BFM Patrimoine

Devises: remontée de l'euro face au dollar.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Sur le marché des changes jeudi midi, la monnaie unique européenne semblait décidée à repartir de l'avant face au dollar, sinon à s'approcher de nouveau des 1,31 dollar. Et ce malgré des anticipations croissantes de baiss

(CercleFinance.com) - Sur le marché des changes jeudi midi, la monnaie unique européenne semblait décidée à repartir de l'avant face au dollar, sinon à s'approcher de nouveau des 1,31 dollar. Et ce malgré des anticipations croissantes de baisse de ses taux par la BCE la semaine prochaine. Vers 13 heures 25, l'euro gagne ainsi 0,48% à 1,3076 dollar l'euro.

Rien à signaler face au yen (- 0,08% à 129,42) ni contre le franc suisse (+ 0,06% à 1,2331).

L'euro cède cependant 0,73% contre la livre sterling à 0,8463 livre l'euro. On a effectivement appris ce matin que la croissance du PIB britannique au 1er trimestre était ressortie à + 0,3%, soit au-delà d'attentes moyennes situées aux environ de + 0,1%.

En Europe, par opposition à la déception statistique US de la veille quant aux commandes de biens durables, une certaine amélioration du sentiment paraît se confirmer : tout d'abord, les discours politiques visant à ne pas se contenter de politiques de rigueur se multiplient sur le Vieux Continent.

En outre, après deux bons mois de flottement, le président italien reconduit le week-end dernier, Giorgio Napolitano, a chargé Enrico Letta, issu du Parti démocrate (gauche), de former un gouvernement. A la différence des précédents candidats potentiels, M. Letta semble prêt à rassembler une vaste coalition, et nombre de commentateurs estiment que le grand gagnant de cette affaire est Silvio Berlusconi, qui risque de se poser en incontournable allié. Reste donc à savoir si cet éventuel futur gouvernement sera en état de mener des réformes structurelles.

De plus, à une semaine de la prochaine réunion du conseil des gouverneurs de la BCE, les attentes des opérateurs restent fortes. Selon les cambistes de Société Générale, 'la spéculation quant à une baisse des taux de la BCE s'intensifie. La faiblesse de l'indice Ifo, en Allemagne, et celle des commandes de biens durables aux Etats-Unis soulignent le trou d'air que traverse actuellement la croissance.' Dans ce contexte, les opérateurs de marché sont nombreux à se demander si la BCE ne va pas abaisser ses taux lors de sa prochaine réunion, le 2 mai.

'L'indice Ifo décevant publié hier ne fait que renforcer la pression sur la BCE en vue d'un abaissement de ses taux', indique un opérateur de changes qui estime possible une baisse de 25 points de base, à 0,50%.

Cercle Finance