BFM Patrimoine

Cubist annonce des résultats opérationnels positifs à l’issu de l’essai de phase 3 sur Ceftolozane/Tazobactam dans le cadre d’infections intra-abdominales

BFM Patrimoine

L'antibiotique expérimental remplit le critère d'évaluation principal dans la deuxième des deux indications Cubist Pharmaceuticals, Inc. (NASDAQ : CBST) a annoncé aujourd'hui des résultats opérationnels

L'antibiotique expérimental remplit le critère d'évaluation principal dans la deuxième des deux indications

Cubist Pharmaceuticals, Inc. (NASDAQ : CBST) a annoncé aujourd'hui des résultats opérationnels positifs issus de l'essai clinique pivot de phase 3 mené par la société sur ceftolozane/tazobactam, son antibiotique candidat dans le cadre d'infections intra-abdominales compliquées (IIAc). Ceftolozane/tazobactam, en combinaison avec le métronidazole, a rempli le critère d'évaluation principal défini par la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis et l'Agence européenne du médicament (AEM) de non-infériorité statistique par rapport au méropénème. Le critère d'évaluation principal était un taux de guérison clinique de 26 à 30 jours après le début du traitement (la visite de contrôle de guérison). Pour la FDA, l'analyse primaire a été menée sur la population en intention de traiter microbiologiquement (MITT) ; la marge de non-infériorité était de 10 % ; et les limites inférieure et supérieure de l'intervalle de confiance de 95 % étaient respectivement de -8,9 % et 0,5 %. Pour l'AEM, la population d'analyse primaire était des patients cliniquement évaluables (CE) ; la marge de non-infériorité était de 12,5 % ; et les limites inférieure et supérieure de l'intervalle de confiance de 99 % étaient respectivement de -4,2 % et 4,3 %. Les résultats de l'analyse secondaire étaient cohérents par rapport au résultat primaire et le soutenaient.

Le taux d'événements indésirables dus au traitement sous ceftolozane/tazobactam en combinaison avec le métronidazole était de 44,0 % et, pour le méropénème, de 42,7 %. Lors de cet essai, les événements indésirables les plus fréquemment signalés sous ceftolozane/tazobactam en combinaison avec le métronidazole étaient : nausées (7,9 %), diarrhée (6,2 %), fièvre (5,2 %), insomnie (3,5 %) et vomissements (3,3 %). Ce profil d'événements indésirables est cohérent par rapport à ce qui a été observé avec d'autres antibiotiques du groupe de céphalosporines et il est comparable au méropénème dans cet essai.

Lors de l'essai IIAc, le spectre de pathogènes observé correspondait à celui qui a été observé dans d'autres essais pivots sur des patients souffrant de ces types d'infections compliquées. Les pathogènes à Gram négatif les plus courants observés lors de cet essai incluaient : Escherichia coli (E. coli), Klebsiella pneumoniae (K. pneumoniae) et Pseudomonas aeruginosa (P. aeruginosa).

Les résultats de l'essai sur les IIAc suivent les données positives présentées le mois dernier issues d'un essai de phase 3 sur ceftolozane/tazobactam par rapport à la lévofloxacine sur des patients présentant des infections urinaires compliquées (IUc).

« Il s'agit d'un jalon considérable et prometteur dans notre objectif consistant à fournir de nouveaux antibiotiques pour le traitement des patients atteints d'infections graves et souvent potentiellement mortelles causées par des bactéries résistantes aux médicaments », a déclaré Steven Gilman, Ph.D., Vice-président directeur du service de recherche et développement et Directeur scientifique chez Cubist Pharmaceuticals. « Avec les résultats positifs issus d'essais cliniques de phase 3 sur ceftolozane/tazobactam dans le cadre des IUc et des IIAc, nous nous réjouissons à la perspective de soumettre ces données aux autorités de réglementation internationales et de présenter les résultats complets lors de prochaines conférences médicales. »

Aux dires de Philip S. Barie, M.D., M.B.A., Professeur en chirurgie et santé publique au Weill Cornell Medical College, chirurgien traitant à l'hôpital presbytérien de New York/au Centre médical Weill Cornell et Directeur exécutif de la fondation Surgical Infection Society Foundation for Research and Education : « Ces données sont encourageantes car nous sommes confrontés à des taux de résistance bactérienne qui augmentent de façon alarmante. Il y a un besoin urgent de nouveaux antibiotiques, en particulier dans l'environnement hospitalier, afin de pouvoir gérer efficacement ces affections compliquées par des infections graves, notamment celles qui proviennent de bactéries résistantes à Gram négatif ».

D'après le succès des essais sur les IUc et les IIAc, Cubist prévoit de soumettre une demande de nouveau médicament (NDA) à l'approbation de la FDA au cours de la première moitié de 2014 dans ces deux indications. Au cours de la deuxième moitié de 2014, la société envisage de soumettre une demande d'autorisation de mise sur le marché (MAA) à l'AEM.

En outre, ceftolozane/tazobactam est en cours de développement pour le traitement potentiel de la pneumonie bactérienne nocosomiale (PBN)/pneumonie bactérienne acquise sous ventilation mécanique (PBAVM). La société prévoit de lancer un essai pivot de phase 3 pour évaluer l'innocuité et l'efficacité de ceftolozane/tazobactam dans cette indication au cours de la première moitié de 2014.

À propos de l'essai IIAc de phase 3 sur ceftolozane/tazobactam

Les résultats issus de l'essai clinique pivot IIAc de phase 3 incluent des données provenant de deux études internationales multicentriques randomisées en double aveugle. L'essai comparait l'innocuité et l'efficacité de ceftolozane/tazobactam, administré en intraveineuse (1,5 g/8 h) plus métronidazole (0,5 g/8 h), au méropénème, administré en intraveineuse (1 g/8 h), sur des patients adultes (total n=993) atteints d'IIAc. Le critère d'évaluation primaire de l'essai, défini en collaboration avec la Food and Drug Administration aux États-Unis, consistait à établir la non-infériorité de ceftolozane/tazobactam et du métronidazole par rapport au méropénème comparateur relativement à la proportion de patients dans le groupe en intention de traiter microbiologiquement (MITT) qui sont parvenus à une guérison clinique lors de la visite de contrôle de guérison 26 à 30 jours après l'administration du premier dosage du médicament étudié. Le critère d'évaluation primaire de l'essai pour l'AEM consistait à établir la non-infériorité de ceftolozane/tazobactam et du métronidazole par rapport au méropénème comparateur relativement à la proportion de patients dans le groupe cliniquement évaluable (CE).

Le Dr. Barie est un conseiller de Cubist, siégeant au Comité consultatif du programme ceftolozane/tazobactam.

À propos de ceftolozane/tazobactam

Ceftolozane/tazobactam, un candidat antibiotique en cours de développement pour traiter certaines infections à Gram négatif, comprend du ceftolozane, une nouvelle céphalosporine dont la puissance d'activité supérieure in vitro contre la pseudomonas aeruginosa a été démontrée par rapport aux céphalosporines actuellement disponibles, avec le tazobactam, un inhibiteur des bêta-lactamases bien établi. L'ajout du tazobactam élargit la couverture pour inclure la plupart des Escherichia coli (E. coli), klebsiella pneumoniae et d'autres enterobacteriaceae produisant des bêta-lactamases à spectre étendu (BLDE). Ceftolozane/tazobactam est en cours de développement pour le traitement potentiel d'infections urinaires compliquées (IUc) et d'infections intra-abdominales compliquées (IIAc). Lors d'essais cliniques pivots de phase 3 sur ceftolozane/tazobactam dans le cadre des IUc par rapport à la lévofloxacine et au ceftolozane/tazobactam, en combinaison avec le métronidazole, dans le cadre d'IIAc lors d'études par rapport au méropénène, le ceftolozane/tazobactam remplissait ses critères d'évaluation primaires de non-infériorité statistique. Ceftolozane/tazobactam est également en cours de développement pour le traitement potentiel de la pneumonie bactérienne nocosomiale (PBN)/pneumonie bactérienne acquise sous ventilation mécanique (PBAVM) à un dosage de 3 g toutes les 8 heures. Ceftolozane/tazobactam a reçu le statut d'évaluation accélérée, conformément à la loi GAIN, par la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis, pour ses indications respectives de produit qualifié contre les maladies infectieuses (PQMI). La désignation PQMI pour ceftolozane/tazobactam permet certaines incitations liées au développement de nouveaux antibiotiques, notamment une éligibilité pour une évaluation accélérée et un examen prioritaire.

À propos des bactéries à Gram négatif

Le monde connaît une augmentation du nombre d'infections provoquées par des bactéries à Gram négatif. Pathogènes aux capacités d'adaptation élevées qui sont capables de développer une résistance à travers plusieurs mécanismes, les bactéries résistantes à Gram négatif constituent une grave préoccupation pour la santé publique à l'échelle internationale. Collectivement, Escherichia coli (E. coli), Klebsiella pneumoniae (K. pneumoniae) et Pseudomonas aeruginosa (P. aeruginosa) représentent 27 % de tous les pathogènes et 70 % de l'ensemble des pathogènes à Gram négatif provoquant des infections liés aux soins de santé. Les bactéries à Gram négatif sont des causes fréquentes d'infections intra-abdominales (IIA), d'infections urinaires (IU) et de pneumonies nosocomiales ou acquises en milieu hospitalier, ainsi que de bactériémies (infections du flux sanguin). E. coli est la cause la plus courante d'IU et les cas d'IU provenant de bactéries E. coli et K. pneumoniae, ainsi que P. aeruginosa produisant des bêta-lactamases à spectre étendu, notamment des souches résistantes aux médicaments, augmentent. Les bactéries E. coli et K. pneumoniae produisant des bêta-lactamases à spectre étendu sont aussi fréquemment isolées chez les patients atteints d'IIA compliquées (IIAc). De plus, les bactéries P. aeruginosa sont les organismes à Gram négatif les plus courants qui entraînent des pneumonies acquises sous ventilation mécanique et représentent la deuxième cause la plus courante d'IU associées aux cathéters. Pour des informations complémentaires, regardez une vidéo sur les mécanismes de résistance des bactéries à Gram négatif.

À propos de l'engagement de Cubist vis-à-vis de la R et D sur les antibiotiques

Cubist fait preuve d'un engagement croissant en faveur de la santé publique à travers le monde grâce à son leadership en matière de R et D sur les antibiotiques visant à traiter les infections graves et potentiellement mortelles provoquées par un large éventail de bactéries de plus en plus résistantes. La Société espère proposer au moins quatre nouveaux antibiotiques dans le cadre de l'objectif de la Société américaine des maladies infectieuses (IDSA) visant à mettre au point 10 nouveaux antibiotiques d'ici 2020. Cubist investit plus de 300 millions de dollars en 2013 dans la R et D sur les agents antibactériens et environ 75 % de ses employés se consacrent à la recherche, au développement, à la commercialisation et au soutien à l'utilisation des antibiotiques.

