BFM Patrimoine

Devises: l'euro sans tendance nette ce midi.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Ce midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne continuait de se reprendre contre la devise américaine face à laquelle elle teste de nouveau les 1,10 dollar sur un bon indicateur conjoncturel. A cette heure,

(CercleFinance.com) - Ce midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne continuait de se reprendre contre la devise américaine face à laquelle elle teste de nouveau les 1,10 dollar sur un bon indicateur conjoncturel. A cette heure, l'euro grappille 0,21% à 1,0983 dollar, non sans avoir atteint 1,1005 ce matin. L'euro gagne par ailleurs 0,40% contre le sterling britannique à 0,7350, tout en restant stable contre le yen à 131,14 et en cédant 0,50% contre le franc suisse à 1,0523 franc l'euro.

En Europe, l'attention des opérateurs est partiellement focalisée sur les négociations de la Grèce avec les autres pays de la zone euro. Chez XTB France, on revient sur les discussions tortueuses entre l'Allemagne et la Grèce, qui semblent malgré tout aller dans le bon sens. Les spécialistes indiquent que “pour l'heure, Alexis Tsipras (le premier ministre grec) semble avoir présenté à Angela Merkel (la chancelière allemande) une liste qu'il juge 'concrète' de réformes pour justifier le soutien financier européen envers la Grèce. Pratiquement aucune information n'est accessible au moment de l'écriture de cette analyse quant au contenu de cette liste de réformes. Elle devrait plutôt être saluée par les opérateurs financiers, allant dans le sens d'une victoire de Bruxelles dans ce dossier épineux.”

“L'aide immédiate que demande Tsipras est indispensable pour que la Grèce puisse assumer ses responsabilités dans les prochaines semaines”, ajoutent les analystes, qui ajoutent : “aucun doute sur le fait que les Européens chercheront à éviter à nouveau ce scénario catastrophe”.

En outre, les statistiques européennes se montrent toujours satisfaisantes. On a appris ce matin que l'activité globale de la zone euro avait enregistré sa plus forte croissance depuis près de quatre ans en mars, d'après l'estimation flash de l'indice PMI Markit qui se redresse de 53,3 en février à 54,1, son plus haut depuis mai 2011.

'La situation économique de la région devrait encore s'améliorer au cours des prochains mois, favorisant la croissance de l'investissement des entreprises et de l'emploi, et pérennisant ainsi la reprise. Des inquiétudes subsistent néanmoins. En effet, la Grèce et la Russie nous rappellent que la reprise actuelle est loin d'être assurée', nuance l'économiste en chef de Markit, Chris Williamson.

En outre, la politique très accommodante de la Banque centrale européenne se poursuit : “la BCE annoncé lundi avoir déjà consacré 26,3 milliards d'euros à des achats d'obligations d'Etat dans le cadre de son nouveau programme d'assouplissement quantitatif ('quantitative easing') censé soutenir la croissance et la remontée de l'inflation dans la zone euro. Cette dernière devrait recommencer à augmenter à la fin de cette année, a déclaré hier Mario Dragh”, rapporte Barclays Bourse ce matin.

Concernant les statistiques américaines de l'après-midi, les cambistes de Société Générale estiment que 'puisque les anticipations d'inflation restent ancrées, et que les ventes de logements neufs sont bien parties pour baisser, rares sont ceux qui anticipent que la Fed va cesser de se montrer accommodante', ce qui plaide en faveur d'un affaiblissement relatif de la faveur du billet vert.

En effet, les indicateurs de l'économie des Etats-Unis seront désormais suivis d'autant plus près que la Réserve fédérale américaine a prévenu que l'éventuelle variation de ses taux directeurs serait, dans un proche avenir, fonction de sa lecture desdits chiffres.

Ainsi on guettera tout à l'heure l'indice des prix à la consommation pour le mois de février, attendu en baisse de 0,1% d'un an sur l'autre, mais en hausse de 1,6% en données centrales. Du côté des ventes de logements neufs, et toujours pour le mois de février, une baisse de 1,3% à 465.000 unités est attendue par le consensus.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance