalisé au 3ème trimestre.

L'objectif d'amélioration du corporate EBITDA de 50 millions est maintenu au terme du programme Fast Lane qui se poursuivra jusqu'à fin 2014.

FONCIA (mise en équivalence)

Une bonne performance de la gestion locative et une base de comparaison assainie en transaction

Après un chiffre d'affaires en baisse de -4,4 % au 1er trimestre 2013, Foncia enregistre une stabilité de ses ventes à 288 millions d'euros (+0,3 %) au 1er semestre 2013, grâce à une bonne performance de la gestion locative, tirée par un solde positif net du nombre de lots gérés, et à la résistance de la copropriété soit une progression globale du chiffre d'affaires de l'Administration de Biens de +1,6 % au cours du 1er semestre 2013 (-1,4 % au 1er trimestre, +4,3 % au 2ème trimestre).

Dans l'activité Transaction, la société bénéficie au 2ème trimestre des premiers effets liés à la montée en puissance des commerciaux recrutés depuis fin 2012, notamment sur les zones les plus attractives, et d'une base de comparaison assainie (le 1er trimestre 2012 avait enregistré d'un pic d'activité précédant les nouvelles mesures fiscales). Le chiffre d'affaires Transaction est en retrait de -10,2 % au cours du 1er semestre 2013, qui se répartit en un recul de -23,3 % au 1er trimestre et une progression de +3,9 % au 2ème trimestre.

Au 1er semestre 2013, l'EBITDA suit une évolution comparable à celle du chiffre d'affaires, stable par rapport au 1er semestre 2012, en dépit du renforcement de la force de vente et de la baisse des revenus de la Transaction et des produits mandants, pénalisés par la baisse des taux d'intérêt. Le groupe a mené une gestion stricte de ses coûts dans les agences. L'EBITDA s'établit ainsi à 44,2 millions d'euros contre 44,6 millions au cours de la période précédente.

Malgré l'impact cash des acquisitions réalisées pour un montant total de 14 millions d'euros sur ce 1er semestre 2013, la génération de cash-flow sur le 1er semestre permet une réduction de la dette nette de 5,5 % (soit 20 millions d'euros) à 339 millions d'euros. Le ratio Dette nette / EBITDA s'établit à 3,8x contre 4,3x au 30 juin 2012.

Foncia poursuit activement son plan de transformation, axé sur l'évolution de ses offres et la qualité de service, le recentrage sur les zones stratégiques et la relance de la croissance externe. Dans cette perspective, le groupe a notamment lancé un nouveau plan d'actions commerciales sur l'ensemble de ses métiers, à l'occasion de ses 40 ans, mis en ligne une nouvelle version de son site myfoncia.fr et réalisé sept acquisitions au cours du 1er semestre (pour un chiffre d'affaires en année pleine de 12,4 millions d'euros).

MONCLER (mise en équivalence)

Poursuite de tendances soutenues dans les magasins de la marque Moncler détenus en propre :
+39 % au 1er semestre 2013

Le chiffre d'affaires du groupe Moncler (incluant la division Moncler d'une part et la division sportswear d'autre part, avec Henry Cotton's, Marine Yachting, Coast Weber Ahaus et la licence 18CRR81 Cerruti) s'établit à 247,0 millions d'euros au 1er semestre 2013, en hausse de +10 % comparé au 1er semestre 2012 ; la marque Moncler progresse de +18 % et la division Sportswear est en recul de -9 %.

La marque Moncler continue d'enregistrer une très forte progression de son chiffre d'affaires. Il ressort à 183 millions d'euros en données publiées, en progression de +18 % malgré une base de comparaison élevée (+38 % au 1er semestre 2012) et l'impact négatif de l'évolution des taux de change (+22 % à taux de change constants contre +18 % à données publiées).

Au cours de ce 1er semestre, la marque Moncler a poursuivi activement le développement de son réseau de magasins en propre avec l'ouverture de quatre nouvelles boutiques en Europe. Le réseau de magasins en propre représente désormais plus de la moitié du chiffre d'affaires de la marque, contre 44 % au 1er semestre 2012. A nombre de magasins et taux de change constants 3, le chiffre d'affaires des magasins en propre connaît une croissance de +16 %, ce qui se compare à +13 % pour l'année pleine 2012.

L'ensemble des zones géographiques enregistrent des performances solides, à l'exception de l'Italie où l'activité est stable malgré une bonne performance des magasins en propre.

Au 30 juin 2013 le réseau compte 87 magasins en propre.

REXEL (mise en équivalence)

Bonne résistance de la rentabilité au 2ème trimestre 2013 – Objectif annuel de génération de cash-flows 2013 confirmé malgré des objectifs 2013 de chiffre d'affaires et marge d'EBITA4 ajusté légèrement revus à la baisse

Au 2ème trimestre, Rexel a enregistré un chiffre d'affaires de 3 314,9 millions d'euros, en baisse de -0,8 % en données publiées et en baisse de -3,3 % en données comparables et à nombre de jours constant. Cette baisse de -3,3 % reflète des conditions de marché toujours difficiles en Europe et une évolution positive aux Etats-Unis, Chine et Brésil.

L'EBITA publié ressort à 172,4 millions d'euros au 2ème trimestre, en baisse de 7,6 % par rapport au 2ème trimestre 2012. La marge d'EBITA ajusté4 s'est établie à 5,5 %, une baisse limitée de 20 points de base par rapport à l'année dernière grâce à la poursuite de la discipline sur la marge et à un strict contrôle des coûts.

A fin juin 2013, la dette nette s'établit à 2 628,9 millions d'euros, quasiment stable sur le semestre. Le ratio d'endettement (Dette financière nette / EBITA), calculé selon les termes du contrat de crédit senior, s'élevait à 3,16x contre 2,95x au 31 décembre 2012. Il repassera en dessous de 3 fois à la fin de l'année.

En tenant compte de conditions de marché qui demeureront difficiles, en particulier en Europe et dans le Pacifique, et en prenant l'hypothèse que le prix du cuivre ne connaîtra pas de rebond au second semestre, Rexel prévoit sur l'ensemble de l'année des ventes organiques inférieures de 2 % à 3 % à celle de l'année dernière (contre « une croissance organique des ventes légèrement positive » annoncée en février dernier).

En raison de cette nouvelle prévision de ventes, le groupe Rexel vise une marge d'EBITA ajusté comprise entre 5,5% et 5,6% sur l'ensemble de l'année (contre « une marge d'EBITA ajusté stable à 5,7 % » annoncée en février dernier), qui confirme la résistance de son modèle économique.

Rexel confirme son objectif d'un flux net de trésorerie disponible avant intérêts et impôts de plus de 600 millions d'euros, correspondant à environ 300 millions d'euros après intérêts et impôts (inchangé par rapport aux chiffres annoncés en février dernier).

3 Les magasins ouverts après le 31/12/2011 ne sont pas inclus dans le périmètre
4 A périmètre de consolidation et taux de change comparables, en excluant l'effet non-récurrent lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre et avant amortissement des actifs incorporels reconnus dans le cadre de l'affectation du prix des acquisitions

Eurazeo Croissance (4 sociétés, 4% de l'ANR)

Le portefeuille d'Eurazeo Croissance est composé de quatre sociétés : Fonroche, 3SP Group, I-PuIse et IES.

Le chiffre d'affaires de Fonroche de 19,6 millions d'euros au 1er semestre 2013 est essentiellement réalisé par la vente d'électricité en France (52 MW) et en Inde (22 MW), alors que les ventes étaient composées quasi-exclusivement d'installations de centrales au 1er semestre 2012. Aboutissement des constructions de centrales pour compte propre depuis plusieurs années, cette transformation du modèle de Fonroche conduit désormais à une prédominance de la vente d'électricité, qui présente un caractère récurrent et une rentabilité élevée. Le résultat opérationnel de Fonroche a ainsi augmenté de l'ordre de 50 % par rapport au 1er semestre 2012.

Chez 3SP Group, la forte croissance des activités terrestres (+44 %) et industrielles (+37 %) s'est poursuivie, mais l'absence de commandes en sous-marin conduit à la stabilité du chiffre d'affaires et à la dégradation de la rentabilité au premier semestre.

Eurazeo PME (10 sociétés du portefeuille, 7% de l'ANR)

Progression du chiffre d'affaires et EBITDA quasi-stable au 1er semestre 2013

Le chiffre d'affaires d'Eurazeo PME au 1er semestre 2013 s'établit à 220 millions d'euros contre 218 millions d'euros au 1er semestre 2012, soit une progression de +1 % à données publiées et de +7 % à données retraitées. La croissance du chiffre d'affaires est tirée par The Flexitallic Group (+21 % en données publiées) qui enregistre un bon niveau d'activité en France et aux Etats-Unis. L'opération de croissance externe de début d'année, Custom Rubber Products, réalise une bonne performance sur le premier semestre et les premiers effets de l'intégration dans le groupe Flexitallic sont visibles. Dessange connaît également une hausse de son activité, avec de nouvelles ouvertures de salons sur le semestre et poursuit l'intégration de ses implantations aux Etats-Unis. Cette croissance est en partie compensée par la baisse de la fréquentation de -5,6 % dans les restaurants Léon de Bruxelles, liée à une conjoncture économique difficile.

L'EBITDA des participations s'établit à 34,8 millions d'euros, en diminution de 7 % en données publiées et de 2 % en données comparables.

Eurazeo Patrimoine (7% de l'ANR)

ANF IMMOBILIER (Intégration globale) :

Forte croissance de l'activité et développement des investissements

La croissance organique des loyers s'élève à +10 % sur les actifs de Marseille, Lyon et B&B (hors impact des acquisitions et cessions). En ajoutant les acquisitions d'actifs réalisées depuis 2012, les loyers consolidés sont en progression de 18 % sur la base des comptes proforma publiés. La croissance organique des loyers est principalement liée aux baux de commerces.

L'EBITDA s'élève à 11,4 millions d'euros, les économies de frais de structure ont permis une amélioration de la marge d'EBITDA de 60,0 % au 1er semestre 2012 à 66,7 % au 1er semestre 2013. En outre, la diminution des frais financiers nets liés à la baisse des taux d'intérêts de marché a permis une amélioration du cash-flow courant de 56,6 %. Le coût moyen de la dette est en baisse pour s'établir désormais à 3,1 %.La variation de valeur du patrimoine est positive et s'élève à 3,4 millions d'euros. Le résultat net consolidé ressort ainsi à 10,8 millions d'euros contre 18,0 millions d'euros publié au 30 juin 2012.

La valeur du patrimoine d'ANF Immobilier au 30 juin 2013 ressort à 927 millions d'euros, en hausse de 3 %. L'actif triple Net Réévalué EPRA au 30 juin 2013 s'établit à 30,7 euros par action hors droit. L'ANR reste ainsi stable après prise en compte de la distribution annuelle de dividendes de 1,0 euro/action lors du 1er semestre.

ANF Immobilier a remporté l'appel d'offre de la Banque de France pour ses immeubles de Lyon, situé rue de la République. Le groupe compte y réaliser un projet commercial (3 000 m²). Au cours du semestre, 22,0 millions d'euros ont été investis en travaux à Marseille et Lyon. Le Groupe a également mis en œuvre sa stratégie de déploiement sur des actifs tertiaires en développement situés dans des métropoles régionales françaises : 27,8 millions d'euros ont été investis à ce titre. Le Groupe développe ainsi sa stratégie d'acquisition de 240 millions d'euros permettant le rééquilibrage et la diversification du patrimoine.

Par ailleurs, ANF Immobilier a poursuivi les cessions, notamment des actifs de logements à Marseille. D'ici la fin de l'année 2013, le groupe confirme son objectif de croissance des loyers proforma de +14 % ainsi que la poursuite de l'amélioration de sa rentabilité. Pour le moyen terme, il poursuivra le rééquilibrage en cours de son portefeuille consistant à réduire l'exposition en logements notamment à Marseille au profit d'actifs tertiaires dans d'autres métropoles régionales.

V- REMBOURSEMENT ANTICIPE DE L'OBLIGATION ECHANGEABLE DANONE

Eurazeo a annoncé le 26 avril 2013 le remboursement par anticipation des obligations échangeables en actions Danone pour un montant de 700 millions d'euros. Suite à l'appréciation du cours de l'action Danone, Eurazeo a reçu, de la part de porteurs d'obligations, des demandes de conversion portant sur 12 334 655 obligations et a annoncé son option de remboursement anticipé portant sur les obligations pour lesquelles aucune demande de conversion n'a été reçue. Cette opération a plusieurs conséquences positives pour Eurazeo :

> La suppression totale de la dette liée à cette obligation soit 700 millions d'euros ;

> La reprise sur l'exercice 2013 des frais financiers provisionnés prorata temporis sur l'exercice 2012, soit 24 millions d'euros ;

> La suppression de la charge financière correspondante pour 2013 et 2014 (jusqu'au 10 juin 2014), soit 43,8 millions d'euros en année pleine ;

> La perception par Eurazeo, en 2013 au titre de l'exercice 2012, de 4,8 millions d'euros de dividendes Danone (contre 22,8 millions d'euros en 2012 ;

> L'impact positif de ce remboursement anticipé sur le résultat consolidé d'Eurazeo est de 129,3 millions d'euros avant impôt et inclut la reprise de provision de 24 millions d'euros au titre de 2012 ;

> A l'issue de ces opérations, Eurazeo conserve 94 227 actions Danone.

VI- SITUATION FINANCIERE ET TRESORERIE

En millions d'euros Au 20 août 2013 30 juin 2013 31 décembre 2012 Trésorerie immédiatement disponible 718,1 536,2 255,5 Intérêts courus sur les obligations échangeables en actions Danone - - -24,5 Divers actifs – passifs 75,5 101,0 60,4 TRESORERIE 793,6 637,2 291,5 Dette non affectée - - -110,3 Trésorerie nette 793,6 637,2 181,2

La trésorerie nette d'Eurazeo progresse de plus de 450 millions au 1er semestre 2013 pour s'établir à 637 millions d'euros au 30 juin 2013. Cette progression reflète pour grande partie les produits de cession de titres Rexel et Edenred pour respectivement 310 millions d'euros et 295 millions d'euros ainsi que les investissements dans Idéal Résidences, Cap Vert Finance et IES. Au 20 août 2013, Eurazeo dispose d'une trésorerie nette de 793,6 millions d'euros post cession de titres Rexel intervenue le 7 août 2013.

Par ailleurs, Eurazeo dispose d'une ligne de crédit syndiqué d'un montant d'un milliard d'euros échéance juillet 2016. Cette ligne, non tirée à ce jour, reste intégralement disponible.

VII- ACTIF NET REEVALUE : +9 % au 20 août 2013 comparé au 31 décembre 2012

L'Actif Net Réévalué d'Eurazeo au 30 juin 2013 ressort à 58,0 euros par action (3 972 millions d'euros), en hausse de +7,2 % comparé au 31 décembre 2012. Sur la base de la mise à jour des titres cotés, de la trésorerie, l'ANR s'établit à 59,0 euros par action (4 036 millions d'euros) au 20 août 2013 (cf. détail et méthodologie de valorisation en annexes 1 et 2), soit une hausse de +9 % par rapport au 31 décembre 2012. Cet ANR serait de 59,8 euros par action en prenant ANF Immobilier à sa quote-part d'actif net réévalué et non à son cours de bourse.

VIII- EVENEMENTS POST-CLOTURE – PERSPECTIVES

Cession partielle de titres Rexel par Ray Investment

Le 7 août 2013, Eurazeo a annoncé la cession partielle de titres Rexel par Ray Investment dans le cadre d'un placement accéléré auprès d'investisseurs institutionnels. Eurazeo a ainsi réduit le nombre de titres qu'elle détient indirectement dans Rexel de 5,7 millions, soit 19 % de sa participation résiduelle au capital de Rexel au 30 juin 2013.

La quote-part du produit de cession de titres Rexel revenant à Eurazeo s'élève à 103 millions d'euros. Du fait de cette cession, la participation indirecte d'Eurazeo dans le capital de Rexel a été ramenée de 11,1 % à 9,1 %.

Performances des sociétés du Groupe

Les performances enregistrées au cours des mois d'été nous rendent confiants sur l'activité du second semestre 2013.

***

A propos d'Eurazeo

> Eurazeo est une des premières sociétés d'investissement cotées en Europe, avec plus de 4 milliards d'euros d'actifs diversifiés. Sa mission est de détecter, accélérer et valoriser le potentiel de transformation des entreprises dans lesquelles elle investit. À travers ses quatre pôles activité - Eurazeo Capital, Eurazeo Patrimoine, Eurazeo Croissance et Eurazeo PME, la société couvre tous les segments du capital investissement. Son actionnariat institutionnel et familial, son absence d'endettement et son horizon d'investissement flexible lui permettent d'accompagner les entreprises dans la durée. Elle est notamment l'actionnaire majoritaire ou de référence d'Accor, ANF Immobilier, APCOA, Elis, Europcar, Foncia, Fonroche Énergie, Moncler, Rexel, 3SPGroup, Léon de Bruxelles et Dessange International.

> Eurazeo est cotée sur l'Eurolist d'Euronext Paris.

> ISIN : FR0000121121 - Bloomberg : RF FP - Reuters : EURA.PA

Calendrier financier d'Eurazeo

7 novembre 2013 Chiffre d'affaires 3ème trimestre 2013 19 mars 2014 Résultats annuels 2013

Pour plus d'informations, merci de consulter le site Internet du Groupe : www.eurazeo.com

Suivez nous sur Twitter, Linkedin et YouTube

ANNEXES

Annexe 1 - Actif net réévalué au 30 juin 2013

% dét. Nb titres Cours ANR au 30 Juin 2013

avec ANF à
son ANR

En M€ ANF @ 30,7 € Eurazeo Capital Coté 824,6 Rexel 11,08% 31 368 739 17,32 543,2 Accor 8,83% 20 101 821 26,60 534,8 Dette nette Accor -253,5 Accor net* (1) 281,3 Eurazeo Capital Non Coté 1 725,0 Eurazeo Croissance 172,0 Eurazeo PME 278,8 Eurazeo Patrimoine 282,2 353,4 ANF Immobilier 48,93% 8 675 095 22,49 195,1 266,3 Colyzeo et Colyzeo 2 (1) 87,0 Autres Titres 20,9 Trésorerie 637,2 Impôts sur les plus-values latentes -51,5 -65,5 Autocontrôle 3,39% 2 346 578 82,7 Valeur totale des actifs après IS 3 971,9 4 029,1 ANR par action 58,0 58,8 Nombre d'actions 68 502 238 68 502 238 *Net des dettes affectées (1) Les titres Accor détenus indirectement au travers des fonds Colyzeo sont classés sur la ligne relative à ces fonds

Méthodologie de valorisation

La méthodologie de valorisation est conforme aux recommandations faites par l'International Private Equity Valuation Board (IPEV). La valorisation des investissements non cotés est principalement fondée sur des multiples de comparables ou de transactions. Pour les sociétés cotées, la valeur retenue est la moyenne sur 20 jours des cours pondérés des volumes.

Les valeurs retenues pour les investissements non cotés ont fait l'objet d'une revue détaillée effectuée par un évaluateur professionnel indépendant, Accuracy, conformément à la lettre de mission signée. Cette revue conforte les valeurs retenues et constate que la méthodologie d'évaluation est conforme aux recommandations de l'IPEV.

Annexe 2 - Actif net réévalué au 20 août 2013 (non audité)

% dét. Nb titres Cours ANR au 20 Août 2013

avec ANF à
son ANR

En M€ ANF @ 30,7 € Eurazeo Capital Coté 797,8 Rexel 9,07% 25 668 739 18,22 467,7 Accor 8,83% 20 101 821 28,98 582,6 Dette nette Accor -252,6 Accor net* (1) 330,1 Eurazeo Capital Non Coté 1 725,0 Eurazeo Croissance 172,0 Eurazeo PME 209,9 Eurazeo Patrimoine 281,0 353,4 ANF Immobilier 48,93% 8 675 095 22,36 194,0 266,3 Colyzeo et Colyzeo 2 (1) 87,0 Autres Titres 21,1 Trésorerie 793,6 Impôts sur les plus-values latentes -51,8 -66,0 Autocontrôle 3,43% 2 346 578 87,9 Valeur totale des actifs après IS 4 036,4 4 094,6 ANR par action 59,0 59,8 Nombre d'actions 68 419 738 68 419 738 *Net des dettes affectées (1) Les titres Accor détenus indirectement au travers des fonds Colyzeo sont classés sur la ligne relative à ces fonds

Annexe 3 - Chiffre d'affaires économique publié et retraité

% intégration

1er trimestre 2ème trimestre 1er semestre En M€ 2013

2012
Publié

2012
Retraité***

Variation
2013/2012
Publié

Variation
2013/2012
Retraité***

2013

2012
Publié

2012
Retraité***

Variation
2013/2012
Publié

Variation
2013/2012
Retraité***

2013

2012
Publié

2012
Retraité***

Variation
2013/2012
Publié

Variation
2013/2012
Retraité***

Eurazeo Capital 834,0 846,9 846,9 -1,5% -1,5% 963,9 962,0 962,0 +0,2% +0,2% 1798,0 1808,9 1808,9 -0,6% -0,6% APCOA 161,5 172,7 172,7 -6,5% -6,5% 172,5 167,4 167,4 +3,1% +3,1% 334,0 340,1 340,1 -1,8% -1,8% ELIS 290,7 280,5 280,5 +3,6% +3,6% 309,3 300,2 300,2 +3,1% +3,1% 600,0 580,7 580,7 +3,3% +3,3% Europcar 381,9 393,6 393,6 -3,0% -3,0% 482,0 494,5 494,5 -2,5% -2,5% 863,9 888,1 888,1 -2,7% -2,7% Eurazeo Patrimoine 8,6 19,4 7,5 -55,8% +13,8% 8,6 19,1 7,0 -55,1% +22,5% 17,1 38,5 14,5 -55,5% +18,0% Eurazeo PME 102,8 105,3 94,8 -2,3% +8,5% 117,5 113,1 111,6 +3,9% +5,3% 220,3 218,4 206,4 +0,9% +6,8% Eurazeo Croissance* 9,8 9,7 9,7 +1,2% +1,2% 11,7 12,5 12,5 -6,3% -6,3% 21,6 22,2 22,2 -3,0% -3,0% Autres 7,0 6,9 6,9 +1,4% +1,4% 19,3 34,4 34,4 -44,0% -44,0% 26,3 41,3 41,3 -35,5% -35,5%

Chiffre d'affaires consolidé

962,3 988,1 965,8 -2,6% -0,4% 1121,0 1141,2 1127,6 -1,8% -0,6% 2083,3 2129,4 2093,4 -2,2% -0,5% Eurazeo Capital Accor 10,13% 124,3 125,9 125,9 -1,2% -1,2% 148,7 149,5 149,5 -0,5% -0,5% 273,0 275,4 275,4 -0,9% -0,9% Edenred 10,21% 26,3 25,8 52,2 Rexel 11,08% 349,5 357,6 357,6 -2,3% -2,3% 367,4 370,3 370,3 -0,8% -0,8% 716,9 727,9 727,9 -1,5% -1,5% Moncler 45,00% 77,3 74,0 74,0 +4,4% +4,4% 33,8 27,2 27,2 +23,9% +23,9% 111,0 101,3 101,3 +9,6% +9,6% Foncia 40,06% 52,6 55,0 55,0 -4,4% -4,4% 62,6 59,8 59,8 +4,7% +4,7% 115,2 114,8 114,8 +0,3% +0,3% Intercos 39,63% 28,6 27,9 27,9 +2,5% +2,5% 32,1 26,9 26,9 +19,3% +19,3% 60,7 54,8 54,8 +10,8% +10,8% Fraikin 15,65% 26,2 26,3 52,5 Eurazeo Croissance** 39,26% 3,2 5,3 5,3 -39,1% -38,9% 4,5 6,1 6,1 -27,2% -27,2% 7,7 11,4 11,4 -32,6% -32,6% Chiffre d'affaires proportionnel (MEE) 635,5 698,2 645,7 -9,0% -1,6% 649,0 692,0 639,9 -6,2% +1,4% 1284,5 1390,2 1285,5 -7,6% -0,1% TOTAL CHIFFRE D'AFFAIRES ECONOMIQUE 1597,8 1686,3 1611,5 -5,3% -0,9% 1770,0 1833,2 1767,4 -3,4% +0,1% 3367,8 3519,6 3378,9 -4,3% -0,3% Total Eurazeo Capital 1 466 1 540 1 487 -4,8% -1,4% 1 608 1 648 1 596 -2,4% +0,8% 3 075 3 188 3 083 -3,5% -0,3% Total Eurazeo PME 103 105 95 -2,3% +8,5% 118 113 112 +3,9% +5,3% 220 218 206 +0,9% +6,8% Total Eurazeo Croissance 13 15 15 -12,9% -12,9% 16 19 19 -13,2% -13,2% 29 34 34 -13,0% -13,0% Total Eurazeo Patrimoine 9 19 8 -55,8% +13,8% 9 19 7 -55,1% +22,5% 17 38 15 -55,5% +18,0% * 3SP, ** Fonroche ***Retraité des cessions d'Edenred, de Mors Smitt par Eurazeo PME, d'une partie des actifs d'ANF Immobilier, de la déconsolidation de Fraikin et de l'aquisition d'Idéal Résidences par Eurazeo PME Les chiffres d'affaires communiqués (publiés et retraités) sont proportionnels aux pourcentages de détention des participations au 30 juin 2013

Annexe 4 – Information sectorielle

En m€ 30/06/13 Holding Eurazeo Capital

Eurazeo
PME

Eurazeo
Croissance

Eurazeo Patrimoine Europcar Elis Apcoa Autres (**) Total ANF Autres Total Chiffre d'affaires 2 143,3 84,8 863,9 600,0 334,0 1,4 1 799,4 220,3 21,6 17,1 0 17,1 Eliminations intercos -60,0 -58,6 - - - -1,4 -1,4 - - - - 0,0 Produit de l'activ. Ordinaire 2 083,3 26,3 863,9 600,0 334,0 0,0 1 798,0 220,3 21,6 17,1 - 17,1 Résultat Opérationnel 864,7 282,3 33,1 100,1 12,6 416,0 561,8 25,4 -5,9 14,3 -13,2 1,1 Variation de JV des immeubles -3,4 Leases Europcar 23,7 Restructuration 8,5 2,7 Amortissements incorporel 2,7 Autres 0,5 0,8 0,1 0,3 EBIT Ajusté H1 2013 215,6 68,0 100,6 16,0 25,5 -5,9 11,2 % Marge EBIT Ajusté 7,9% Dotations amortissements /prov (*) 16,4 89,7 9,5 6,6 0,2 Frais financement flotte -23,7 Leases Europcar -42,4 EBITDA / Corporate EBITDA ajusté 18,2 190,3 25,5 32,1 11,4 Marge EBITDA / Corporate EBITDA ajusté 2,1% 31,7% 7,6% 14,6% 66,4% (*) Hors flotte pour Europcar (**) Edenred

Annexe 5 – Dettes financières IFRS et IFRS ajustées

Eurazeo Capital Eurazeo PME Eurazeo Croissance Eurazeo Patrimoine En m€ 6/30/2013 Holding Total Europcar Elis APCOA LH19 & autres(1) Total Total Total Dettes financières 5 780,7 4,6 2 241,5 2 029,3 676,7 287,0 5 234,5 152,4 29,7 359,6 Actifs de trésorerie -937,3 -552,8 -228,4 -41,9 -33,9 -0,3 -304,5 -76,1 -1,6 -2,3 Dette nette IFRS 4 843,4 -548,2 2 013,1 1 987,4 642,8 286,7 4 930,0 76,3 28,1 357,3 Eliminations intragroupe 4,1 92,0 Participation des salariés -36,8 Dettes locations opérationnelles 1 510,8 Autres ajustements 1,9 -1,2 -5,1 Frais de financement 46,6 Dette nette IFRS ajustée 3 523,9 2 003,2 641,6 286,7 163,2 28,1 357,3 dont dette nette IFRS Ajustée corporate 567,1 dont dette nette IFRS Ajustée liée à la flotte 2 956,8 (1) Dette associée aux titres Accor

Annexe 6 – Bilan consolidé

6/30/2013 12/31/2012 En m€ Ecarts d'acquisition 2 526,4 2 668,5 Immobilisations Incorporelles 1 601,2 1 689,4 dont marques 1 058,6 1 090,9 6/30/2013 12/31/2012 Immobilisations Corporelles 956,1 958,7 En m€ Immeubles de Placement 898,0 848,4 Capitaux propres - part du Groupe 3 232,2 3 175,6 Participations dans les entreprises associées 1 715,3 2 239,2 Participations ne donnant pas le contrôle 160,1 123,4 Actifs financiers disponibles à la vente 376,3 1 186,3 Total capitaux propres 3 392,2 3 299,0 Autres actifs non courants 49,6 59,5 Intérêts relatifs au fonds de LP 490,2 538,9 Actifs d'impôt différé 65,4 99,7 Provisions 35,3 34,1 Total des actifs non courants 8 188,4 9 749,7 Passifs liés aux avantages au personnel 161,2 161,8 Stocks 110,3 121,6 Emprunts et dettes financières 3 518,9 5 400,1 Clients et autres débiteurs 764,0 704,2 Passifs d'impôt différé 507,9 532,5 Actifs d'impôt exigible 155,8 144,0 Autres passifs non courants 70,3 98,6 Actifs financiers disponibles à la vente 46,0 39,7 Total des passifs non courants 4 293,6 6 227,0 Autres actifs financiers 32,4 129,2 Provisions -part à moins d'un an 201,0 217,8 Flotte de véhicules 1 684,5 1 268,4 Passifs liés aux avant. au personnel ( 2,4 2,4 Créances liées à la flotte de véhicules 532,7 520,0 Dettes d'impôt exigible 59,2 48,9 Autres actifs courants 76,6 56,8 Fournisseurs et autres créditeurs 1 088,4 943,9 Actifs financiers de gestion de trésorerie 39,8 36,7 Autres passifs 747,5 602,8 Trésorerie à accès restreint 104,4 92,7 Autres passifs financiers 48,7 249,7 Trésorerie et équivalents de trésorerie 768,8 583,2 Concours bancaires et emprunts ( 2 261,9 1 370,0 Total des actifs courants 4 315,2 3 696,4 Total des passifs courants 4 409,1 3 435,5 Actifs destinés à être cédés 326,3 59,8 Passifs liés aux actifs destinés à être cédés 244,7 5,6 TOTAL ACTIF 12 829,8 13 505,8 TOTAL PASSIF 12 829,8 13 505,8

Eurazeo:
Relations Investisseurs :
Caroline Cohen, + 33 (0)1 44 15 16 76
ccohen@eurazeo.com
ou
Communication Corporate & financière :
Sandra Cadiou, + 33 (0)1 44 15 80 26
scadiou@eurazeo.com
ou
Presse :
Havas Worldwide Paris :
Charles Fleming, +33 (0)1 58 47 94 40 / +33 (0)6 14 45 05 22
charles.fleming@havasww.com

Business Wire