BFM Patrimoine

ENTRETIEN: Renault et Nissan vont renforcer les capacités de leur usine commune en Inde

BFM Patrimoine

CHENNAI, Inde (Dow Jones)--Le constructeur automobile français Renault (RNO.FR) et son partenaire japonais Nissan (7201.TO) prévoient d'augmenter d'un tiers cette année les capacités de production de leur usine commune en Inde. Ce projet s'inscri

CHENNAI, Inde (Dow Jones)--Le constructeur automobile français Renault (RNO.FR) et son partenaire japonais Nissan (7201.TO) prévoient d'augmenter d'un tiers cette année les capacités de production de leur usine commune en Inde.

Ce projet s'inscrit dans le cadre de leur stratégie visant à faire de l'Inde une plate-forme de fabrication au niveau mondial et à exploiter la demande potentielle sur ce marché national.

Les capacités de l'usine, dont l'expansion se fera en deux étapes, seront portées à 480.000 véhicules par an, contre 360.000 actuellement, a indiqué Toshihiko Sano, directeur général de Renault Nissan Automotive India, dans un récent entretien accordé au Wall Street Journal. Ce site est implanté en périphérie de la ville portuaire de Chennai en Inde.

"L'expansion de la première ligne sera achevée en mai, et la seconde sera finie en août", a déclaré Toshihiko Sano. "A partir de septembre, nous atteindrons une pleine capacité annuelle de 480.000 véhicules".

Les exportations ont représenté près de la moitié de la production totale de l'usine l'an dernier, a affirmé le dirigeant, notant que les principaux marchés à l'export étaient l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique. Le site devrait produire quelque 340.000 véhicules durant l'exercice en cours, dont environ 120.000 destinés à l'export, a-t-il indiqué.

L'alliance Renault-Nissan va boucler d'ici à la fin de cette année les investissements de 45 milliards de roupies (soit 780 millions d'euros de l'époque) annoncés en 2008, a ajouté Toshihiko Sano. L'objectif initial était 2015.

Lors de cet entretien, le dirigeant a également indiqué que le site de Renault-Nissan disposait d'un espace suffisant pour construire une usine d'assemblage d'une capacité de 400.000 véhicules supplémentaires. "Nous avons la possibilité, si la demande augmente et les ventes s'améliorent, de pouvoir construire une autre usine d'une capacité de 400.000 unités", a-t-il noté. Cependant, aucune décision n'a été prise en ce sens, a-t-il ajouté.

-Santanu Choudhury, The Wall Street Journal

(Version française Céline Fabre)

(END) Dow Jones Newswires

May 21, 2013 06:44 ET (10:44 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-