BFM Patrimoine

Devises: l'euro en forme après un indicateur allemand.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Bien que les négociations avec la Grèce n'avancent guère, l'indice Ifo qui en Allemagne s'est révélé meilleur que prévu permet à la monnaie unique européenne de gagner du terrain ce midi. Ce qui vaut tant contre la devi

(CercleFinance.com) - Bien que les négociations avec la Grèce n'avancent guère, l'indice Ifo qui en Allemagne s'est révélé meilleur que prévu permet à la monnaie unique européenne de gagner du terrain ce midi. Ce qui vaut tant contre la devise américaine (+ 0,56% à 1,0972 dollar) que le yen (+ 0,42% à 131,20), le franc suisse (+ 0,35% à 1,0503) que le sterling (+ 0,28% à 0,7375).

Globalement, les dernières statistiques américaines n'ont pas induit de modification sensible des anticipations des cambistes, quand celles du Vieux Continent tendent à se révéler meilleures que prévu, malgré la Grèce.

“Les chiffres d'inflation aux Etats-Unis n'ont pas changé les anticipations de politique monétaire et les inquiétudes sur la Grèce restent présentes sur le marché', commentent ce matin les analystes d'Aurel BGC.

En effet, ajoute XTB France, “Athènes dévoilera sa liste de réformes la semaine prochaine. Cette liste est littéralement déterminante dans la mesure où elle doit permettre à Athènes de convaincre ses partenaires européens de ses intentions, dans un contexte tendu de négociations autour de sa dette abyssale”. Mais ce sujet ne semble pas susciter d'inquiétude profonde de la part des opérateurs de changes.

Principale annonce macro-économique de la matinée : l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne, qui est passé de 106,8 en février à 107,9 en mars, atteignant ainsi un plus haut de huit mois alors que les économistes tablaient sur une hausse moins prononcée.

'La consommation privée constitue le principal moteur de la croissance allemande, mais l'amélioration récente de la confiance dans les affaires indique que l'économie devrait sentir de plus en plus de soutien de la part de l'investissement des entreprises', commente Natixis.

Si elle s'attend à ce que l'économie allemande progresse de 1,7% sur l'ensemble de 2015, la banque française perçoit maintenant un potentiel à la hausse pour cette prévision, sur la base des chiffres meilleurs que prévu dévoilés ce jour par l'Ifo.

Bref, selon les cambistes de Société Générale, 'cette séance commence sur une note favorable à la prise de risque, en dépit d'une absence de progrès du côté de la Grèce'.

Cet après-midi, l'agenda statistique américain sera suivi de près, la Fed ayant averti que le premier relèvement de ses taux d'intérêt sera fonction de sa lecture des indicateurs. On attend notamment les commandes de bien durables pour le mois de février, qui par rapport à janvier devraient selon le consensus progresser de 0,4%, soit + 0,3% hors équipements militaires et aéronautiques.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance