BFM Patrimoine

De nouveaux résultats et des résultats sur l’utilisation à long terme d’INVOKANAMD (canagliflozine) seront présentés au 50e congrès annuel de l’European Association for the Study of Diabetes

BFM Patrimoine

Une des dix présentations retenues révèle les derniers résultats d’une étude de phase III de 52 semaines évaluant la diminution du poids corporel chez les patients recevant de la canagliflozine Janssen-Cil

Une des dix présentations retenues révèle les derniers résultats d’une étude de phase III de 52 semaines évaluant la diminution du poids corporel chez les patients recevant de la canagliflozine

Janssen-Cilag International NV (Janssen) a annoncé aujourd’hui qu’elle fera dix présentations sur INVOKANAMD (canagliflozine) au 50e congrès annuel de l’European Association for the Study of Diabetes (EASD) tenu du 15 au 19 septembre à Vienne, en Autriche.

« Nous avons hâte de présenter nos nouvelles données sur la canagliflozine à l’occasion du 50e congrès de l’EASD. Ces données, de même que les analyses coût-efficacité, mettront en évidence l’efficacité et l’innocuité du médicament chez les diverses populations de patients, a déclaré Thomas Stark, vice-président des Affaires médicales, Janssen EMEA. Les données qui seront présentées témoignent de notre engagement continu à offrir des solutions novatrices aux patients atteints diabète de type 2 et permettront d’approfondir les connaissances sur l’inhibition du SGLT2. »

Les résumés retenus comprennent la première présentation des résultats de l’essai de phase III DIA3005, qui s’est déroulé sur 52 semaines et a évalué les mécanismes de la diminution du poids corporel chez les patients adultes atteints du diabète de type 2 et recevant de la canagliflozine.

La canagliflozine fait partie d’une nouvelle classe de médicaments, les inhibiteurs de cotransporteur sodium-glucose de type 2 (SGLT2). Il s’agit d’un médicament administré par voie orale qui réduit la réabsorption du glucose par les reins et par conséquent favorise l’élimination du glucose dans l’urine et la baisse de la concentration du glucose sanguin chez les adultes atteints du diabète de type 2.1 En novembre 2013, la Commission européenne a approuvé la canagliflozine au sein de l’Union européenne afin d’améliorer le contrôle glycémique dans le traitement des patients adultes atteints du diabète de type 2.

Au total, dix résumés portant sur la canagliflozine seront présentés à l’occasion du 50e congrès annuel de l’European Association for the Study of Diabetes de 2014 ; ils sont énumérés ci-dessous. Toutes les heures indiquées se réfèrent à l’heure d'été en Europe centrale (HAEC). Le programme de l’EASD est affiché sur le site du congrès virtuel de l’EASD. Veuillez noter que tous les résumés retenus qui feront l’objet d’une présentation à EASD sont soumis à un embargo plus de la part des organisateurs du congrès.

  • Présentation orale 01 : « Inhibiteurs du SGLT2 : nouvelles études sur les effets », mardi 16 septembre, 11 h -12 h 30
  • Efficacité et innocuité à long terme de la canagliflozine chez les patients âgés atteints de diabète de type 2 après 104 semaines (résultats de l’essai DIA3010, résumé numéro 5)
  • Affiche 062 : « Inhibiteurs du SGLT2 : paramètres non glycémiques », mardi 16 septembre, 14 h 15 – 15 h 15
  • Changements temporels prévus dans l’apport énergétique et la dépense énergétique chez les patients atteints de diabète de type 2 traités par la canagliflozine (résultats de l’essai DIA3005, résumé numéro 820)
  • Incidence de la perte de poids sur la qualité de la vie et la satisfaction à l’égard de la santé : données provenant d’une étude comparant la canagliflozine à la sitagliptine (résultats de l’essai DIA3006, résumé numéro 826)
  • Le rapport coût-efficacité de la canagliflozine comparativement à la sitagliptine à titre de thérapie de troisième ligne dans le traitement du diabète de type 2 au Royaume-Uni (résultats de l’essai DIA3015, résumé numéro 817)
  • Affiche 065 : « Efficacité des inhibiteurs du SGLT2 », jeudi 18 septembre, 13 h – 14 h
  • L’efficacité de la canagliflozine dans le contrôle de la glycémie dépend largement du fonctionnement des cellules bêta ou de la sensibilité à l’insuline au départ (résumé numéro 855)
  • L’efficacité de la canagliflozine dans le contrôle de la glycémie selon l’HbA1c de référence et la durée connue du diabète de type 2 (résumé numéro 847)
  • La canagliflozine réduit l’HbA1c et le poids corporel chez les patients atteints de diabète de type 2 suivant un traitement de base à la metformine (résumé numéro 854)
  • L’efficacité et l’innocuité de la canagliflozine chez les patients atteints de diabète de type 2 qui prenaient ou non des agents antihyperglycémiques lors de leur sélection (résumé numéro 853)
  • Affiche 060 : « Innocuité des inhibiteurs du SGLT2 », jeudi 18 septembre, 14 h 15 – 15 h 15
  • Efficacité et innocuité de la canagliflozine chez les patients atteints de diabète de type 2 dont la néphropathie chronique passe au stade 3A durant le traitement (résumé numéro 799)

Janssen présentera aussi un résumé sur les résultats et les coûts du traitement du diabète de type 2 avec ou sans insuline faisant abstraction des données sur la canagliflozine :

  • Affiche 090 : « Soins personnalisés », jeudi 18 septembre, 14 h 15 – 15 h 15
  • Résultats constatés par les patients et coûts associés au traitement du diabète de type 2 avec ou sans insuline dans cinq pays européens (résumé numéro 1072)

À propos d’INVOKANAMD (canagliflozine)

INVOKANAMD (canagliflozine) fait partie d’une nouvelle classe de médicaments, les inhibiteurs de cotransporteur sodium-glucose de type 2 (SGLT2).

Les inhibiteurs du SGLT2 permettent de contrôler la glycémie par l’entremise des reins. À mesure que le glucose du sang est filtré par les reins, il est réabsorbé dans la circulation sanguine. Un des importants transporteurs vers le tube proximal rénal responsable de cette réabsorption est le cotransporteur sodium-glucose de type 2 (SGLT2). La canagliflozine inhibe sélectivement le SGLT2 et, conséquemment, stimule l’élimination du glucose dans l’urine, ce qui a pour effet de réduire la glycémie chez les adultes atteints de diabète de type 2. Ce mécanisme d’action est indépendant de l’insuline.1

En novembre 2013, la Commission européenne a approuvé INVOKANAMD (canagliflozine) pour le traitement des adultes atteints du diabète de type 2 au sein de l’Union européenne afin d’améliorer le contrôle glycémique.

À propos du diabète de type 2

Le diabète de type 2 est une maladie chronique qui affecte la capacité à métaboliser le sucre, ou le glucose, caractérisée par l’incapacité des cellules bêta pancréatiques à répondre à la demande en insuline.2

La Fédération internationale du diabète estime que 382 millions de personnes dans le monde souffraient du diabète (de type 1 et de type 2) en 2013 et que ce nombre dépassera les 592 millions d’ici 2035. En 2013, on estimait que plus de 56 millions de personnes souffraient du diabète en Europe.3 L’Organisation mondiale de la Santé estime que 90 % de la population atteinte du diabète souffre du diabète de type 2.4

S’il n’est pas traité, le diabète de type 2 peut entraîner de graves complications microvasculaires et macrovasculaires à long terme. Il a été démontré que l’amélioration du contrôle de la glycémie retarde l’apparition et réduit la progression des ces complications.

À propos de Janssen

Les sociétés pharmaceutiques Janssen de Johnson & Johnson sont engagées à répondre aux besoins médicaux non satisfaits les plus importants de notre temps, notamment dans les domaines de l'oncologie, de l'immunologie, de la neuroscience, des maladies infectieuses et des maladies cardiovasculaires et métaboliques.

Motivé par son engagement envers les patients, Janssen développe des produits, des services et des solutions de soins innovants qui aident les patients dans le monde entier.

Pour de plus amples renseignements, visitez le site www.janssen-emea.com

Le présent communiqué de presse contient des « énoncés prospectifs » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Il est conseillé au lecteur de ne pas placer une confiance excessive dans ces énoncés prospectifs. Ces énoncés sont fondés sur les attentes actuelles relatives à des événements futurs. Si les hypothèses sous-jacentes s’avèrent inexactes ou si des risques ou incertitudes inconnus se matérialisent, les résultats réels pourraient différer sensiblement des attentes et projections de Janssen-Cilag International NV ou de Johnson & Johnson. Les risques et incertitudes incluent, sans toutefois s’y limiter, les facteurs économiques tels que les fluctuations des taux d’intérêt et des taux de change ;les conditions générales dans le secteur et la concurrence ; les facteurs liés à la concurrence, notamment les progrès technologiques, les nouveaux produits et les brevets obtenus par nos concurrents ; les défis inhérents au développement de nouveaux produits, notamment en ce qui concerne l’obtention des autorisations réglementaires ; les contestations des brevets ; l’évolution du comportement et des habitudes d’achat ou les difficultés financières des acheteurs de produits et de services dans le secteur des soins de santé ; les modifications des lois et réglementations gouvernementales ainsi que les réformes en matière de soins de santé au plan national et international ; les conditions qui prévalent au sein de l’industrie, notamment les tendances envers la maîtrise des coûts des soins de santé ; ainsi que la vérification renforcée du secteur des soins de santé par les agences. Une liste ainsi que la description détaillée de ces risques, incertitudes et autres facteurs sont présentées dans le rapport annuel de Johnson & Johnson sur formulaire 10-K pour l’exercice clos le 29 décembre 2013, notamment dans la pièce 99 jointe au formulaire et les rapports déposés ultérieurement auprès de la Securities and Exchange Commission. Les documents déposés peuvent être consultés en ligne sur www.sec.gov, www.jnj.com ou sur demande auprès de Johnson & Johnson. Janssen-Cilag International NV et Johnson & Johnson n’assument aucune obligation de mise à jour des énoncés prospectifs à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou de faits nouveaux.

La langue originelle du présent communiqué de presse est l’anglais. Les traductions française, allemande, italienne et espagnole sont fournies à titre gracieux.

Références

1 INVOKANA SmPC. Voir : http://www.ema.europa.eu/docs/en_GB/document_library/EPAR_-_Product_Information/human/002649/WC500156456.pdf. Site consulté en juin 2014

2 Fédération internationale du diabète. About Diabetes. Voir http://www.idf.org/about-diabetes. Site consulté en juin 2014

3 Fédération internationale du diabète. IDF Diabetes Atlas, 6th edn. Bruxelles, Belgique : Fédération internationale du diabète, 2013. http://www.idf.org/diabetesatlas. Site consulté en juin 2014

4 Organisation mondiale de la Santé. Media Centre – Diabetes fact sheets. Voir : http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs312/en/ Site consulté en juillet 2014

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contact
Janssen
Médias :
Brigitte Byl
Europe, Moyen-Orient et Afrique
Téléphone : +32 (0)14 60 7172
ou
Investisseurs :
Stan Panasewicz
Téléphone : +1(732) 524-2524
ou
Téléphone : +1(732) 524-6491
Louise Mehrotra

Business Wire