BFM Patrimoine

Dassault Aviation: à la peine après le Brésil, Saab décolle.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - C'est le ministre de la Défense du Brésil, Celso Amorim, qui l'a annoncé hier : l'armée de l'air de ce grand pays émergent d'Amérique du Sud a choisi de retenir le Gripen NG, l'avion de combat multirôle et monomoteur cons

(CercleFinance.com) - C'est le ministre de la Défense du Brésil, Celso Amorim, qui l'a annoncé hier : l'armée de l'air de ce grand pays émergent d'Amérique du Sud a choisi de retenir le Gripen NG, l'avion de combat multirôle et monomoteur construit par le groupe suédois Saab. Une déception de plus à l'export pour le Rafale fabriqué par le français Dassault Aviation, le F-18 de l'américain Boeing ayant lui aussi été écarté.

En Bourse de Stockholm, l'action Saab décollait ce matin de 24,3% à 165,3 couronnes, quand à Paris, le titre Dassault Aviation reculait de 3,5% ce matin à la Bourse de Paris à 888 euros. Notons que le titre Dassault Aviation reste proche du sommet historique de 935 euros atteint le 5 août dernier. Alors que Saab demeure en retrait du record atteint en 2007, à plus de 210 couronnes.

Celso Amorim a déclaré que le choix du Brésil avait été élaboré suivant plusieurs critères comme la performance de l'appareil bien sûr, mais aussi son coût d'achat et de maintenance, et les transferts de technologie.

Ce marché portant sur 36 Gripen NG est évalué par le ministère brésilien à environ 4,5 milliards de dollars (3,3 milliards d'euros au cours du jour). Les livraisons devraient commencer fin 2018 et se terminer en 2023.

Hier soir, Dassault Aviation a regretté ce choix, soulignant que le Gripen NG est

Cercle Finance