À propos de Cubist

Cubist Pharmaceuticals, Inc. est une société biopharmaceutique internationale qui se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits pharmaceutiques qui répondent à des besoins médicaux essentiels insatisfaits dans l'environnement des soins intensifs. Cubist est basée à Lexington dans l'État du Massachusetts, avec un bureau central international situé à Zurich en Suisse. Des informations complémentaires figurent sur le site Web de Cubist, à l'adresse : www.cubist.com.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs au sens de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995 et d'autres lois fédérales relatives aux valeurs mobilières. Toutes les déclarations contenues dans la présente et qui ne relatent pas des faits historiques, y compris notamment les déclarations concernant : les données opérationnelles et les résultats issus d'essais cliniques de phase 3 de Cubist étudiant ceftolozane/tazobactam dans le cadre d'IUc et d'IIAc et le projet de soumission potentielle à l'approbation des autorités de réglementation pour ceftolozane/tazobactam dans les indications contre les IUc et les IIAc ; le potentiel thérapeutique de ceftolozane/tazobactam ; l'impact favorable anticipé résultant de la désignation de ceftolozane/tazobactam par la FDA en tant que PQMI, y compris son éligibilité pour une évaluation accélérée et un examen prioritaire ; le délai prévu pour la soumission de demandes d'autorisation de mise sur le marché auprès de la FDA et de l'AEM pour ceftolozane/tazobactam et pour démarrer des essais étudiant l'utilisation de ceftolozane/tazobactam dans le cadre des PBN/PBAVM ; nos aspirations pour atteindre une partie de l'objectif de l'IDSA de 10 nouveaux antibiotiques d'ici à 2020 ; et le niveau de nos engagements en termes financiers et d'effectif par rapport à la recherche, au développement et à la commercialisation d'antibiotiques, sont des énoncés prospectifs qui impliquent un certain nombre de risques et d'incertitudes susceptibles de générer une différence substantielle entre les résultats réels et ceux qui sont présentés dans ces énoncés prospectifs. Ces risques et incertitudes incluent entre autres : les développements des réglementations aux États-Unis et à l'étranger ; le résultat des analyses finales des données issues d'essais cliniques de phase 3 récemment accomplis par Cubist sur ceftolozane/tazobactam dans le cadre d'IUc et d'IIAc pourrait varier par rapport à nos analyses initiales, entraîner des interprétations différentes (y compris moins favorables) des résultats par rapport aux analyses menées à ce jour, identifier des implications importantes de l'étude qui ne sont pas reflétées dans ces déclarations et la FDA et les autorités de réglementations à l'étranger pourraient ne pas accepter notre interprétation de ces résultats ; des essais cliniques supplémentaires sur ceftolozane/tazobactam, notamment notre essai clinique de phase 3 prévu sur ceftolozane/tazobactam dans le cadre des PBN/PBAVM, peuvent produire des résultats négatifs ou non concluants ; nous pourrions décider ou la FDA et des autorités de réglementation à l'étranger pourraient nous demander de mener des essais cliniques supplémentaires ou de modifier nos essais cliniques en cours ; nous pourrions avoir du retard dans le démarrage, l'enregistrement, l'accomplissement ou l'analyse des essais cliniques sur ceftolozane/tazobactam ou faire face à des problèmes importants concernant l'adéquation de nos conceptions d'essais cliniques ou l'exécution de nos essais cliniques, ce qui pourrait entraîner une augmentation des coûts et des retards ou limiter notre capacité à obtenir des approbations réglementaires ; les tiers sur lesquels nous nous appuyons pour mener nos essais cliniques pourraient ne pas fournir les services escomptés ; ceftolozane/tazobactam pourrait ne pas recevoir d'approbation réglementaire ou ne pas pouvoir être mis sur le marché, notamment suite aux décisions des autorités de réglementation concernant l'étiquetage et d'autres questions susceptibles d'affecter sa disponibilité ou son potentiel commercial ; des effets secondaires indésirables inattendus ou une efficacité thérapeutique inadéquate de ceftolozane/tazobactam pourraient en retarder ou en empêcher l'approbation réglementaire ou la commercialisation ; notre capacité à maintenir et à faire appliquer nos droits de propriété intellectuelle sur ceftolozane/tazobactam ; les risques concurrentiels issus d'alternatives thérapeutiques actuelles et futures au ceftolozane/tazobactam ; les essais cliniques sur ceftolozane/tazobactam dans le cadre de PBN/PBAVM pourraient ne pas réussir ou ne pas être démarrés de façon opportune ; des difficultés techniques ou des frais excessifs liés à la fabrication ou la fourniture de ceftolozane/tazobactam, notamment notre capacité à travailler avec nos fabricants tiers sous contrat qui fabriquent et distribuent ceftolozane/tazobactam pour notre compte ; nous pourrions être exposés à d'autres risques imprévus ou inattendus relativement au développement ou à la fabrication de ceftolozane/tazobactam ; le fait que la découverte et le développement de médicaments soient complexes, longs, onéreux et qu'ils comportent un risque élevé d'échec ; et les facteurs supplémentaires présentés dans notre rapport annuel le plus récent sur le formulaire 10-K ainsi que notre rapport trimestriel sur le formulaire 10-Q, déposés auprès de la Securities and Exchange Commission. Nous déconseillons aux investisseurs de se fier outre mesure aux énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse. Ces énoncés prospectifs ne sont valables qu'à la date du présent document et nous n'endossons aucune obligation de mise à jour ou de révision de ces déclarations quelles qu'elles soient.

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

RELATION AVEC LES INVESTISSEURS :
Cubist Pharmaceuticals, Inc. Eileen C. McIntyre, 781-860-8533 Vice-présidente des relations avec les investisseurs eileen.mcintyre@cubist.com ou RELATIONS AVEC LES MÉDIAS : Cubist Pharmaceuticals, Inc. Contact médias aux États-Unis : Jennifer Baird, 781-860-1282 Directrice des communications produits jennifer.baird@cubist.com ou Contact médias européennes : Weber Shandwick Caroline Maddock, +44-(0)-207-067-0226 Directrice générale déléguée de la santé cmaddock@webershandwick.com

Business Wire