BFM Patrimoine

Danone: vise une croissance organique d'au moins 5%.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Le titre Danone prend la tête des plus fortes hausses ce matin après la publication du chiffre d'affaires du 1er trimestre 2013. Le chiffre d'affaires a progressé de +4,3% à 5 338 millions d'euros au premier trimestre 2013.

(CercleFinance.com) - Le titre Danone prend la tête des plus fortes hausses ce matin après la publication du chiffre d'affaires du 1er trimestre 2013.

Le chiffre d'affaires a progressé de +4,3% à 5 338 millions d'euros au premier trimestre 2013. Il est en hausse de +5,6% hors effets de variation de la base de comparaison, dont la variation des taux de change et du périmètre de consolidation.

Le chiffre d'affaires du pôle Produits Laitiers Frais enregistre une progression de +0,7%. Le chiffre d'affaires du pôle Eaux affiche une croissance de +8,6% en données comparables par rapport au premier trimestre 2012. Le pôle Nutrition Infantile réalise un chiffre d'affaires en hausse de +17,1 %. Le chiffre d'affaires du pôle Nutrition Médicale affiche une croissance de +6,3%.

' Les résultats à date sont en ligne avec le plan de marche et poursuivent la construction d'un modèle de croissance rentable. Ils nous permettent de confirmer nos objectifs pour l'année 2013. ' a déclaré la direction.

Pour 2013, qui restera une année de transition, le Groupe vise une croissance de son chiffre d'affaires d'au moins +5% en données comparables, une baisse de sa marge opérationnelle courante de -50 pb à -30 pb en données comparables et un free cash-flow autour de 2 milliards d'euros hors éléments exceptionnels.

Crédit Suisse réitère son opinion 'sous-performance' sur Danone et abaisse l'objectif de cours à 52 euros, contre 54 euros précédemment.

Le bureau d'études invite à regarder l'activité du groupe agroalimentaire sous deux angles différents: 'le vieux monde', à savoir l'Europe de l'Ouest où Danone doit relever de multiples défis, et 'le nouveau monde', partout ailleurs, où les opportunités sont nombreuses.

L'analyste estime que le retour à une situation favorable en Europe de l'Ouest prendra plus de temps que prévu et coûtera davantage qu'attendu par les investisseurs. Il table notamment sur des baisses de prix 'inévitables'.

Par ailleurs, le bureau d'études pointe du doigt l'émergence de risques sur les marchés en croissance.

Par conséquent, Crédit Suisse révise en baisse de 5% ses estimations de BPA pour 2015, désormais 10% inférieures au consensus.

Citi maintient sa recommandation d'achat et son objectif de cours de 63 euros sur Danone. Le bureau d'études s'attendait à une base de comparaison défavorable, rappelant que la croissance organique s'était montée à 6,9% au 1er trimestre 2012 en raison de la comptabilisation d'un jour d'activité supplémentaire du fait de l'année bissextile.

Pour le 1er trimestre 2013, Citi s'attendait une croissance organique plus 'modeste' de 2,3% avant une accélération à compter du deuxième trimestre de l'année, grâce à un effet de base plus clément.

D'après les analystes, le marché va surtout chercher à se concentrer sur les signes de stabilisation, voire d'amélioration, de l'activité de produits laitiers en Europe, ainsi que sur le maintien des performances dans les secteurs-clé que sont les eaux minérales et la nutrition infantile dans les pays émergents.

Citi rappelle dans sa note que Danone s'est fixé une croissance organique d'au moins 5% pour l'exercice 2013.

HSBC a relève sa cible sur Danone dans sa dernière étude de 55 à 63 euros et a réaffirmé sa recommandation 'surpondérer', percevant un potentiel d'amélioration des marges pour le groupe agroalimentaire à partir du second semestre.

'Nous pensons que les marges de Danone dans les produits laitiers frais sont pénalisées paradoxalement par la domination du groupe, dans la mesure où elle le conduit à 'subventionner' son développement sur les marchés émergents', indique le broker.

Toutefois, HSBC estime que l'amortissement graduel de ces coûts de lancement avec la maturation des marchés émergents, couplé à une croissance favorable aux marges en nutrition et en eaux, pourrait permettre un redressement des marges après le premier semestre 2013.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

Cercle Finance