BFM Patrimoine

Devises: la monnaie unique se tasse avant l'Eurogroupe.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Ce midi sur le marché des changes, la monnaie unique européen se tassait sans excès contre la plupart de ses contreparties à la veille d'une réunion européenne dont la Grèce sera la vedette. Ainsi, l'euro recule de 0,31%

(CercleFinance.com) - Ce midi sur le marché des changes, la monnaie unique européen se tassait sans excès contre la plupart de ses contreparties à la veille d'une réunion européenne dont la Grèce sera la vedette. Ainsi, l'euro recule de 0,31% contre billet vert à 1,1289 dollar, de 0,41% contre le sterling à 0,7413, de 0,15% contre le franc suisse à 1,0453, mais restait neutre (+ 0,03% à 134,32) contre le yen.

C'est en effet demain mercredi que les grands argentiers européens se réuniront et se pencheront notamment sur le cas grec.

Selon Aurel BGC, 'les cambistes restent très prudents face aux incertitudes autour de la Grèce, notamment dans l'attente de la réunion de l'Eurogroupe des ministres de l'économie, jugée essentielle pour la renégociation de la dette grecque.'

Les spécialistes des devises de Société Générale estiment, de leur côté, que le sentiment des opérateurs de marché quant à l'issue de ces discussions demeure optimiste. Société Générale rappelle que la Grèce demande toujours une réduction de sa dette, et qu'à ce stade la situation avance peu. L'euro pourrait cependant rebondir si un accord était finalement trouvé.

En outre, ajoute Aurel BGC, à l'inverse d'organismes comme le FMI, la Commission européenne a récemment révisé en hausse ses prévisions de croissance pour la zone euro tant en 2015 qu'en 2016, à 1,3% et 1,9% respectivement.

Et les spécialistes de poursuivre : 's'il convient de se garder de tout excès d'optimisme, le redressement des résultats d'enquêtes se poursuit très progressivement et les effets bénéfiques de la baisse passée des cours des matières premières et de la dépréciation de l'euro commencent à se faire sentir. L'amorce de redressement de la demande pourrait permettre aux politiques de soutien de l'offre d'avérer efficaces. '

Par ailleurs, l'agenda statistique américain de l'après-midi sera peu fourni et se limitera, pour l'essentiel, aux stocks des grossistes pour décembre. Ils sont attendus par le consensus en hausse de l'ordre de 2%.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance