BFM Patrimoine

Devises: un retour en force durable du “King Dollar” ?

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Après avoir culminé mercredi à 1,3418, la paire de devises euro/dollar continuait de s'effriter en cette fin de semaine après que Ben Bernanke, président de la Fed, ait annoncé mercredi un tournant pour la politique monét

(CercleFinance.com) - Après avoir culminé mercredi à 1,3418, la paire de devises euro/dollar continuait de s'effriter en cette fin de semaine après que Ben Bernanke, président de la Fed, ait annoncé mercredi un tournant pour la politique monétaire américaine. Vendredi vers 13 heures, l'euro se tasse encore de 0,06% à 1,3221 dollar, sans pouvoir se remettre des baisses de 0,78% puis de 0,50% subies lors des deux séances précédentes. Il est donc bien parti pour terminer la semaine sur une baisse de l'ordre de 1%.

'Anxiogène pour les investisseurs, le virage de la Fed n'en reste pas moins cohérent', estime Fabrice Cousté, chez CMC Markets France. 'Une économie qui va mieux ne nécessite plus de perfusion monétaire', rappelle-t-il.

En attendant, les conséquences financières de cette future décision américaine suscitent bien des craintes. Un cambiste nord-européen s'inquiète des conséquences pour le dollar de la clôture sous les 1.600 points, hier soir, de l'indice large d'actions américain S&P 500 : 'le S&P 500 est sorti par le bas du canal de tendance haussier dans lequel il évoluait depuis que Ben Bernanke a lancé des rachats d'actifs illimités', c'est-à-dire à l'automne 2012, rapporte ce spécialiste.

'Techniquement, cette cassure est une mauvaise nouvelles pour les devises en ce qu'elle induit un regain d'aversion au risque sur les marchés financiers', ajoute le cambiste. Selon ce spécialiste, si la tendance baissière des actions continue, 'nous pouvons nous attendre à des achats croissants de devises refuge' comme le dollar, le sterling, le franc suisse et le yen.

Les cambistes de Société Générale reviennent eux aussi sur une semaine riche en évènements des points de vue macroéconomique et monétaire. En résumé, ils misent sur le retour en force du

Cercle Finance